Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté

Rendre plus attractive l’Yonne en levant les obstacles : Pascal JAN livre la feuille de match de ses futures actions

« Attractivité du territoire et essor de l’économie : ce sont les clés de voûte du nouvel homme fort de la préfecture de l’Yonne. Lors de sa première conférence de presse à Auxerre, Pascal JAN a dévoilé son programme implicatif en sa qualité de représentant de l’Etat sur notre département. Un copieux menu où figureront aussi la sécurité routière et le respect de la citoyenneté… ».   « Attractivité du territoire et essor de l’économie : ce sont les clés de voûte du nouvel homme fort de la préfecture de l’Yonne. Lors de sa première conférence de presse à Auxerre, Pascal JAN a dévoilé son programme implicatif en sa qualité de représentant de l’Etat sur notre département. Un copieux menu où figureront aussi la sécurité routière et le respect de la citoyenneté… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

Serait-ce la résurgence de souvenirs sportifs, issus de sa jeunesse lorsqu’il se destinait à un cursus de sport étude, dans sa discipline de prédilection, à savoir le football ? Où est-ce le tempérament bien construit de ce personnage affable et communicatif de vouloir faire évoluer les lignes en y apportant son savoir-faire, ses expériences et ses envies ? Toujours est-il que le nouveau préfet de l’Yonne a d’ores et déjà affiché ses intentions dès sa prise de parole initiale avec la presse. Celles de rendre encore plus attractive l’Yonne à travers ses atouts. En éradiquant tous les obstacles !

 

AUXERRE : Sportif dans l’âme, c’est en compétiteur de l’attractivité du territoire et en soutien inconditionnel à l’économie que s’est présenté le successeur d’Henri PREVOST lors de sa première prise de contact formelle avec la presse, mardi en fin de matinée. Accueillant avec cordialité et sens de la communication parfaitement bien huilé les représentants médiatiques du département, Pascal JAN s’est offert un exercice oratoire d’une trentaine de minutes façon « livre ouvert » dans son vaste bureau, la tasse de café à la main. Balayant les uns après les autres les grands dossiers sur lesquels il devra très vite plancher une fois le temps d’installation passé.

Un entretien prolixe où le haut fonctionnaire aura pu narrer en le résumant son parcours éclectique et riche qui devait conduire ce natif de Tours successivement à Bordeaux (notamment à Sciences Po où il officia es qualité de professeur agrégé des universités en droit public) et à Fort-de-France, où il fut encore il y a peu le recteur de la région académique de la Martinique.

 

 

Un premier poste au sein de la préfectorale pour ce quinquagénaire à l’allure sportive…

 

Troquant la touffeur humide de l’île exotique pour des températures printanières nettement moins clémentes en Bourgogne, ce sagittaire, ayant convolé en justes noces et père de trois enfants, est arrivé depuis quelques jours à Auxerre, découvrant ainsi son premier poste au sein de la préfectorale. Une prometteuse promotion pour ce quinquagénaire (il est âgé de 54 ans) à l’allure svelte et sportive, féru du ballon rond et désolé de voir se morfondre dans les limbes de la Ligue 1, des Girondins de Bordeaux (l’un de ses clubs fétiches) aux portes de la division inférieure. Sans doute, se consolera-t-il très vite avec la possible accession de l’AJ Auxerre parmi l’élite ?

Naturellement, ce n’est pas de football ni des plaisirs gourmands que cet épicurien aura à cœur de découvrir au détour de ses nombreuses pérégrinations durant ces deux prochaines années de présence en terre icaunaise dont il fut question !

Répondant aux interrogations de la palette journalistique qui se présentait à lui, Pascal JAN aura abordé avec franchise et en nourrissant ses propos de ressentis personnels inhérents à sa nouvelle fonction un panel de sujets qui fait le lit de l’actualité icaunaise habituelle.

 

 

« L’Yonne n’a pas de faiblesses, elle subit seulement des contraintes qu’il faut éradiquer… »…

 

Des difficultés quotidiennes des milieux agri/viticoles aux problématiques de la sous-traitance industrielle (le volet automobile) avec l’emploi, de la sécurité routière (vaste fléau que celui-ci dans l’Yonne, territoire remportant le pompon de l’accidentologie au plan hexagonal) à la présence des forces de l’ordre au plus près des concitoyens, rien ne manquera in fine dans cet inventaire à la Prévert des missions régaliennes qui incombent au représentant de l’Etat.

D’ailleurs, lorsqu’on lui pose la question d’identifier les « forces et les faiblesses » de l’Yonne, en matière d’attractivité, Pascal JAN répond péremptoire que le terme de « faiblesse » n’est pas du tout adapté à la réalité de ce département. « Disons qu’il existe des contraintes extérieures dont il faudra tout mettre en œuvre pour les supprimer… ».

Un positionnement combattif et impliqué pour le nouveau venu qui défend déjà bec et ongles les atouts du territoire le plus septentrional de la Bourgogne, du fait de sa ruralité et de sa proximité avec l’Ile-de-France limitrophe. Déjà un bon point dans sa besace et une attitude ambitieuse qui devrait plaire aux milieux économiques du sérail.

 

 

Les milieux agri/viticoles, cibles de ses premières visites sur le terrain…

 

Car, de l’appétence à l’économie, il en aura été beaucoup question durant ces courtes trente minutes de conversation où Pascal JAN déflora la feuille de route de ses futures actions sans trop en détailler la substantifique moelle. Une manière goûteuse de mettre les médias en appétit et d’attendre avec impatience les premières apparitions du haut fonctionnaire sur le terrain.

Ses primes visites seront justement destinées au monde agricole d’ici la fin de la semaine. D’autant qu’un épisode gélif d’importance a occasionné de sérieux dégâts tant dans l’arboriculture que chez les vignerons.

Ayant bénéficié lui-même d’une expérience d’élu municipal dans une vie antérieure – entre 2008 et 2014 en Gironde sur la localité de Saint-Morillon – le nouveau préfet ne pourra rencontrer pour l’heure les personnalités de la sphère politique, devant respecter le principe de réserve imputable à la présidentielle.

Poursuivant sur la continuité de ses prédécesseurs, Pascal JAN semble posséder la sagesse analytique et induite des représentants de l’Education Nationale à laquelle il a appartenu durant tant d’années. Son trop court vécu de footballeur étudiant lui a sans aucun doute conféré aussi cette insatiable volonté de bien faire, de se projeter en avant, droit au but même s’il portait jadis le maillot d’arrière gauche.

Un volontarisme qui pourrait peut-être l’aider à « tacler » toutes les aspérités et les freins qui peuvent ralentir l’attractivité économique de notre département…

 

Thierry BRET

 

 

NOUS CONTACTER

PRESSE EVASION - Mr Thierry BRET

Tél. : 06.20.31.05.53.

Mail : contact@presse-evasion.fr

Articles

Bannière droite accueil