Nouveau sacre national en VR 8 : Manue NICOLS, le succès d’une championne de parachutisme de haut vol !

« Nouveau titre de championne de France pour la présidente et directrice technique du centre de parachutisme de Saint-Florentin, Manue NICOLS le week-end dernier ! C’est dans une soufflerie à Lille que la spécialiste du vol relatif a glané cette récompense en VR 8 devant les meilleurs spécialistes de la discipline… ». « Nouveau titre de championne de France pour la présidente et directrice technique du centre de parachutisme de Saint-Florentin, Manue NICOLS le week-end dernier ! C’est dans une soufflerie à Lille que la spécialiste du vol relatif a glané cette récompense en VR 8 devant les meilleurs spécialistes de la discipline… ». Crédit photo : D.R.

Cinquante secondes. Pas une de plus pour effectuer un maximum de figures acrobatiques. Il faut être à l’unisson et en harmonie avec les autres partenaires. Tout en privilégiant la coordination et la mémorisation des gestes à accomplir. Facile à dire, plus complexe à réaliser surtout lorsque l’équipe se compose de huit parachutistes. Et que l’épreuve se déroule dans une soufflerie !

 

LILLE : De la graine de championne, Manue NICOLS ? Oui, et confirmée avec ça ! Présidente et directrice technique du centre de parachutisme de Saint-Florentin, la sportive icaunaise ne comptabilise plus ses titres de gloire. Ceux obtenus dans les airs à près de quatre mille mètres d’altitude en belle saison. Auxquels s’ajoutent les accessits glanés, çà et là, en indoor lors de challenges compétitifs qui sont concoctés en soufflerie.

Cette fois-ci, cette spécialiste du vol relatif a complété sa collection de médailles et de titres lors des championnats nationaux qui se sont déroulés dans la capitale du Nord, en VR 8, le week-end dernier. Après, un laps de temps très court à accorder à la phase d’entraînement. C’est le lot des esthètes en la matière. Tout est dans la mémoire et l’habitude des mouvements, en quelque sorte.

Pourtant, tout n’était pas forcément bien engagé pour la championne, membre de Paris Jump, le club qui a pris ses aises sur l’aérodrome de Saint-Florentin. La formation accusait dix-sept points de retard sur les leaders au terme de la première journée de compétition. Un gouffre quand on connaît la précision millimétrée et l’exigence requise de la discipline.

 

Une véritable « remontada » malgré un handicap de 17 points de retard…

 

Disputé en dix manches, le concours national réserva de sacrées surprises. Les huit équipes qualifiées présentant des spécialistes en la matière parmi ses compétiteurs dont les filles de l’équipe de France.

Il aura fallu toute l’abnégation, la combativité et les forces mentales nécessaires pour renverser la vapeur. Une véritable « remontada » selon l’expression consacrée !

Au final, Manue NICOLS et les siens firent bien mieux que réagir. Ils finirent en tête sur le fil du rasoir, devançant la seconde formation d’un unique petit point ! Empochant au passage la gloriole et surtout le titre de champion de France de la spécialité.

La sportive de haut vol a reçu les félicitations de Paul (Polo) GRISONI dans les minutes qui suivirent cet exploit. Le manager de Paris Jump, dont le palmarès est impressionnant, s’est dit très satisfait de cette belle performance qui rejaillit sur le parachutisme de l’Yonne.

 

Thierry BRET

 

Articles

Bannière droite accueil