Le TER Régiolis arbore les couleurs de la Bourgogne Franche-Comté et de la nouvelle marque MOBIGO BFC

« La région Bourgogne Franche-Comté vient de présenter la première rame de type « Régiolis » TER BFC à l’estampille de la nouvelle marque, « MOBIGO Bourgogne Franche-Comté » lors d’une manifestation organisée en gare de Dijon. Une douzaine de ces nouveaux trains, modernes et confortables fabriqués par ALSTOM, équipe déjà le parc ferroviaire du territoire. Douze autres machines devraient renforcer le potentiel existant d’ici 2020… ». « La région Bourgogne Franche-Comté vient de présenter la première rame de type « Régiolis » TER BFC à l’estampille de la nouvelle marque, « MOBIGO Bourgogne Franche-Comté » lors d’une manifestation organisée en gare de Dijon. Une douzaine de ces nouveaux trains, modernes et confortables fabriqués par ALSTOM, équipe déjà le parc ferroviaire du territoire. Douze autres machines devraient renforcer le potentiel existant d’ici 2020… ». Crédit Photos : Région Bourgogne Franche-Comté.

La première rame ferroviaire aux couleurs de la Région et de la nouvelle marque « MOBIGO Bourgogne Franche-Comté » a été dévoilée par le vice-président en charge des transports, des déplacements et de l’intermodalité, Michel NEUGNOT en gare de Dijon à la mi-juillet. Entouré du directeur régional SNCF Mobilités, Eric CINOTTI, et de Jérôme GRAND, directeur territorial SNCF Réseaux, l’élu régional profitait de la manifestation pour rappeler le rôle prépondérant joué par l’organisme territorial en matière de transport et de mobilité. Avant de faire le point sur la modernisation du parc de trains circulant en Bourgogne Franche-Comté…

DIJON (Côte d’Or) : Depuis 1982, les Régions possèdent la compétence en matière de transports régionaux de voyageurs, en complément de celle attribuée aux Départements à l’époque. Un positionnement qui ne cessera de s’accroitre au fil des années. Devenues Autorité organisatrice des transports ferroviaires régionaux (AOT) en 2002, les Régions renforceront encore leur présence trois ans plus tard en ajoutant les transports interurbains, scolaires et à la demande.

Avant que la loi d’orientation sur les mobilités (LOM) ne s’applique d’ici quelques mois (ce texte devrait faire des Régions des autorités organisatrices des mobilités régionales responsables du pilotage de l’ensemble des solutions de mobilité sur leur territoire), celle de Bourgogne Franche-Comté a eu envie de se donner de la visibilité et de la cohérence sur cette nouvelle politique.

Elle a créé une nouvelle marque de mobilité régionale : MOBIGO Bourgogne Franche-Comté. Celle-ci couvre l’ensemble des solutions de mobilité proposées par l’institution. Aussi, cette nouvelle enseigne sera déployée progressivement sur de nombreux supports : véhicules et matériels roulants, abris-vélos, poteaux d’arrêts routiers, distributeurs de billets, documentation et fiches horaires…Il était naturel qu’elle apparaisse également pour la première fois sur une rame TER récemment mise en service. C’est chose faite depuis le 11 juillet dernier.

Un investissement global de 163 millions d’euros…

Acteur majeur de la mobilité et du transport en Bourgogne Franche-Comté, la Région se voit dorénavant confiée l’organisation des transports interurbains par car et des transports scolaires (à l’exception du transport des élèves en situation de handicap) en lieu et place des Départements. Seul le Territoire de Belfort n’intègre pas ce nouveau schéma de compétence.

En complément d’une offre ferroviaire et routière structurante, la Région souhaite placer l’usager au cœur de sa stratégie (le bon moyen de transport au bon endroit et au bon moment à un coût soutenable par la collectivité et à un prix acceptable par le voyageur) au centre de ses prérogatives. L’une des colonnes vertébrales idéales de cette stratégie se nomme le rail. Proposant un partenariat global avec la SNCF, l’appareil régional adopte en mai 2018 une convention spécifique concernant la promotion du TER Bourgogne Franche-Comté. Parallèlement, la Région assure par son engagement qu’aucune ligne ne sera fermée. Ce plan s’appuie sur la déclinaison d’investissements effectués au niveau de la maintenance et de la modernisation des infrastructures existantes. En dernier lieu, l’organisme territorial favorise l’acquisition de nouveaux matériels, plus modernes, confortables et écologiques, tels que les modèles « Régiolis » du constructeur français ALSTOM. L’enveloppe allouée à cet achat s’élève à 163 millions d’euros.

Douze nouveaux trains de type « Régiolis » à livrer d’ici 2020…

A l’heure actuelle, le parc de trains de la région Bourgogne Franche-Comté se compose de 137 rames. Dont douze trains de type « Régiolis » qui ont été déjà livrés et mis en circulation au service de l’ambition de desserte voulue par l’exécutif régional. La livraison des douze prochaines rames s’effectuera de manière progressive jusqu’en 2020.

Le reste du parc s’articule autour de matériels produits par le canadien BOMBARDIER (57 trains de type BGC, ZGC et XGC), 39 trains de version X73500 (ALSTOM), 18 trains Corail, 8 trains Z9600 et trois V2N, des appareils proposant deux niveaux d’accueil des passagers.

Ce plan d’actions de la Région intègre le développement de la mobilité partout et pour tous selon le schéma directeur de la loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République), adoptée en 2015.

Rappelons que ce réseau régional représente 22 lignes ferroviaires et 115 lignes routières pour une fréquentation annuelle de 886 millions de voyageurs/km sur le réseau régional TER et 2,1 millions de voyages annuels sur les lignes régulières de car.

Quant aux lignes de proximité et les transports à la demande (au nombre de 70), elles représentent 44 000 voyages de manière annuelle.

Articles

Bannière droite accueil