Remettre les pendules à l’heure : Cyrille CARRE s’aligne sur le bassin de Moscou avec des ambitions européennes

« Le kayakiste auxerrois veut renouer avec le succès le plus vite possible. Et pourquoi pas sur le plan d’eau de Moscou, ce samedi, à l’occasion des championnats d’Europe de marathon en K 1 ? ». « Le kayakiste auxerrois veut renouer avec le succès le plus vite possible. Et pourquoi pas sur le plan d’eau de Moscou, ce samedi, à l’occasion des championnats d’Europe de marathon en K 1 ? ». Crédit Photo : Cyrille CARRE.

Engagé dans l’épreuve du K1 homme senior marathon, le pensionnaire de l’OCKA (Olympic Canoé Kayak Auxerrois) doit surmonter la douleur éprouvante pour le mental de n’avoir pu décrocher son billet qualificatif pour les Jeux de Tokyo. Il participe ce samedi aux championnats d’Europe de la spécialité à Moscou. La rage au cœur avec l’envie de gagner…

 

AUXERRE : « Le deuil se fait toujours… ». Le garçon est inconsolable de n’avoir pu obtenir le précieux sésame devant lui permettre de s’envoler d’ici quelques jours vers l’archipel du Soleil Levant.

Pourtant, le mental est revenu. Le désir de reprendre l’entraînement, aussi. Pagayer pour retrouver de bonnes sensations et cette soif de victoires inextinguible qui l’anime.

Présent aux championnats d’Europe de marathon (pas la course à pied, non, mais l’autre variante sur l’eau à bord d’un kayak !), Cyrille CARRE y croit dur comme fer. Pour effacer l’affront et la déception après l’absence de sélection.

Trois semaines après la Coupe du Monde de marathon, épreuve servant de base à l’éventuelle qualification parmi l’équipe de France pour les Jeux Olympiques, l’Auxerrois revient sur le plan d’eau de la capitale russe, Moscou. C’est sur longue distance que le champion icaunais qui a su nous faire rêver dans un récent passé au gré de multiples courses tentera de remettre les pendules à l’heure. Celles de la gagne, évidemment !

 

Thierry BRET

 

 

Articles

Bannière droite accueil