L’actualité sociale s’invite à la table du Pôle des femmes de la CPME de l’Yonne

« Créé depuis le mois d’octobre, le Pôle des Femmes de la Confédération des petites et moyennes entreprises de l’Yonne fédère des entrepreneuses et cadres supérieures affiliées ou non au syndicat patronal. Le 04 décembre, les chefs d’entreprises ont pu disserter librement sur les effets économiques de la crise actuelle… ». « Créé depuis le mois d’octobre, le Pôle des Femmes de la Confédération des petites et moyennes entreprises de l’Yonne fédère des entrepreneuses et cadres supérieures affiliées ou non au syndicat patronal. Le 04 décembre, les chefs d’entreprises ont pu disserter librement sur les effets économiques de la crise actuelle… ». Crédit Photo : CPME Yonne.

Pas de thème de conférence spécifique à l’occasion du nouveau rendez-vous mensuel de l’antenne 100 % féminine du club porté par la Confédération des petites et moyennes entreprises de l’Yonne. Le 04 décembre, dans les salons du restaurant « Le Chamois », au Mercure, une douzaine d’entrepreneuses et cadres supérieures profitaient du déjeuner pour émettre leurs avis et analyser les tenants et aboutissants de la crise sociale majeure qui secoue le pays depuis plusieurs semaines.

AUXERRE : Actualité brûlante oblige, les membres du nouveau club féminin, soutenu par la CPME de l’Yonne, ont dérogé à leur règle habituelle. Les convives ne se sont pas retrouvées comme à l’ordinaire autour d’une thématique précise, avec parfois un intervenant. Elles ont consacré leur temps de retrouvailles sur le sujet de l’actualité sociale : le mouvement revendicatif des « Gilets jaunes ».

Quel impact résultera sur l’économie française et régionale ? Quelles conséquences seront induites sur les chiffres d’affaires des entreprises dans le département de l’Yonne ? Comment ne pas voir ses affaires s’effondrer alors que la situation du pays se délite de jour en jour ?

Les membres du club ont pu se référer à l’enquête interne, mise en place conjointement par la CPME et l’UMIH, l’Union des métiers de l’industrie hôtelière. Un sondage dont Presse Evasion se faisait écho la semaine dernière. On en connaît aujourd’hui les premiers éléments de réponse. Puisque quatre-vingts personnes ont apporté leur contribution à cette judicieuse initiative.

milieu articles

Une chute du chiffre d’affaires qui concerne 63 % des personnes sondées…

Les premières illustrations sont déjà significatives de la réalité du terrain. 63 % des entrepreneurs interrogés ont en effet perdu du chiffre d’affaires. Ils ont vu la fréquentation de leurs vitrines commerciales diminuée. Même si 79,7 % de ces consultés possèdent encore de la bienveillance sur le mouvement.

Parmi les impacts observés, on peut citer la perte de marchandises, des retards de livraison, la fermeture de certains sites dès 15 heures, l’absence d’activité le dimanche et des soucis d’approvisionnement.

Fonctionnel depuis le mois d’octobre, le Pôle des femmes de la CPME de l’Yonne abordera une nouvelle thématique dès le 15 janvier prochain au même endroit.

 

Bannière droite accueil
Bannière footer