Le G7 débute à Biarritz le 25 août : l’ancien préfet de l’Yonne Jean-Christophe MORAUD en chef d’orchestre…

 « A 60 ans, l’ancien préfet de l’Yonne et du Vaucluse, le Brestois Jean-Christophe MORAUD s’est vu confier une mission d’envergure internationale avec l’organisation du prochain G7, accueilli à Biarritz du 25 au 27 août… ». « A 60 ans, l’ancien préfet de l’Yonne et du Vaucluse, le Brestois Jean-Christophe MORAUD s’est vu confier une mission d’envergure internationale avec l’organisation du prochain G7, accueilli à Biarritz du 25 au 27 août… ». Crédit Photo : Thierry BRET.

Deux jours durant, la station balnéaire, chère à l’impératrice Eugénie, accueillera une dizaine de chefs d’Etat, ceux des pays les plus puissants de la planète, lors de rencontres stratégiques qualifiées d’importantes pour l’avenir du globe. L’organisation logistique et sécuritaire de ce sommet international incombe depuis un an à l’ancien préfet de l’Yonne et du Vaucluse, Jean-Christophe MORAUD…

BIARRITZ (Pyrénées Atlantique) : Pas de trêve estivale cette année pour le serviteur de l’Etat qu’est Jean-Christophe MORAUD. L’ex-préfet de l’Yonne et du Vaucluse peaufine minutieusement avec ses collaborateurs les ultimes détails de ce lourd dossier évènementiel avant que ne démarre ce rendez-vous diplomatique majeur du second semestre. A savoir, le G7.

Chargé des aspects organisationnels de ce sommet qui réunira les chefs d’Etat des sept puissances fondamentales de notre planète (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni), Jean-Christophe MORAUD sera à la baguette pour assurer le déroulement optimal de cette rencontre où sont d’ores et déjà mobilisés plus de quinze mille policiers.

L’ancien préfet de l’Yonne travaille en étroite osmose avec son homologue des Pyrénées Atlantique, Gilbert PAYET en charge du comité de pilotage. La sécurité sera à son paroxysme durant ces deux journées où les touristes sont invités à plier bagage en s’éloignant des zones dites sensibles.

Présence de dizaines de milliers de délégués…

En effet, hormis une trentaine de chefs d’Etat ou de gouvernements attendus durant ce sommet, ce sont également des milliers de délégués de cette dizaine de nations (la Russie pourrait y prendre part après la visite de Vladimir POUTINE au Fort de Brégançon le 19 août) qui devraient arpenter les travées des salles officielles. Dont celles du célèbre casino municipal en bord de mer.

La France avait déjà accueilli le G7 dans une autre ville à l’aura touristique internationale : Deauville en 2011.

Côté réjouissances gastronomiques, c’est le traiteur basque Jean-Marc SALVA qui a décroché la timbale pour nourrir de ses spécialités et produits du terroir l’ensemble des délégations. Les fines bouches de l’exécutif planétaire pourront se délecter de jambon de Bayonne, de truites de Banca, mais aussi de fromages locaux sans omettre le fameux gâteau basque. Les vins d’Irouleguy agrémenteront de leurs saveurs ces différents mets.

In fine, le traiteur de Biarritz glanera aussi plusieurs milliers d’euros au terme de ces deux journées exceptionnelles, grâce à un lucratif contrat passé avec l’Etat.

Bannière droite accueil
Bannière footer