VIIIème Assises du SDEY : oui, à la consommation de l’énergie électrique, mais autrement…

« Deux tables rondes se sont succédées durant cette matinée de travail intense et riche en informations. La première portait sur l’optimisation énergétique, un nouveau service astucieux et utile proposé par le Syndicat départemental d’énergies de l’Yonne. La seconde traduisait les déclinaisons technologiques mises en place sur le territoire pour que celui-ci gagne en modernité et en efficience environnementale. Quant à Robert BIDAUT, il s’est montré très satisfait d’accueillir une nouvelle édition de ce carrefour d’idées incontournable… ». « Deux tables rondes se sont succédées durant cette matinée de travail intense et riche en informations. La première portait sur l’optimisation énergétique, un nouveau service astucieux et utile proposé par le Syndicat départemental d’énergies de l’Yonne. La seconde traduisait les déclinaisons technologiques mises en place sur le territoire pour que celui-ci gagne en modernité et en efficience environnementale. Quant à Robert BIDAUT, il s’est montré très satisfait d’accueillir une nouvelle édition de ce carrefour d’idées incontournable… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

En matière de consommation d’énergie, les collectivités doivent elles-aussi se mettre au diapason de la réalité environnementale. Et de la maîtrise de leur budget tout en garantissant un service de qualité à leurs administrés. Selon différents scénarii qui ont servi de trame de réflexion lors des nombreux débats ayant ponctué ce huitième rendez-vous d’une riche intensité. Déclinées par le Syndicat départemental d’énergies de l’Yonne (SDEY), ces assises annuelles de belle facture intellectuelle ont une nouvelle fois rempli leurs missions. Celles de présenter des solutions concrètes aux élus afin d’anticiper la saine gestion de la consommation énergétique de demain…

MONETEAU : Consacrées au principe de l’autoconsommation d’électricité, les huitièmes assises du Syndicat départemental d’énergies de l’Yonne font figure chaque année à pareille époque de laboratoire grandeur nature. Un think tank à dimension humaine au service des communes de notre territoire.

L’organisme présidé par Jean-Noël LOURY (voir son intervention) a une fois de plus réussi son pari. Faire salle comble dans le complexe du Skénet’Eau. Soit une jauge de plus de trois cents personnes qui, pour la plupart, étaient issus des rangs des élus communaux et territoriaux.

Certains étaient également accompagnés de techniciens. Celles et ceux qui sont concernés directement par la maîtrise de la consommation électrique à l’heure du développement durable et des enjeux environnementaux liés à la sauvegarde de la planète.

Comme devait le marteler à maintes reprises le président du syndicat, « nous construisons ensemble l’Yonne énergétique de demain ». Un avis ô combien partagé par l’édile de Monéteau, vice-président du Conseil départemental, Robert BIDAUT, qui avait le plaisir d’accueillir une nouvelle fois cet évènement prospectiviste dans sa finalité.

Plusieurs interventions, entre débatteurs de bon aloi, permettaient de pointer du doigt des sujets devant faciliter la transition énergétique des communes à plus ou moins longue échéance. En particulier, l’optimisation énergétique, un nouveau service dorénavant apporté par les services du syndicat départemental icaunais.

Que ce soit de petites localités ou des agglomérations de plus grande importance, chaque responsable, à leurs têtes, doit aujourd’hui se poser les bonnes interrogations. Comment faire baisser sa facture énergétique en ne remettant pas en péril la qualité du service ?

L’accompagnement des communes : la priorité du SDEY…

Le syndicat de la Bourgogne septentrionale développe depuis plusieurs mois un nouveau service dont sont bénéficiaires ses adhérents. L’apport instructif de deux conseilleurs en énergie partagés a permis d’identifier une dizaine de communes, prêtes à franchir le cap de la consommation énergétique autrement. Un bilan énergétique aura convaincu leurs élus d’appréhender différemment sur cette ligne budgétaire importante de leur budget. « Optimiser sa consommation énergétique, c’est surtout identifier la manière dont on peut réaliser des économies », devait préciser Jean-Noël LOURY.

Partant du postulat, confirmé par les résultats d’un sondage national, que l’idéal de vivre en zone rurale était partagé par 81 % de nos concitoyens, le président du Syndicat départemental d’énergies de l’Yonne affirma avec volonté qu’il était nécessaire de disposer d’un territoire champêtre moderne. « 56 % des Français considèrent par ailleurs qu’il y a un très net déclin dans les campagnes au niveau des équipements technologiques », devait-il souligner ensuite.

Investir dans les réseaux intelligents…

Depuis que le syndicat ne forme plus qu’une seule et unique entité fonctionnelle à la suite du regroupement des 23 syndicats d’électrification, le SDEY n’a de cesse de se préoccuper de l’aménagement du territoire de l’Yonne. Dès lors, différents réseaux dits intelligents y ont été déployés. A l’instar de l’installation des 115 bornes de charges pour les véhicules électriques ou depuis peu de l’auto-partage, une procédure mise en place sous la forme d’un service public par la commune de Perrigny sur Armançon. Sans omettre l’autoconsommation d’électricité.

Ces assises annuelles auront démontré la vitalité de ce syndicat d’énergies qui n’est, grâce au professionnalisme et à l’expertise de ses nombreux collaborateurs, jamais à court d’idées. Ni de projets…

Bannière droite accueil
Bannière footer