Il visite les tireurs paralympiques en stage à la Patriote : une rencontre qui fait mouche pour Romain CROCCO !

« Retour aux sources pour l’élu en charge des sports et de la jeunesse à Sens, Romain CROCCO ! Accompagné d’Hubert MIDOUX, vice-président du club, l’adjoint qui a pratiqué cette discipline dans sa prime jeunesse est allé à la rencontre des athlètes paralympiques qui s’entraînaient sur le stand de tir de La Patriote Sénonaise… ». « Retour aux sources pour l’élu en charge des sports et de la jeunesse à Sens, Romain CROCCO ! Accompagné d’Hubert MIDOUX, vice-président du club, l’adjoint qui a pratiqué cette discipline dans sa prime jeunesse est allé à la rencontre des athlètes paralympiques qui s’entraînaient sur le stand de tir de La Patriote Sénonaise… ». Crédit Photos : Floriane BOIVIN

Le club de tir sénonais, La Patriote Sénonaise, inaugurait ce mardi 26 janvier le début de son stage qui accueille, pendant 4 jours, des athlètes paralympiques venus de toute la France. Chargé du sport et de la jeunesse, Romain Crocco, qui tenait à être présent pour l’occasion, oscillait entre fierté, devoir politique et nostalgie.

SENS : Après trente ans d’absence dans le milieu du tir, c’est avec beaucoup d’émotions que Romain CROCCO, adjoint au maire chargé du sport et de la jeunesse, renoue avec un sport qu’il a bien connu dans sa jeunesse. L’élu s’est réjoui de retrouver ce lieu qu’il a fréquenté pendant un an, au début des années 90 ainsi que ses dirigeants Monique LANGUILLAT, présidente du club, et Hubert MIDOUX, vice-président.

L’élu en charge des sports avait eu l’occasion de pratiquer cette activité par l’intermédiaire de son père. En proie à un problème d’élocution à l’époque, il avait trouvé en cette discipline tous les outils nécessaires pour s’en défaire. L’apprentissage de la concentration et de la maîtrise de la respiration a été particulièrement salvateur.

« C’est l’une des choses les plus émouvantes et les plus sympathiques quand on a un mandat de maire adjoint, surtout dans une ville où on a grandi… ».

Mais au-delà d’un enthousiasme personnel dû à ces retrouvailles, l’élu tenait à apporter son soutien en tant que représentant officiel de la municipalité.

 

La Patriote offre l’excellence aux athlètes de haut niveau…

 

Créée en 1879 puis renommée « Patriote Sénonaise » en 1909 par Charles VALTAT, l’association sportive peut aujourd’hui se targuer d’être à la pointe de la technologie en matière d’équipements avec des cibles électroniques, très rarement possédées dans le milieu.

Le club de tir s’est donc forgé, au fil du temps, une belle réputation auprès des plus grands sportifs, valides et handicapés, qu’il accueille depuis 1995. Soit peu de temps après l’inauguration de ses nouvelles installations aux abords des Boutours en novembre 1992.

Posséder un tel lieu sportif, « reconnu comme étant un élément structurant où des équipes de renom peuvent venir s’y entraîner. C’est aussi l’aboutissement du club, de tous les bénévoles qui y travaillent, de la ville et de tous mes prédécesseurs qui ont bâti ce lieu » se réjouit Romain CROCCO.

De plus, la présence d’une équipe paralympique « est une vraie fierté pour Sens ». « Déjà, le sport olympique en tant que tel a déjà des valeurs fortes et qui, aujourd’hui, me semblent encore plus importantes à l’époque où l’on vit, et paralympique, d’autant plus car ce sont des gens qui ont une force et un courage… On ne peut être qu’admiratif » ajoute-t-il.

 

 

Le développement du handisport représente une vraie volonté politique…

 

Le milieu handisport ne bénéficie pas d’un budget spécifique. Une partie s’intègre naturellement aux enveloppes accordées par la mairie, en fonction des demandes et besoins des associations sportive. En outre, des fonds sont également prévus dans le cadre de travaux, notamment d’accessibilité. 

En effet, la contribution de la ville de Sens ne se borne pas au versement de subventions. Elle intervient sur les infrastructures sportives, si nécessaire, « qui permettent à ces disciplines de trouver leur place. Bien évidemment, on a un rôle social très important à jouer » précise le l’adjoint au maire.

Outre son engagement auprès de la communauté, la municipalité voit aussi dans l’accueil de ces sportifs de haut niveau d’autres enjeux de taille tels que le rayonnement du Sénonais et l’attractivité du territoire.

La ville s’est d’ailleurs portée candidate pour devenir la terre d’accueil des participants des Jeux Olympiques de Paris 2024, voire des délégations. Un travail « de longue haleine » qui est réalisé en collaboration avec les clubs.

 

Floriane BOIVIN

 

banniere article client arts de vivre

Articles

Bannière droite accueil