Un laboratoire d’idées à immersion européenne : Jacques GILET retrace trente ans des « Entretiens de CHAMPIGNELLES »

« C’est en 1990 que Jacques GILET pose la première pierre de l’édifice, les « Entretiens de Champignelles » qui ont fêté leur trentième anniversaire l’année dernière. Ce laboratoire d’idées à l’échelle européenne accueille nombre d’élus de l’Yonne en quête de découvertes inspirantes… ». « C’est en 1990 que Jacques GILET pose la première pierre de l’édifice, les « Entretiens de Champignelles » qui ont fêté leur trentième anniversaire l’année dernière. Ce laboratoire d’idées à l’échelle européenne accueille nombre d’élus de l’Yonne en quête de découvertes inspirantes… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

L’opus est volumineux. Près de deux cents pages en format A 4. Il est le fruit d’un travail de très longue haleine de la part de son auteur, Jacques GILET. Compulser la substantifique moelle de rencontres initiées lors de trente années de voyages aux quatre coins de l’Europe, avec un unique objectif : nourrir l’intellect des élus de l’Yonne. « Ils ont fait le tour de l’Europe » est un pavé référentiel que les élus se doivent de consulter…

 

CHAMPIGNELLES : Ce n’est pas une institution. C’est encore mieux que cela ! S’inscrivant dans le marbre, le rendez-vous est devenu au fil du temps un véritable monument que les élus du territoire, toujours plus nombreux, honorent avec bienveillance chaque saison à pareille époque. Sauf en 2020 quand la crise sanitaire a déréglé de façon temporaire fort heureusement le joli mécanisme si bien huilé depuis 1990.

Voilà donc trente ans que les élus de Puisaye-Forterre se forment. Et participent à un séjour immersif à l’étranger, ou à défaut dans une contrée de l’Hexagone, leur servant de terrain de jeu appréciable pour mieux appréhender une problématique à résoudre. Un voyage d’étude en quelque sorte qui a su faire des émules petit à petit. D’autres secteurs de l’Yonne y envoient désormais leurs élus. Quand ce n’est pas les départements limitrophes !

Alors, à la veille de la nouvelle édition de ces fameux « Entretiens  de Champignelles», symboles de cette institution territoriale qui ne cesse de s’interroger en permanence sur les items essentiels à sa bonne fonctionnalité au cours d’un mandat, le père spirituel de ces rencontres Jacques GILET, maire honoraire de cette localité, a conçu un recueil. A base d’analyses personnelles. D’anecdotes historiques. De coupures de presse, aussi, qui traduisent le reflet de ce que sont ces échanges à travers les médias.  

 

 

La Forterre intègrera le concept dans les années 2000…

 

Le postulat de cette aventure qui n’a toujours pas trouvé d’équivalence parmi les autres EPCI de notre territoire, c’est la formation. Les élus en redemandent à chaque nouvelle session afin de parfaire leurs connaissances sur tel ou tel sujet. D’ordre institutionnel, on s’en doute, mais aussi sociétal, économique, culturel, pratico-pratique. Preuve qu’à l’époque, en 1990, les élus de ce territoire implanté à l’ouest d’Auxerre en réclamaient encore plus : les premiers « Entretiens » se sont ouverts sur le budget et le fonctionnement d’une mairie. Jean-Pierre SOISSON, alors ministre du Travail, avait ouvert le bal de ce rendez-vous qui aura vu succéder depuis une kyrielle de hauts personnages de l’Etat et de parlementaires.

Sous l’impulsion de l’élu de Courson-les-Carrières Jean-Claude DENOS, la Forterre rejoindra le concept une décennie plus tard. Exit les trente-cinq participants de la première édition ! Grâce à un élargissement sectoriel progressif, les « Entretiens » ont dû revoir leur mode opératoire et leur logistique en accueillant plus de cent cinquante élus et directeurs de service par la suite. Plus qu’un simple succès, ce fut un véritable plébiscite !

Le Portugal fut la première des destinations à l’international en 1999. En toile de fond comme angle de réflexion : les crédits européens. Des souvenirs oubliables pour Jacques GILET qui en a encore les pupilles brillantes à l’évocation de ces moments mémorables.

Ensuite, cela s’enchaînera très vite avec l’Italie, l’Espagne, la Grèce, Malte, la Hongrie, etc.

Préfacé par Jean-Pierre SOISSON, le document offre une galerie émotionnelle évidente, chapitre après chapitre, au nombre de trente. Comme autant de rendez-vous annuels, en somme, et de séjours pédagogiques à l’étranger bien qu’une vingtaine de pays seulement furent visités par ces élus locaux en quête de renseignements et de découvertes inspirantes.

 

Thierry BRET

 

 

Articles

Bannière droite accueil