Obsolescence des téléphones portables : il y a toujours du monde en bout de ligne grâce à Orange !

« Il y a quelques jours, Véronique MORLIGHEM a initié une nouvelle campagne de collecte et de recyclage des portables usagés en Saône-et-Loire. Une action bénéfique puisque alimentant les caisses d’Emmaüs International. Le 16 mars, la déléguée régionale d’Orange en Bourgogne sera à Chitry pour y annoncer la fin du déploiement de la fibre optique sur la commune… ». « Il y a quelques jours, Véronique MORLIGHEM a initié une nouvelle campagne de collecte et de recyclage des portables usagés en Saône-et-Loire. Une action bénéfique puisque alimentant les caisses d’Emmaüs International. Le 16 mars, la déléguée régionale d’Orange en Bourgogne sera à Chitry pour y annoncer la fin du déploiement de la fibre optique sur la commune… ». Crédit Photos : Orange.

Comment optimiser les téléphones portables d’ancienne génération devenus obsolètes plutôt que de les laisser croupir au fond d’un tiroir ? La réponse est simple comme bonjour : les recycler comme tout bon matériel usagé qui se respecte dans le cadre d’une opération initiée par ORANGE, il va de soi !

 

DIJON (Côte d’Or) : Que faire d’un ancien smartphone dont on n’a plus l’utilisation ? Le condamner à devenir une pièce de collection stricto sensu au fond d’un tiroir ? Oui alors lui proposer de renaître de ses cendres, en suivant le parcours de retraitement imaginé par le circuit de l’économie circulaire ?

Il y a quelques jours, Véronique MORLIGHEM, déléguée régionale d’Orange en Bourgogne, s’est rendue dans le sud de la Saône-et-Loire afin d’y entériner un partenariat qui fera date : celui qui l’unit avec la Communauté de communes de la Côte Sud Chalonnaise dans le cadre de la collecte et du recyclage de portables usagés.

Cela fait presque une décennie que l’opérateur de télécommunications procède ainsi en initiant des partenariats avec les collectivités territoriales aux quatre coins de l’Hexagone.

Partant d’un simple postulat, celui qui s’appuyait sur une étude analytique produite par l’organisme ECOSYSTEM, ORANGE collecte, reconditionne et revend ces appareils relookés au profit d’une noble cause : celle portée par Emmaüs International. Il est vrai que les données statistiques délivrées par l’organisme frisaient avec l’indigestion de ces vieux appareils ne servant plus à rien et encombrant les tiroirs des bureaux : ils sont près de 100 millions de téléphones localisés dans les placards des Français !

 

 

25 000 mobiles récupérés valent un emploi créé…

 

Se rapprocher des collectivités représente une véritable aubaine pour ORANGE. Cela lui facilite la tâche en matière de récupération desdites pièces. Une urne en carton est ainsi fournie par l’opérateur afin que les administrés déposent le précieux objet de tant de convoitise.

Selon ORANGE, 25 000 mobiles recyclés correspondent en équivalence à un emploi d’insertion crée en France ! Quant aux bénéfices de cette vente, ils sont reversés à Emmaüs International afin de financer leurs œuvres caritatives.

Gageons qu’au vu de la période trouble du moment, bon nombre de personnes éprouvent du plaisir à se débarrasser de leurs vieux portables.

La semaine prochaine, Véronique MORLIGHEM abordera lors d’un point avec la presse l’actualité de l’opérateur liée au déploiement de la fibre optique sur l’agglomération de l’Auxerrois à Chitry. En profitera-t-elle pour évoquer la tenue de cette opération recyclage lancée au sud de la Bourgogne ?

 

Thierry BRET

 

 

Articles

Bannière droite accueil