Tristan RIQUELME revisite la légende de la Sainte-Barbe, symbole du courage et du dévouement, au SDIS 89…

« Parce que le feu divin du Ciel a vengé le martyre de la sainte, Barbe est devenue la patronne et la protectrice d’une kyrielle de filières professionnelles dont celles des artilleurs, mineurs, polytechniciens et…sapeurs-pompiers. Un élément intéressant qui a été rappelé par le directeur du cabinet du préfet, Tristan RIQUELME, lors de sa brève allocution marquant la clôture de la cérémonie officielle au SDIS 89…. ». « Parce que le feu divin du Ciel a vengé le martyre de la sainte, Barbe est devenue la patronne et la protectrice d’une kyrielle de filières professionnelles dont celles des artilleurs, mineurs, polytechniciens et…sapeurs-pompiers. Un élément intéressant qui a été rappelé par le directeur du cabinet du préfet, Tristan RIQUELME, lors de sa brève allocution marquant la clôture de la cérémonie officielle au SDIS 89…. ». Crédit Photos : Thierry BRET.

Brève mais pédagogique la prise de parole du directeur de cabinet de la préfecture de l’Yonne ! Celui-ci a profité de son discours de clôture prononcé lors de la traditionnelle cérémonie de la Sainte-Barbe pour se fendre d’une explication de texte concise permettant d’expliquer les origines de ce célèbre personnage, devenu depuis la protectrice des sapeurs-pompiers…

AUXERRE: Il n’est pas toujours chose aisée de clore une série d’allocutions officielles en conservant une part d’originalité dans ses propos. D’autant que la cérémonie de la Sainte-Barbe, concoctée par le Service départemental d’incendie et de secours de l’Yonne (SDIS), avait déjà débuté depuis un très long moment.

Comme le veut le processus protocolaire d’usage, il revenait donc au représentant de l’Etat de venir à la tribune afin de ponctuer cet exercice successif d’interventions orales.

Représentant le préfet de l’Yonne Patrice LATRON excusé, Tristan RIQUELME, directeur de cabinet de la préfecture et sous-préfet d’Auxerre, fut invité à s’exprimer face à un parterre composé d’hommes du rang, de leur famille et enfants – l’esprit de la Sainte-Barbe est avant tout festif – et de plusieurs personnalités issues du sérail institutionnel et entrepreneurial.

La prise de parole du second personnage de l’institution étatique dans l’Yonne lui permit de prendre un chemin de traverse pour le moins inattendu mais ô combien explicatif sur cette tradition respectée chaque année dans toutes les casernes de France et de Navarre, voire d’ailleurs.

 

 

 

Une parenthèse faite aux références de l'histoire et du mythe…

 

Les faits singuliers qui caractérisent l’existence de Sainte-Barbe, symbole du courage et du dévouement, fêtée le 04 décembre, ont ainsi été évoqués de manière concise par Tristan RIQUELME en personne.

Otant au passage un oubli : celui fait par ses différents prédécesseurs sur l’estrade de ne pas avoir encore évoqué les origines de ce patronage avec la sainte martyre.

Déclarée patronne de la marine italienne par le souverain pontife Pie XII en décembre 1951, Barbe offre sa protection aux architectes, aux géologues, aux mathématiciens, aux métallurgistes, aux chimistes mais surtout aux mineurs et démineurs.

 

Eu égard à ces dernières catégories, la fille de Dioscore, roi païen du IIIème siècle, est par effet gigogne devenue le modèle et la patronne des artilleurs, des artificiers, des canonniers, des ingénieurs des mines et…des sapeurs-pompiers.

Ancien officier de l’Armée de terre et diplômé de l’Ecole de guerre et du Centre de doctrine d’emploi des forces, l’ex-sous-préfet d’Issoire (Puy-de-Dôme) en poste dans notre département depuis la fin de l’été ne pouvait manquer de faire honneur à la sainte patronne de ces sapeurs-pompiers dont il devait ensuite saluer le travail, l’abnégation et le sens, parfois, du sacrifice ultime.

Un peu plus tôt dans la soirée, Tristan RIQUELME présida aux côtés du colonel Jérôme COSTE, la cérémonie de remise de médailles et de distinctions aux valeureux soldats du feu icaunais.

 

 

Bannière droite accueil
Bannière footer