Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo13q-1.jpg
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo13q-1.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Marie-Guite DUFAY encourage le développement économique sur le Tonnerrois

« Que ce soit auprès des entrepreneurs de l’AET ou des représentants institutionnels, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite DUFAY devait réaffirmer lors de sa venue en septembre tout son intérêt et son soutien au développement économique de ce territoire. « Il est nécessaire de vivre le présent en anticipant l’avenir en se dotant de tous les atouts pour accroître l’attractivité territoriale… ». Un soutien sans ambages à la ruralité… ». « Que ce soit auprès des entrepreneurs de l’AET ou des représentants institutionnels, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite DUFAY devait réaffirmer lors de sa venue en septembre tout son intérêt et son soutien au développement économique de ce territoire. « Il est nécessaire de vivre le présent en anticipant l’avenir en se dotant de tous les atouts pour accroître l’attractivité territoriale… ». Un soutien sans ambages à la ruralité… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

Intéressée par les ferments dynamiques qui se développent autour de ce territoire oriental de l’Yonne, la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté croit beaucoup en la pérennité du Tonnerrois, qu’elle qualifie de « petit concentré de Bourgogne ». Et même si son tissu économique a eu à souffrir par le passé d’une conjoncture peu favorable à son développement, aujourd’hui, la représentante de l’exécutif régional constate que ce bassin, qu’elle a eu le loisir de visiter il y a quelques semaines, se reconstruit. En misant sur la force de ses différents acteurs…

TONNERRE : « Il serait judicieux d’opérer un rapprochement économique entre le Tonnerrois et l’Avallonnais afin d’y développer un vrai contrat de territoire… ». Vantant les bienfaits de l’attractivité des territoires qu’elles découvrent à chacune de ses sorties officielles, la présidente de la Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite DUFAY a ressenti une dynamique bien réelle à l’issue de sa visite du Tonnerrois récemment.

Elle a eu l’opportunité de pouvoir s’immerger au plus près des acteurs de l’entrepreneuriat de ce bassin comptant près de 20 000 âmes. En étant accueilli par Alain LAPLAUD, président du Comité de développement économique du Tonnerrois (CDT), lui-même entrepreneur et de plusieurs adhérents de l’AET, l’Association des entrepreneurs du Tonnerrois (AET). Ces derniers ne manquaient pas d’arguments pour évoquer leurs besoins, nécessaires à leur essor.

Soucieuse d’initier des opérations favorables au développement des territoires ruraux et semi-ruraux (« La Région s’intéresse vraiment à la croissance de l’ensemble des contrées qui la composent… »), la représentante du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté propose une politique d’appui aux communes qui encouragent la promotion et le retour des commerces de proximité dans les centres bourg.

Dynamiser l’attractivité du territoire en développant ses atouts…

« La problématique est tangible, constate-t-elle, la disparition des commerces de proximité nuit à l’attractivité économique d’une ville. Il est nécessaire de ne plus activer des zones commerciales à l’extérieur des agglomérations… ».

Analysant ce qu’elle a vu de Tonnerre et de ses environs, l’élue régionale estime que plusieurs atouts, y compris ceux de la culture et du tourisme, peuvent être exploités pour inciter, pourquoi pas, la population francilienne à résider davantage en Bourgogne septentrionale. Faisant peut-être venir dans cette escarcelle quelques investisseurs.

« C’est clair, affirme-t-elle sans ambages, si les campagnes se numérisent, les villes auront du mal à résister… ».

Se considérant comme une visiteuse étrangère au microcosme local, donc ne possédant de quelconque a priori, Marie-Guite DUFAY a senti la beauté des lieux. « Cette découverte de Tonnerre, c’était important pour moi. Et ce qui compte, ce n’est pas le passé. Mais bel et bien, le présent et l’avenir ! ».

D’où l’idée de construire de nouvelles bases de réflexion et de travail. Et d’échanger avec l’ensemble des acteurs institutionnels et économiques du secteur. En écoutant avec intérêt leurs attentes tant au plan de l’aménagement du territoire, afin de poursuivre le désenclavement, qu’au plan du recrutement, ce qui reste une épine douloureuse dans le pied de moult entrepreneurs.

« Je sais, conclura la première dame de Bourgogne Franche-Comté, que tôt ou tard, le renouveau du Tonnerrois reviendra avec son pouvoir d’attraction auprès des partenaires de l’économie ».

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil