Les enceintes de la rave party se sont tues à Saint-Florentin : les services de l’Etat saisissent le matériel

« Au plus fort du rassemblement, ce sont plus de 1 500 personnes qui ont participé à cet évènement illicite organisé sur un site industriel désaffecté de Saint-Florentin…Les forces de l’ordre ont veillé au grain ». « Au plus fort du rassemblement, ce sont plus de 1 500 personnes qui ont participé à cet évènement illicite organisé sur un site industriel désaffecté de Saint-Florentin…Les forces de l’ordre ont veillé au grain ». Crédit Photo : Mawyfamily (capture image).

On ne badine pas avec le respect à l’ordre public ! Les « teuffeurs » de ce week-end festif vécu contre toute attente à Saint-Florentin s’en souviendront longtemps au terme de ces soixante-douze heures épiques. Les forces de l’ordre sollicitées par les services de l’Etat ont procédé à plus de 2 000 contrôles tout au long de ce rassemblement. Sans compter quelques prises de « guerre » symboliques…

 

SAINT-FLORENTIN : Le bilan comptable est le suivant au terme de la rave party organisée de manière illégale sur un site désaffecté de cette ville industrielle. Quatorze enceintes, trois groupes électrogènes et quatorze jerricans d’essence ont été saisis par les forces de l’ordre. Auxquels il faut ajouter 900 contrôles de véhicules, 1 200 personnes dans l’obligation de présenter leur pièce d’identité et pas moins de 250 infractions qui ont été constatées au final !

Bref : pour le premier week-end devant faire la transition entre 2021 et 2022, les forces de l’ordre de l’Yonne, missionnées par les services de l’Etat, n’ont donc pas chômé.

Si la manifestation musicale s’est soldée dans le calme au terme de ce week-end si particulier, il n’empêche que les investigations judiciaires se poursuivent toujours sous l’autorité du procureur de la République près le Tribunal d’Auxerre.

 

 

Objectif : établir les responsabilités des organisateurs de ce rassemblement impromptu et illicite afin d’étudier en parallèle les suites à donner aux différentes  infractions relevées.

Rappelons qu’au plus fort de la manifestation, plus de 1 500 personnes étaient présentes sur le site, dans la nuit du réveillon.

Dès le début de la manifestation, le préfet de l’Yonne Henri PREVOST avait ouvert un centre opérationnel départemental. Pour mémoire, tous les évènements de type rave party et teknival sont à proscrire des agendas, en vertu d’un arrêté préfectoral spécifique.

 

Thierry BRET

 

Articles

Bannière droite accueil