La présidente de la Région Marie-Guite DUFAY voit rouge après l’agression d’un proviseur-adjoint à Besançon…

« La réaction de Marie-Guite DUFAY, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté, suite à l’agression d’un proviseur-adjoint du lycée Louis Pergaud à Besançon, a été immédiate. L’élue régionale condamne le geste inacceptable de cet élève de classe de seconde. Rappelant que la prévention et la sanction doivent agir de concert… ». « La réaction de Marie-Guite DUFAY, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté, suite à l’agression d’un proviseur-adjoint du lycée Louis Pergaud à Besançon, a été immédiate. L’élue régionale condamne le geste inacceptable de cet élève de classe de seconde. Rappelant que la prévention et la sanction doivent agir de concert… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

Les faits auraient pu être encore plus graves pour la victime de cet acte de violence manifeste. Poussé dans les escaliers du lycée Louis Pergaud ce jeudi 28 mars par un lycéen, le proviseur-adjoint de l’établissement a été transporté aux urgences du centre hospitalier de la capitale franc-comtoise pour y subir des examens approfondis. Touché à la tête, il restera de longues minutes sans connaissance. Choqué psychologiquement, le cadre administratif de l’Education nationale a reçu le soutien de la présidente de la Région. Cette dernière fulmine après ce geste inacceptable…  

BESANCON : Selon le souhait du proviseur de l’établissement bisontin, une cellule psychologique était opérationnelle peu de temps après l’agression dont a été victime le proviseur-adjoint du lycée Louis Pergaud de Besançon jeudi 28 mars en matinée. Le faits divers, il est vrai, aurait pu avoir des conséquences aussi sordides que dramatiques pour le cadre de l’enseignement.

D’ailleurs, les professeurs ont suspendu leurs cours traditionnels en exerçant leur droit de retrait. A la place, ils ont échangé avec leurs élèves sur cette violence gratuite qui, malheureusement, circule parmi toutes les strates de la société.

Alerté, le Rectorat en a référé à la Région. La réaction de la responsable de l’exécutif bourguignon franc-comtois ne s’est pas fait attendre. Condamnant l’acte odieux et irresponsable ce cet élève de seconde, la présidente s’est fendue d’un communiqué de presse, où elle prend acte de ce geste agressif contre le proviseur-adjoint du lycée Louis Pergaud à Besançon.

« Cet acte de violence n’est pas acceptable. Toutes mes pensées vont bien sûr à la victime de cette agression. Je souhaite également témoigner auprès de la communauté enseignante toute mon admiration et mon respect pour leur engagement à faire de l’école le lieu du dialogue, de la tolérance et du vivre ensemble. La prévention et la sanction doivent agir de concert, faisons confiance au travail de l’Education nationale pour apporter les réponses adéquates… ».

Puisse ce message être entendu par cette minorité d’élèves réfractaires à toute obéissance et au respect de l’autre…

 

Bannière droite accueil
Bannière footer