Il souhaite le retour à l’optimisme : Patrick GENDRAUD prend en grippe le climat anxiogène actuel

« Le président de l’exécutif départemental Patrick GENDRAUD se dit exaspéré par le climat anxiogène qui se distille dans notre société. Lors de ses interventions officielles, il invite ses compatriotes à davantage d’optimisme et de confiance… ». « Le président de l’exécutif départemental Patrick GENDRAUD se dit exaspéré par le climat anxiogène qui se distille dans notre société. Lors de ses interventions officielles, il invite ses compatriotes à davantage d’optimisme et de confiance… ». Crédit Photo : Thierry BRET (Archives).

A chaque prise de parole en public, le président du Conseil départemental de l’Yonne ne cache plus son exaspération contre les éléments de morosité hostiles qui s’incrustent petit à petit au plus profond de la société française. Pourtant très respectueux des gestes barrières et de la distanciation physique, l’élu de l’Yonne tire à boulet rouge contre celles et ceux qui n’ont de cesse d’entretenir cette ambiance délétère plombant notre quotidien…

AUXERRE : Que ce soit lors de la conférence de presse, accordée au titre de la présidence du Département de l’Yonne le matin de la rentrée des classes ou sur le chantier de la déviation sud de Sens, aux abords de la commune de GRON, Patrick GENDRAUD répète un discours analogue en matière d’introduction lors de ses prises de parole. Il ne supporte plus le climat anxiogène ambiant qui règne en maître dans l’Hexagone aujourd’hui !

Pour lui, « il est inutile de distiller davantage d’informations alarmistes » parmi la population qui n’a pas besoin de cela.

 

 

Soucieux de la normalisation des activités qu’elles soient pédagogiques ou économiques, le président de l’exécutif départemental désire que les choses se passent pour le mieux en cette période de rentrée. Et surtout que ses compatriotes continuent à vivre dans leurs domaines d’activité respectifs sans trop avoir à subir la présence de ce virus qui aura bouleversé néanmoins la face du monde !

Optimisme de nature, l’ancien édile de Chablis montre-t-il ainsi la voie à celles et à ceux qui n’osent plus rien entreprendre à cause de cette infection virale ? En tout cas, il ose dire tout haut ce que beaucoup pense tout bas dans de nombreuses strates de notre société : ras-le-bol de cette COVID-19 qui nous empêche de vivre comme avant !

 

Articles

Bannière droite accueil