Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo13q-1.jpg
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo13q-1.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Légion d’Honneur : le devoir de transmettre des valeurs civiques et républicaines aux plus jeunes reste la priorité…

« Fidèles à leur célèbre devise, « honneur et patrie », les membres de la Légion d’Honneur de l’Yonne se sont retrouvés lors de la traditionnelle cérémonie des vœux à Auxerre où le président départemental Jean-François PIRET a évoqué le nécessaire travail de transmissions des valeurs humaines et morales auprès des jeunes générations. « Dans une France menacée par des intégrismes nauséabonds, plus que jamais nous devons défendre les valeurs de la République… devait-il insister… ». « Fidèles à leur célèbre devise, « honneur et patrie », les membres de la Légion d’Honneur de l’Yonne se sont retrouvés lors de la traditionnelle cérémonie des vœux à Auxerre où le président départemental Jean-François PIRET a évoqué le nécessaire travail de transmissions des valeurs humaines et morales auprès des jeunes générations. « Dans une France menacée par des intégrismes nauséabonds, plus que jamais nous devons défendre les valeurs de la République… devait-il insister… ».

Créée en 1802 par Napoléon Bonaparte alors Premier Consul, la plus haute distinction française est aujourd’hui détenue à l’échelle de l’Hexagone par 93 500 personnes. Le contingent de légionnaires dans l’Yonne, quant à lui, s’élève à 223 dignitaires. Certes, les heureux récipiendaires du célèbre ruban rouge n’étaient pas tous présents à la traditionnelle cérémonie des vœux organisée dans les Celliers de la préfecture, en présence de la secrétaire générale, Françoise FUGIER et de Patrick GENDRAUD, président du Conseil départemental. Mais, l’occasion fut donnée au président de la vénérable institution, Jean-François PIRET, d’évoquer les origines et la déontologie de ce précieux accessit obtenu pour l’excellence des services rendus à la patrie…

AUXERRE : Bâtonniers, délégués militaires, représentants des tribunaux et de la Cour d’Appel, membres du rectorat d’académie et de l’Education nationale mais aussi députés, sénatrices, ministre, maires ou conseillers départementaux et municipaux…le fleuron de l’intelligentsia de notre territoire n’aurait manqué sous aucun prétexte la flamboyante cérémonie des vœux des membres de la Légion d’Honneur en ce début d’année.

Comme à l’accoutumée, les Celliers de la préfecture de l’Yonne, amplement remplis, servirent de cadre idoine à ce rendez-vous protocolaire de très bon ton.

Un exercice que l’actuel président départemental de cet ordre émérite, Jean-François PIRET, pratique avec merveille et « privilège » comme il sied à le répéter en guise de préambule à ce rituel cérémonial de haute tenue.

Moins de nouveaux effectifs pour 2017…

Constatant une tendance baissière par rapport à l’année antérieure de 2016 où les effectifs des Légionnaires Icaunais s’étaient étoffés de cinq nouveaux membres, le président PIRET salua comme il se devait la seule et unique récompense accordée en 2017. Elle aura auréolé la vêture d’un militaire de carrière, en la personne du lieutenant-colonel GARERES, commandant adjoint du groupement de gendarmerie de l’Yonne. Ce dernier s’était vu remettre ses insignes dans le prestigieux cadre du château d’Ancy le Franc par le commandant de la région Bourgogne, le général KIM.

A contrario des fastes de cette somptueuse cérémonie, c’est dans un cadre privé et familial que le président de la Légion d’Honneur de l’Yonne devait assister à la remise de la croix d’Anne-Marie AUBOIRON, dirigeante d’entreprise de Créteil ayant rejoint le comité de Sens par Michèle VIGNOT, membre du Bureau départemental.

Pour être tout à fait complet sur l’actualité de la structure, un décret daté du 30 novembre dernier a promu chevalier dans l’ordre des Légionnaires de l’Yonne Charles FONTAINE.

« J’espère qu’à l’avenir, et malgré le souhait actuel de vouloir restreindre les nominations de nouveaux membres que davantage d’Icaunais puissent rejoindre nos rangs » devait poursuivre Jean-François PIRET.

La Société des membres de la Légion d’Honneur de l’Yonne possède un rôle prégnant…

Répartis sur trois comités, à Auxerre, Sens et Tonnerre, les 185 Légionnaires adhérents à la société départementale ainsi qu’aux deux délégations d’Avallon et de Puisaye Forterre participent à de nombreuses actions et activités de solidarité et d’entraide.

« Tous savent que le petit ruban rouge qu’ils arborent n’est pas une fin en soi et qu’il n’est pas à la boutonnière pour flatter une autosatisfaction ou son ego, rappela l’orateur, cela exige en revanche une continuité dans l’engagement et impose des devoirs… ».

Signe de reconnaissance envers celles et ceux qui ont donné un sens à l’action, l’acte volontaire de servir, le désir et la volonté de faire en étant fidèle à son idéal, la Légion d’Honneur concerne aussi bien militaires que civils, responsables des institutions que des chefs d’entreprises, femmes et hommes unis dans la même quête de l’altruisme immodéré. Toujours, en étant au service de la nation.

Un vrai devoir de transmission auprès des jeunes

Le devoir de transmettre aux jeunes générations intègre les priorités des Légionnaires de notre département. « Nous devons faire comprendre et expliquer à la jeunesse ce que les générations précédentes ont vécu et de fait les mettre en garde contre des avenirs incertains, insista Jean-François PIRET, nous avons ce devoir d’explication des tragédies passées en rappelant le souvenir de ces femmes et de ces hommes qui se sont battus pour notre liberté et que combattre pour elle représente un engagement immuable… ».

Collaborant au concours « Mémoire et Résistance » auprès des jeunes qui fréquentent les lycées et collèges, les membres de la Légion d’Honneur de l’Yonne entretiennent la flamme de toutes les manifestations patriotiques. Ainsi qu’aux remises de brevets de nationalité et cérémonies de citoyenneté qui permettent de rappeler aux nouveaux naturalisés que la France devient désormais leur patrie.

« Les Légionnaires doivent insuffler à cette génération les valeurs démocratiques, l’esprit républicain et l’esprit du civisme. C’est cela aussi notre engagement dans la valeur éducative de nos missions ».

Balayant d’un revers de la main, celles et ceux qui critiquent sciemment les porteurs du ruban rouge par envie ou par jalousie, Jean-François PIRET devait conclure son propos sur le rôle d’ambassadeur exercé par les membres de la Légion d’Honneur, et de « leurs valeurs à construire le monde de demain en s’appuyant sur l’héritage du passé… ».

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le lundi, 29 janvier 2018 18:57

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil