Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Lycée Saint-Joseph de la Salle
chambre des métiers et de l'artisanat
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat

Grincements de dents dans l’Auxerrois : les opposants au projet déchets de l’Agglo souhaitent le voir à la poubelle !

« Tour à tour, les opposants au projet de points d’apport volontaire afin de gérer différemment la collecte des déchets dans l’Auxerrois et de supprimer les ramassages, ont pris soin d’exposer leurs arguments, à l’instar de Didier MICHEL, Isabelle POIFOL-FERREIRA ou Mani CAMBEFORT. Prochain acte : une réunion publique programmée le 30 janvier 2024 en présence de Lionel COIFFARD, élu du Grenoblois spécialiste du sujet… ». « Tour à tour, les opposants au projet de points d’apport volontaire afin de gérer différemment la collecte des déchets dans l’Auxerrois et de supprimer les ramassages, ont pris soin d’exposer leurs arguments, à l’instar de Didier MICHEL, Isabelle POIFOL-FERREIRA ou Mani CAMBEFORT. Prochain acte : une réunion publique programmée le 30 janvier 2024 en présence de Lionel COIFFARD, élu du Grenoblois spécialiste du sujet… ». Crédit Photos : Dominique BERNERD.

Les opposants au projet visant à mettre fin à la collecte des déchets au porte-à-porte dans l’Auxerrois ne désarment pas. Un collectif a été créé, avec pour objectif de multiplier les actions en vue de maintenir le ramassage en vigueur aujourd’hui et conserver les déchetteries existantes…

 

AUXERRE : De l’aveu même de son ancien président, Didier MICHEL, il y a longtemps que l’amphithéâtre de la Fédération Française du Bâtiment de l’Yonne n’avait réuni autant de monde. Preuve s’il en est, du refus par nombre d’habitants et d’élus de la Communauté de l’Auxerrois, de voir mis en œuvre le projet porté par la majorité en place, visant à remplacer le système de collecte des déchets par des points d’apport volontaire, répartis sur l’ensemble des 29 communes du territoire. Conseillère municipale à Jussy, Danièle BOISSON-BERGOT déplore l’urgence manifestée en la matière : « rien n’a été fait pendant trois ans. L’on est obligé de travailler dans la précipitation et le manque de communication. Pas plus de trois mois entre la présentation de l’étude, puis celle du projet et le vote du 28 septembre… ».

Rappelant que la Commission environnement avait émis de nombreuses réserves quant aux chiffres dévoilés par cette étude, qui s’étaient traduites par un avis défavorable, avec 15 personnes contre, 5 en faveur du projet et 2 abstentions. Même tonalité dans l’intervention du maire de Vincelles, Guido ROMANO : « pour moi, la stratégie évoquée n’en est pas une car en général, quand on parle de stratégie, c’est quelque chose d’abouti alors que beaucoup de questions restent aujourd’hui sans réponse au niveau de l’agglo, comme celles concernant les points d’apport volontaire… ».

La mobilisation se met donc en place. Au niveau du Pays Coulangeois, une dizaine de communes sont en passe de se regrouper pour lancer un recours en justice auprès du tribunal administratif avec l’aide d’un avocat spécialisé en droit public. Objectif : tenter de mettre un terme, ou pour le moins un frein, au projet : « on exercera principalement cette action sur le fait de l’inégalité des chances face à un système où les personnes âgées, celles à mobilité réduite, vont avoir de grosses difficultés pour y répondre… ». Date butoir pour déposer ce recours en justice : lundi 27 novembre, soit deux mois après la délibération prise le 28 septembre dernier en Conseil communautaire.

 

 

Des refus de tri qui s’élèvent à 20 % sur les points d’apport volontaire…

 

Une réunion publique est d’ores et déjà au calendrier, mardi 30 janvier 2024, en présence de Lionel COIFFARD, vice-président en charge de la Collecte et de la Valorisation des déchets de Grenoble-Alpes-Métropole, afin de présenter la contre-proposition sur laquelle vont plancher d’ici là les membres du collectif. D’autres actions sont à l’étude, rappelle l’élue auxerroise et déléguée communautaire Florence LOURY : « actions de terrain comme la distribution de tracts en boîtes aux lettres sur les 29 communes, collecte de signatures de la pétition lancée, l’idée étant de pouvoir les déposer au Conseil communautaire de décembre... ».

Un appel à manifester est également prévu devant la mairie d’Auxerre, lors des conseils municipaux des 16 novembre et 14 décembre prochains. Tout retour en arrière du dispositif en vigueur à ce jour ne peut être que pénalisant pour le bien commun selon Christophe LOUY, premier adjoint à Coulanges-la-Vineuse : « l’étude commandée par la Communauté d’agglomération, qui nous a coûté 100 000 euros, montre que dans les points d’apport volontaire existants déjà sur le territoire, les refus de tri sont de 20 %, quand ils ne dépassent pas 13 % dans le système de porte à porte… On ne comprend pas cette stratégie qui est absurde… ».

Au programme de ces prochaines semaines également, un déplacement à Grenoble vendredi 08 décembre, afin de visiter les installations de la métropole en matière de traitement des déchets (déchetterie moderne, usine de réemploi, centre de compostage…). Autant d’exemples pertinents qui sont susceptibles d’inspirer les rédacteurs de la future contre-proposition au projet porté par la municipalité en place.

 

 

 

Parmi les propos entendus :

 

Mani CAMBEFORT, élu du groupe « Pour Auxerre » et délégué communautaire
« Cela fait trois ans que l’on questionne le maire-président à l’occasion de budgets successifs, sur les obligations réglementaires de la loi AGEP notamment et cela fait trois ans que nous n’avons pas de réponse. Ce n’est que le 28 septembre que nous avons eu ces éléments. J’appelle cela « forcer » la main du Conseil communautaire, des élus et des habitants… ».

Isabelle POIFOL-FERREIRA, élue du groupe « Pour Auxerre »
« Si la Commission environnement composée d’élus a initié la manœuvre, ce mouvement n’est pas une organisation avec une couleur politique… Il est normal que des élus s’en emparent car ils vous représentent. Mais, c’est bien vous qui serez à la manœuvre si vous souhaitez vous engager et nous vous encourageons à la faire ».

Didier MICHEL, ancien adjoint au maire dans la mandature précédente
« Mon cœur est quand même assez triste ce soir parce que tout ce que vous faites là, c’est très bien, mais demain ce sera quoi ? Que va-t-il se passer aux prochaines élections municipales ? Va-t-on recommencer une division comme la dernière fois, c’est-à-dire un boulevard pour le maire actuel ou va-t-on réussir à s’unir ? ».

 

Dominique BERNERD

 

 

NOUS CONTACTER

PRESSE EVASION - Mr Thierry BRET

Tél. : 06.20.31.05.53.

Mail : contact@presse-evasion.fr

Articles

Bannière droite accueil