Anne JERUSALEM (CCLTB) : « Sans l’aide de financeurs, on ne pourra mener à bien les projets structurants… »

« Aux côtés de son vice-président en charge de l’économie, du tourisme et du développement numérique, Régis LHOMME, la présidente de la Communauté de communes Le Tonnerrois en Bourgogne, Anne JERUSALEM, également vice-présidente du Département de l’Yonne, a exposé les nombreux projets structurants prévus sur ce secteur géographique lors de la visite de la présidente de région Marie-Guite DUFAY. En attendant les aides nécessaires à leur réalisation ? ». « Aux côtés de son vice-président en charge de l’économie, du tourisme et du développement numérique, Régis LHOMME, la présidente de la Communauté de communes Le Tonnerrois en Bourgogne, Anne JERUSALEM, également vice-présidente du Département de l’Yonne, a exposé les nombreux projets structurants prévus sur ce secteur géographique lors de la visite de la présidente de région Marie-Guite DUFAY. En attendant les aides nécessaires à leur réalisation ? ». Crédit Photos : Thierry BRET.

Il y a quelques jours la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté Marie-Guite DUFAY rendait plus qu’une visite de politesse aux élus du Tonnerrois pour y exposer ses nombreux projets. La  présidente de la Communauté de communes Anne JERUSALEM a commenté cette rencontre qualifiée de constructive…

TONNERRE : « L’intérêt de cette visite  a été multiple. Aux côtés des élus de la Communauté de communes Le Tonnerrois en Bourgogne (CCLTB), j’ai pu présenter à la présidente de la Région les projets les plus structurants en lien avec l’attractivité culturelle, touristique et économique de notre territoire. Afin de montrer qu’il existe un réel regain d’optimisme sur cette partie orientale de notre département ; ce qui ne peut être que profitable au développement des entreprises locales.

La Communauté de communes Le Tonnerrois en Bourgogne fédère aujourd’hui 52 agglomérations. Ce qui signifie que ce secteur géographique représente un sérieux poids dans l’attractivité du territoire icaunais. En présentant nos projets à l’élue régionale, nous attendons de cet organe et de l’Etat des aides substantielles nécessaires à l’édification de concepts porteurs tels que la cité artistique éducative, l’institut supérieur du numérique, le déploiement et le rayonnement d’un parc économique édifié sur la zone de FRANGEY, la valorisation de notre patrimoine historique et la reconnaissance du label, « Vignoble et Découverte », délivré par ATOUT France. Grâce à la contribution de l’Office du tourisme, quarante-et-un prestataires de service sont référencés derrière ce label très prisé auprès des amateurs de gastronomie, d’œnologie et de tourisme. Le Tonnerrois dispose de nombreux atouts à faire valoir bien au-delà de notre zone de chalandise habituelle. Les présenter à la présidente de l’exécutif régional ne restera pas sans conséquence : car, sans l’aide des financeurs, on ne pourra mener à bien ces projets structurants et indispensables à la pérennité de notre entité… ».

Articles

Bannière droite accueil