Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté

Bernard MORAINE, ancien maire de Joigny, enfin épinglé de la Légion d’honneur : ses amis lui disent « Merci » !

« Tous ses amis lui ont dit « merci Bernard ! ». L’ancien édile de Joigny et directeur d’antenne de TRIAGE FM, Bernard MORAINE, a enfin été épinglé de la fameuse rosette rouge en sa qualité de chevalier dans l’ordre national de la Légion d’honneur par l’ex-préfet de Bourgogne Franche-Comté Nasser MEDDAH… ». « Tous ses amis lui ont dit « merci Bernard ! ». L’ancien édile de Joigny et directeur d’antenne de TRIAGE FM, Bernard MORAINE, a enfin été épinglé de la fameuse rosette rouge en sa qualité de chevalier dans l’ordre national de la Légion d’honneur par l’ex-préfet de Bourgogne Franche-Comté Nasser MEDDAH… ». Crédit Photos : Murielle LE ROY et Christophe MAUDENS

Il aura donc pris son temps l’ancien maire divers gauche de Joigny et personnalité charismatique de la presse départementale avant de se voir distinguer de la célèbre rosette rouge. Un petit sigle ostentatoire sympathique qui trouvera sa place en bonne et due forme au revers de sa veste de retraité, toujours très actif, au service des citoyens. Promu le 01er janvier 2016, Bernard MORAINE a reçu l’objet honorifique lors d’une cérémonie privée ce…samedi. La valeur n’attend point le nombre des années dit l’adage !

 

JOIGNY : La patience est un modèle de vertu, dit-on ! Bernard MORAINE a su en faire preuve dans l’absolu avant de se voir remettre l’une des distinctions les plus honorifiques de l’Hexagone samedi dernier, au cours d’une cérémonie presque intimiste, d’ordre strictement privée. Une réception où il fut décoré par Nasser MEDDAH, président de chambre de la Cour des Comptes de Paris, ancien préfet de Bourgogne Franche-Comté, du Loiret et de l’Aube, excusez du peu ! Un ami de longue date du récipiendaire de la fameuse rosette.

Promu le 01er janvier 2016 au tableau des futurs impétrants de l’honorable distinction, le directeur d’antenne et rédacteur en chef de TRIAGE FM, l’emblématique radio de Migennes, édile de Joigny aura donc attendu toutes ces années avant d’officialiser lors d’une cérémonie concoctée entre ami(e)s cet évènement. Six ans déjà, comme le temps passe…

 

 

Une silhouette reconnaissable surmontée d’une crinière et d’une moustache…

 

Chevalier dans l’ordre national de la Légion d’honneur, Bernard MORAINE le fut ce jour-là aux côtés, à titre posthume, des malheureux dessinateurs de l’hebdomadaire satirique, « Charlie Hebdo », massacrés par une bande de fanatiques sur leur lieu de travail à Paris. Un clin d’œil de la destinée que le maire divers gauche de la ville du Middle Yonne n’avait pas manqué de relever à l’époque, lui l’amoureux de la liberté à tout crin et humaniste dans l’âme…Un récipiendaire parmi 691 personnalités.

Mais, pourquoi avoir attendu si longtemps avant de recevoir cette glorieuse distinction ?

« Parce que Bernard MORAINE est un homme d’honneur, répondra en écho à cette interrogation celui qui lui a remis, Nasser MEDDAH. Bernard, vous êtes une figure au sens propre comme au sens figuré et vous ne laissez personne indifférent… ».

 

 

C’est vrai ! Et les mots de l’ancien préfet de la contrée régionale font mouche lors de sa prise de parole. Un éloge consacré à une personnalité entière, « un caractère », une silhouette reconnaissable entre mille, « surmontée d’une crinière et d’une moustache ». C’est sûr : Bernard MORAINE ne passe pas inaperçu !

Un personnage jovial au regard malicieux et au cœur gros comme ça, à l’écoute de son prochain et altruiste.

Bref, celui qui incarne l’engagement au service des autres l’a maintes fois démontré durant sa longue carrière. Tant dans la sphère de l’ovalie où il interviendra en qualité de capitaine d’une équipe de rugby sur le terrain que dans le milieu associatif dès qu’il porte sur les fonts baptismaux un projet qui lui tient vraiment à cœur : la création d’une radio libre « multicolore » il y a quarante ans de cela !

 

 

Un résistant contre les oppresseurs et les empêcheurs de tourner en rond !

 

Dans la vie professionnelle, tout ce que touche Bernard MORAINE se transforme en or tel un alchimiste qui aurait percé les secrets quasi occultes de Nicolas FLAMEL dans la transmutation du plomb en ce métal jaune si précieux. En 1987, on l’oublie parfois mais le futur maire de Joigny mentionne sur ses cartes de visite la fonction de PDG de la société familiale MOUNEY SA où il officiait jadis et à ses débuts en qualité de manutentionnaire.

Libre penseur, aimant défendre la « veuve et l’orphelin », militant politique (à gauche toute !), se définissant comme un « résistant » contre les oppresseurs et les empêcheurs de tourner en rond…Bernard MORAINE se construit petit à petit une image qui ne le quittera plus.

Faisant de lui un citoyen émérite, toujours tourné au service des autres. Chose qu’il fera à merveille lorsqu’il embrassera la carrière politique et ce, dès 1977. Un parcours ponctué de deux mandats municipaux où il siègera dans le fauteuil de premier élu.

Bien sûr, il y eu aussi un petit chapitre sur la famille – qui ne connaît pas sa fille, Juliette, à la prometteuse carrière artistique ! – son épouse, Catherine et son fils, Paul.

Homme pudique, discret, mais toujours énergique, Bernard MORAINE essuiera presque une larme du revers de la main au terme de cette allocution le présentant dans les moindres détails de sa vie terrestre.

Un instant d’émotion rare où le souriant personnage aura quelque peu perdu de sa confiance jubilatoire et partageuse. Peut-être le sens du don de soi enfin révélé pour vivre ensemble le courage de défendre ses idées au nom des nobles causes…Qui sait ?

 

Thierry BRET

 

NOUS CONTACTER

PRESSE EVASION - Mr Thierry BRET

Tél. : 06.20.31.05.53.

Mail : contact@presse-evasion.fr

Articles

Bannière droite accueil