Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
banque_populaire_bfc.png
logo-edf-site.jpg
logo-cm.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo13q-1.jpg
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo13q-1.jpg
banque_populaire_bfc.png
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg
logo-cm.jpg

« CRAZY RACE FESTIVAL » : la colère gronde chez les partenaires et participants floués par ce flop magistral…

« Dernière minute : l’organisateur Frédéric BATHREAU (RUN IN THE WORLD) propose de rencontrer tous les partenaires économiques ce vendredi 31 août en périphérie d’Auxerre. Un droit de réponse et une conférence de presse seront donnés à l’issue de cette explication de texte qui risque d’être quelque peu houleuse… ». « Dernière minute : l’organisateur Frédéric BATHREAU (RUN IN THE WORLD) propose de rencontrer tous les partenaires économiques ce vendredi 31 août en périphérie d’Auxerre. Un droit de réponse et une conférence de presse seront donnés à l’issue de cette explication de texte qui risque d’être quelque peu houleuse… ». Crédit Photo : CRAZY RACE FESTIVAL.

Programmée les 07, 08 et 09 septembre à Champs-sur-Yonne, la première édition de ce qui s’apparentait à l’évènement sportif et ludique de l’année est morte dans l’œuf avant même d’avoir pu éclore. Provoquant, depuis la publication d’un communiqué laconique de son organisation en début de semaine, une trainée de poudre sulfureuse parmi les nombreux acteurs économiques, soutiens du concept, et les participants inscrits de longue date aux épreuves qui crient au scandale. Pourtant, à grand renfort d’espaces publicitaires, la société RUN IN THE WORLD, conceptrice du projet (elle a pris soin de cesser ses activités le 24 août 2018), n’avait pas lésiné sur les moyens pour assurer la promotion de cette animation devenue entre-temps fantomatique. S’appuyant sur des agences de relations presse et de communication. Une jauge de 4 000 participants était espérée pour garantir la rentabilité de la manifestation…

AUXERRE : « C’est l’arnaque la plus totale ! ». « Je pense qu’on s’est fait vraiment rouler dans la farine ». « Nous avons trouvé dans l’Yonne une sombre histoire d’escroquerie digne de Jérôme CAHUZAC… ». Sponsors et inscrits aux différentes courses proposées par le CRAZY RACE FESTIVAL ne décolèrent pas depuis ce lundi 28 août, date de l’annulation brutale de cet événementiel à vocation populaire.

Un message concis, ramené à une demi-douzaine de lignes, est à l’origine de ce naufrage absolu pour celles et ceux qui se sentent désormais trahis par l’organisation.

« C’est avec une très grande déception que nous vous annonçons aujourd’hui, que le CRAZY RACE FESTIVAL, qui devait se dérouler les 07, 08 et 09 septembre 2018, sur la commune de Champs-sur-Yonne en banlieue d’Auxerre, ne pourra avoir lieu. L’organisation n’a pas pu rassembler le quota minimum de participants, par course, afin de couvrir les frais qu’exige un tel évènementiel…. ».

« Aucun remboursement ne sera effectué… »

Jusque-là, les premières explications du document demeurent dans le factuel. Tout en précisant les causes de ce retrait. Mais, le pire est à venir pour les destinataires de cette annonce, adressée par mail, à savoir les sponsors et les futurs participants.

« Conformément au règlement de participation et à la situation économique actuelle de l’organisation, aucun remboursement ne pourra être effectué. Nous tenons à vous présenter nos plus sincères excuses… ».

En guise de signature des plus anonymes et impersonnelles : « l’organisation ».

Au vu des réactions en chaîne qui ne cessent depuis de s’accumuler et qui s’enveniment dans le landerneau, il n’est pas sûr que la conclusion ait eu réellement les effets escomptés pour satisfaire les lecteurs de cette prose faussement condescendante.

« Partir avec l'argent des participants sans aucun remboursement, cela faisait longtemps que je n'avais pu vu une telle fraude, précise l’un des partenaires professionnels, totalement groggy par le déroulé de la situation.

Vent debout, ces derniers, parmi lesquels de très belles sociétés pourtant habituées au sponsoring d’évènementiels, sont furieux. Des milliers d’euros ont été injectés dans le projet qui englobait un village d’entreprises devant accueillir des vitrines commerciales. A ce propos, les chiffres les plus fous, concernant le préjudice subi, circulent parmi le ban et l’arrière-ban de ces entreprises victimes de duplicité : certains parlent de 150 000 euros !

Les participants croient de plus en plus à une arnaque intentionnelle…

Trahison, malveillance, escroquerie, arnaque manifeste : le vivier de mots semble inépuisable pour qualifier l’intention de l’organisateur.

« Il est stipulé dans le règlement que la course pourrait être annulée en cas de motif indépendant de la volonté de l'organisateur ou en cas de force majeur. Or, je considère que nous ne sommes pas dans ces deux situations-là, concède Julie, participante ayant validé un engagement qui s’élevait à 57 euros. Nous sommes plusieurs à penser qu'il s'agit d'une arnaque depuis le départ, et que l'organisation avait prévu de tout abandonner quelques jours avant la course. Les sponsors sont dans la même situation que nous. J'ai effectué mon inscription ainsi que celle de mes amies ce vendredi 24 août, alors que, dans le même laps de temps, la société « RUN INTHE WORLD » était visiblement en train de cesser son activité. C'est pourquoi je pense d'autant plus à une arnaque délibérée...Nous exigeons d’être remboursés de la totalité ou en tout cas partiellement…».

Il suffit, en effet, de consulter sur Internet le site societé.com pour corroborer les dires de ce témoin. La structure organisatrice de cet évènement imaginaire a bel et bien mis les clés sous le paillasson ce vendredi 24 août et fermé tous les sites multimédia se rapportant à la communication et à la logistique du « CRAZY FESTIVAL RACE ». Un concept « fou » sur le papier, mais qui ne le sera pas pour tout le monde, au demeurant…

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil