La santé, le transport et le numérique s’invitent aux premières loges des Entretiens de Champignelles

« Les Entretiens de Champignelles se sont terminés par un tour d’horizon des personnalités politiques qui y ont pris la parole. La santé avec le docteur CHARDON mais aussi le transport et le numérique ont ainsi été abordés en toile de fond de ces échanges instructifs… ». « Les Entretiens de Champignelles se sont terminés par un tour d’horizon des personnalités politiques qui y ont pris la parole. La santé avec le docteur CHARDON mais aussi le transport et le numérique ont ainsi été abordés en toile de fond de ces échanges instructifs… ». Crédit Photos : Thierry CARABIN.

Le centre de rencontres était le théâtre, vendredi 19 novembre, de la journée de clôture des « Entretiens de Champignelles ». Une manifestation trentenaire qui est organisée par l’Association de Formation des Elus de Puisaye-Forterre, présidée par Jacques GILET.

 

CHAMPIGNELLES : Etre en bonne santé requiert plusieurs conditions. La disposition d’un dispositif de santé, riche de professionnels qualifiés et bien équipés, est une nécessité. L’exemple de la maison de santé de Saint-Sauveur-en-Puisaye a été présenté aux élus.

Pouvoir vivre et travailler au pays, en toute autonomie et non pas en situation de dépendance, est capital. Les contraintes excessives imposées aux municipalités et aux habitants ont été dénoncées. La position stratégique de la Puisaye est un atout si le déploiement numérique devient enfin réalité. L’équipement en voies vertes doit être complété par un tissu fertile tant en outils culturels que sportifs.

 

 

Attirer les médecins et les retenir…

 

Les médecins exerçant aujourd’hui doivent accueillir des stagiaires. Séduits par le cadre de vie, ils remplaceront leurs maîtres qui partent à la retraite. Dominique VERIEN, sénatrice, témoigna de plusieurs passages de relais réussis.

Anne PEURAUD, référent santé de la Communauté de Communes de Puisaye-Forterre (CCPF), exposa le travail effectué pour offrir aux médecins « une installation clefs en mains, formalités administratives incluses ».

Patrick BUTTNER, vice-président CCPF en charge de ce dossier, a détaillé les investissements dans les maisons de santé, judicieusement réparties sur le territoire. Il évoqua encore les développements techniques envisagés pour rapprocher les services de santé des hameaux et villages.

Paulo DA SILVA MOREIRA, maire de Treigny-Perreuse-Sainte-Colombe, prit comme exemple la maison de santé de Saint-Sauveur-en-Puisaye où 25 professionnels qualifiés exercent dans une bonne ambiance. Faciliter les déplacements des patients et développer la prévention sont deux axes de travail « à soigner ».

 

 

Y voir clair à 360°…

 

Noëlia TREMEAUX, chargée de prévention contre le cancer, promeut les « espaces sans tabac ». Sans fumée, on voit plus clair, on vit mieux. Rogny-les-Sept-Ecluses, Bléneau et Treigny ont franchi le pas et des espaces sans tabac ont été créés.

Philippe BROCARD et Gilles PETITOT, dirigeants des Estivales de Puisaye, annoncèrent une heureuse surprise pour la vingtième édition, en 2022. Faire venir 120 artistes et techniciens impose de les héberger, les nourrir, les transporter et leur donner à mieux connaître le patrimoine pour les retenir. Le festival apporte aux habitants une qualité de concerts incomparable et profite à l’économie locale.

Isabelle FROMENT-MEURICE, vice-présidente du Conseil Départemental de l’Yonne, parla de la réduction de l’endettement du département ainsi que des aides à l’implantation d’équipements touristiques. Elle veut accroître les aides aux équipements culturels et sportifs, créés ou améliorés par les maires.

 

 

Le transport et le numérique doivent être prioritaires…

 

Dominique VERIEN s’est dite ravie de la continuité de ces Entretiens de Champignelles qui ne sont pas des cours ex cathedra mais des échanges d’informations et expériences, menés dans une ambiance positive.

Quant à Guillaume LARRIVE, député, il salua l’esprit d’équipe présent ici, entre maires. « On doit choisir la dépense publique » insista-t-il. Le transport et le déploiement numérique doivent être prioritaires. Il rappelle qu’il n’est « pas féodal mais républicain », donc soucieux d’une vie « oxygénante » parce que pleinement autonome… ».

Henri PREVOST, préfet de l’Yonne, fera l’éloge du travail des élus et tout particulièrement ce qui a été réalisé par la CCPF en matière de santé. Il attira l’attention sur le déploiement des Maisons France Services qui mettent les services publics à portée de pas des citoyens. Il évoqua enfin la complexité d’un monde dans lequel chacun veut bénéficier des équipements sans les voir de sa fenêtre. Rappelant aux maires qu’il est à leur écoute.

 

Thierry CARABIN

 

 

 

Articles

Bannière droite accueil