La CPME modifie son appellation et l’explique à ses adhérents…

« Le président départemental de l’Yonne Olivier TRICON a provoqué une rencontre avec ses membres à Auxerre afin d’expliquer les raisons de ce changement d’appellation… ». « Le président départemental de l’Yonne Olivier TRICON a provoqué une rencontre avec ses membres à Auxerre afin d’expliquer les raisons de ce changement d’appellation… ».

Dotée d’un nouveau nom, raccourci et simple, et d’un logotype à la ligne moderne qui affirme son identité visuelle, la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises succède à l’ancienne CGPME, apparue dans la sphère professionnelle en 1944. L’organisation patronale des TPE et PME françaises a donc choisi de tourner la page et de prôner ainsi la carte de la modernité dans ses intentions communicatives.

PARIS : Organisation patronale interprofessionnelle nationale, la CPME défend les intérêts des petites et moyennes entreprises de tous les secteurs de l’économie. Rassemblant au passage 125 unions territoriales en métropole et en Outre-Mer, la structure accueille aussi près de 200 fédérations et syndicats de métiers.

On retrouve précisément les valeurs humaines, inhérentes à la structure, dans le nouveau logo. Celui-ci traduit par l’enchevêtrement de ses lettres et les formes de ses courbes les symboles de la convivialité et de l’efficacité. Les autres repères évoqués par ce logo design sont la proximité, par le biais des caractères minuscules, la rigueur ou encore la fiabilité de l’organisation, avec la présence de ses caractères droits. Quant à la couleur rouge, elle est le symbole du dynamisme et de la combativité. La créativité de ces entreprises, enfin, est représentée par la police de création du logo. Les couleurs bleu blanc rouge rappellent les origines françaises de ces entreprises soutenues par l’organisme...

Elu en 2015 président de la Confédération, François ASSELIN a fait approuver une feuille de route stratégique dont les quatre objectifs à l’horizon 2020 sont l’encouragement à la prise de risque au sein des TPE-PME, l’agissement pour un environnement économique et social favorable, être le moteur de l’innovation et du développement responsable et enfin favoriser un dialogue social serein et non contraint dans l’entreprise.

L’organisation déploie une communication proactive qui fait peau neuve afin de développer la visibilité de la CPME et promouvoir l’image des petites et moyennes entreprises.  François ASSELIN explique que les PME : « ce sont des patrons qui dirigent directement leur entreprise avec liberté et esprit d’initiative, qui risquent leur propre patrimoine. Ils sont en contact avec tous les salariés, d’où une éthique et une solidarité très fortes ». Grâce à ce nouveau nom et une nouvelle identité visuelle, la CPME se donne un nouvel élan à l’aube d’une année cruciale où elle a placé les préoccupations des PME au cœur de l’élection présidentielle…

Bannière droite accueil
Bannière footer