Hommage : ce n’est qu’un simple au-revoir, pas un adieu définitif pour Monique HADRBOLEC…

« Que ce soit en compagnie de Françoise ROURE, élue au Département ou aux côtés de l’ancien premier adjoint de la Ville d’Auxerre, Guy PARIS, lors de l’assemblée générale d’AMIDON 89, Monique HADRBOLEC a reçu les honneurs de ses pairs avec ce retrait définitif de la vie politique. Mais, pas nécessairement de la vie publique et associative… ». « Que ce soit en compagnie de Françoise ROURE, élue au Département ou aux côtés de l’ancien premier adjoint de la Ville d’Auxerre, Guy PARIS, lors de l’assemblée générale d’AMIDON 89, Monique HADRBOLEC a reçu les honneurs de ses pairs avec ce retrait définitif de la vie politique. Mais, pas nécessairement de la vie publique et associative… ». Crédits Photos : Thierry BRET et D.R.

« J’ai peur de m’ennuyer et je suis prête à faire du bénévolat ! ». Est-elle sérieuse la proposition de la conseillère départementale de l’Yonne ? Elle, qui ne s’aligne pas sur la grille de départ des prétendants aux prochaines échéances électives, pourrait fort bien être recrutée par l’ancien premier adjoint de la Ville d’Auxerre Guy PARIS, responsable de l’association AMIDON 89…Chiche ?

 

AUXERRE : C’est sous le ton de la plaisanterie que Monique HADRBOLEC, conseillère départementale d’Auxerre 4 jusqu’au 27 juin prochain et binôme du président du MoDem de l’Yonne Pascal HENRIAT, a tenu à remercier le responsable de la structure associative, AMIDON 89, en préambule de l'assemblée générale de l’organisme à laquelle elle était conviée.

Lors de l’hommage qui lui a été rendu avant même que ne débutent les travaux protocolaires de la structure de réinsertion par le travail, l’ex-adjointe à l’Exclusion et aux Solidarités d’Auxerre, sous l’ère de Guy FEREZ, a écouté avec beaucoup d’émotion les mots de sympathie prononcés à son endroit par Guy PARIS.

Le toujours dynamique responsable d’AMIDON 89 ne pouvait s’empêcher de saluer le travail effectué durant ces nombreuses années par cette figure incontournable de la vie publique (et politique par ricochet même si elle ne fut jamais encartée au Parti socialiste dont elle appréciait pourtant les valeurs), Monique HADRBOLEC.

Présente parmi l’assistance très restreinte de ce rendez-vous statutaire dont nous vous ferons écho dans un futur article, la conseillère départementale qui ne brigue plus de nouveau mandat électoral fut invitée à rejoindre l’estrade du Phare où se déroulait la séance de travail animée par le président Guy PARIS.

 

 

Une personne de cœur et d’altruisme…

 

Ce dernier ne manqua pas d’adresser des commentaires élogieux à l’intéressée dont le visage se couvrit un bref instant d’un léger voile de tristesse.

« Monique a toujours su faire le bien autour d’elle, avec le cœur…, précisa l’ancien premier adjoint de Guy FEREZ.

C’est certain : comment résumer vingt-trois années vécues au Conseil départemental où elle a connu pas moins de quatre présidents et un très grand nombre d’élus en si peu de temps et une présence remarquée au Conseil municipal d’Auxerre où la solidarité et l’altruisme représentaient ses leitmotivs ?

Celle qui a vécu son ultime séance plénière au Département vendredi, à l’instar de onze de ses camarades qui ne se représentent pas, eut alors cette formule presque magique où elle évoqua un « probable ennui à venir » au fil du temps qui passe et son désir fou de continuer à servir les autres.

Alors pourquoi ne pas répondre à la boutade amusante lancée par Guy PARIS au terme de son intervention de vouloir enrôler l’ancienne conseillère départementale au sein d’AMIDON 89 ? Ce serait assurément une belle recrue ayant du charisme et du cœur…

 

Thierry BRET

 

 

Articles

Bannière droite accueil