La Région Bourgogne Franche-Comté investit dans l’économie numérique et ses start-ups...

 « Lors de sa visite aux entrepreneurs d’une quinzaine de start-ups, Marie-Guite DUFAY, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté, a rappelé que l’organe institutionnel investissait massivement en faveur du développement des infrastructures et de l’économie numérique grâce au Très haut débit et à l’accompagnement des entreprises… ». « Lors de sa visite aux entrepreneurs d’une quinzaine de start-ups, Marie-Guite DUFAY, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté, a rappelé que l’organe institutionnel investissait massivement en faveur du développement des infrastructures et de l’économie numérique grâce au Très haut débit et à l’accompagnement des entreprises… ». Crédit Photo : Région Bourgogne Franche-Comté.

Le très haut débit et l’accompagnement des entreprises constituent les deux axes d’intervention prioritaires dans le soutien qu’accorde l’organe institutionnel régional. Lors de sa récente visite de la pépinière d’entreprises HOPE à Dijon, la présidente de Région, Marie-Guite DUFAY s’est entretenue avec les dirigeants de jeunes start-ups issues du technopôle régional NOVAREA. Ces jeunes pousses de l’entrepreneuriat à l’instar de la quinzaine d’enseignes présentes sur ce site ont présenté leurs besoins et leurs défis en matière de recrutement, de compétences, de financement mais aussi d’export…

DIJON (21) : Elles se nomment « MYTHMAKERS », « WEBFORCE », « VITAVINUM », « HAPPY BOURGOGNE », « ODALIB », « FUSION INGREDIENT » ou encore « NVH MEDICINAL ». Ces jeunes entités professionnelles de Bourgogne Franche-Comté sont incubées ou se sont installées sur le site HOPE qui favorise leur accueil.

Leurs dirigeants ont eu le loisir de pouvoir converser avec la présidente de la Région, Marie-Guite DUFAY, qui effectuait un déplacement au plus près de ces infrastructures issues de l’économie numérique.

Aux côtés de Patrick MOLINOZ, vice-président du Conseil régional en charge du numérique et de Willy BOURGEOIS, conseiller régional délégué à l’économie numérique, la chef de file de l’exécutif régional devait profiter d’une table ronde pour échanger avec les acteurs de la filière sur la transition numérique des TPE/PME, les infrastructures et le développement des tiers-lieux.

Deux millions d’euros consacrés à une nouvelle route optique vers Paris

Ce déplacement a été l’occasion pour Marie-Guite DUFAY d’inaugurer le nouveau « Point de présence opérateurs » dit « POP » (Point of Presence). Ce concept représente le résultat de l’investissement de la Région dans les infrastructures numériques.

Il permet à la métropole dijonnaise une interconnexion en fibre optique avec Paris, Besançon, Strasbourg et Lyon. Plus largement, cette interconnexion offre de nouvelles possibilités de raccordement en Très haut débit aux entreprises et aux collectivités de Bourgogne-Franche-Comté, avec un haut niveau de service et des coûts plus compétitifs.

Ce sont au total plus de 660 kilomètres de fibre optique qui ont ainsi été déployés le long des réseaux autoroutiers de la société exploitante APRR pour permettre l’ouverture de cette nouvelle route optique vers Paris. Cette inauguration, résultat d’un investissement de plus de 2 millions d’euros, permet de renforcer l’attractivité numérique de la métropole de Dijon et de la Région Bourgogne Franche-Comté.

Accompagner l’écosystème de la « French Tech »…

A cette occasion, la présidente de la Région expliquait la stratégie en matière du développement numérique : « Les autoroutes du numérique, pour lesquelles nous investissons 162 millions d’euros dans le mandat, sont le pilier de notre stratégie de transformation numérique. L’inauguration de ce « Point de Présence opérateur » de Dijon va booster notre économie numérique…. ».

La Région soutient et accompagne l’écosystème « French Tech » de Dijon, Besançon et Chalon-sur-Saône, en investissant dans cette pépinière et hôtel d’entreprise Hope, pour les aider à se multiplier et à grandir, comme dans cinquante autres tiers-lieux en région.

En parallèle, un travail de fond est mené pour optimiser la filière numérique locale dans son ensemble, notamment en matière de formation et de financement. 

Articles

Bannière droite accueil