A la rencontre des familles à l'Ecole de police : séance de « selfies » impromptue pour Gérald DARMANIN

« Sous le regard interrogateur de la députée Michèle CROUZET, le ministre de l’Intérieur Gérald DARMANIN a pris le temps d’honorer une pause « selfies » avec les familles des nouveaux gardiens de la paix… ». « Sous le regard interrogateur de la députée Michèle CROUZET, le ministre de l’Intérieur Gérald DARMANIN a pris le temps d’honorer une pause « selfies » avec les familles des nouveaux gardiens de la paix… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

Le ministre de l’Intérieur sait soigner son sens du relationnel en ayant le contact facile. Au terme de la cérémonie de sortie de la 260ème promotion de gardiens de la paix de l’école nationale de police, il a quelque peu bousculé le protocole usuel. S’attardant après coup de longues minutes auprès des familles des nouveaux impétrants. Le temps pour elles de réaliser quelques prises de vues immortalisées sur leur smartphone !

 

SENS : S’il fallait mesurer la cote de popularité du ministre de l’Intérieur au nombre de demande de « selfies » lancée par le public ce vendredi en fin d’après-midi, c’est sûr Gérald DARMANIN pourrait nourrir certaines ambitions à l’avenir !

Au terme de la cérémonie protocolaire (et très bien huilée) saluant la nomination de la nouvelle promo des gardiens de la paix de l’Ecole nationale de police de Sens, le locataire de la place Beauvau s’est dirigé vers l’espace d’accueil réservé aux familles. Les parents, frères et sœurs, de ces nouveaux représentants des forces de l’ordre, aux yeux encore embués par l’émotion.

 

 

 

Là, à la surprise générale et un peu en marge du planning pourtant au cordeau de cette visite puisqu’il était attendu dans la foulée au commissariat, boulevard du Maréchal Foch, Gérald DARMANIN s’est prêté avec un certain enthousiasme et le sourire aux lèvres aux séances photographiques de parents et proches, fiers d’immortaliser l’instant.

Un petit mot à l’un, une plaisanterie lâchée à l’autre : Gérald DARMANIN a pris soin d’honorer plusieurs demandes sans que le service d’ordre ne vienne interrompre cet instant de grâce pour les familles.

Mieux, les 38 néophytes encore auréolés de tous ces souvenirs sont venus le rejoindre et l’entourer en échangeant quelques mots. Trop heureux de croiser sur leur chemin leur ministre de si près…

 

Thierry BRET

 

 

 

Articles

Bannière droite accueil