Les offres d’emplois abondent sur le Migennois : un forum crée l’opportunité de les découvrir…

« Grande nouveauté pour cette seconde édition du Forum Opportunité Emploi : la mise à disposition d’un casque virtuel, moyen ludique de communication, qui projettera l’utilisateur dans un univers à 360 ° durant trois minutes. Y seront dévoilés cinquante-six métiers différents. De quoi booster la fréquentation de cette animation ! ». « Grande nouveauté pour cette seconde édition du Forum Opportunité Emploi : la mise à disposition d’un casque virtuel, moyen ludique de communication, qui projettera l’utilisateur dans un univers à 360 ° durant trois minutes. Y seront dévoilés cinquante-six métiers différents. De quoi booster la fréquentation de cette animation ! ». Crédit Photos : Thierry BRET.

Accueilli de manière alternative entre Migennes et Joigny, le concept apparu en 2018 s’inscrit aujourd’hui dans le marbre. A raison de deux manifestations semestrielles. Promu par la Mission Locale, et avec la bénédiction de partenaires institutionnels, il a pour objectif de répondre aux besoins de toutes personnes en quête du sésame suprême : c’est-à-dire un emploi. Décrocheurs, bénéficiaires des allocations chômage, réinsertion… : ce « guichet unique » de l’employabilité sur ce double territoire mobilise également des entreprises dont les besaces regorgent de nombreuses offres à pourvoir de suite…

MIGENNES : Sa raison d’être est la bien-nommée. Opportunité à l’emploi. Un forum où se greffe l’ensemble des acteurs institutionnels ayant un lien étroit avec l’accès à ce précieux auxiliaire qui imprime tout son sens à la vie. Ecole de la Seconde chance, Cap Emploi, Pôle Emploi, Conseil départemental, Communauté de communes…les structures d’accompagnement à cette intégration vers une existence vide de toute oisiveté ne lésinent pas sur les moyens pour soutenir l’excellente initiative portée par la Mission locale du Migennois et du Jovinien.

Deuxième du nom proposé à Migennes (salle Jean Ferrat ce mercredi 09 octobre en journée), ce rendez-vous fait figure de véritable guichet unique. Parce que fédérateur de bonnes volontés afin de sortir des centaines de personnes de l’ornière et des vicissitudes outrancières des doutes. Surtout quand on est sans emploi…

D’ailleurs, que l’on ne s’y trompe pas. L’édition initiale avait réuni près de 800 visiteurs (786 avec exactitude) dans cet antre de la débrouillardise et du renseignement constructif. Combien seront-ils cette fois-ci à arpenter les travées de cette salle où sera présent pêle-mêle tout ce qui compte dans l’univers de l’emploi sur ce secteur géographique ?

« Peut-être le millier, ose tenter le directeur de la Mission locale, Philippe REHEL, l’essentiel n’est pas comptable. Il réside dans la qualité des offres et des solutions que nous pouvons apporter à ce public hétéroclite en recherche d’un job… ».

 

 

L’implication d’une vingtaine de sociétés…

 

Profiter de la démarche pour rechercher de futurs collaborateurs en capacité d’être formés et d’être ensuite intégrés au sein de l’entreprise demeure la priorité de celles qui occuperont un stand de présentation ce jour-là. Avec ce petit particularisme novateur, en matière d’identification cette année, un panneau explicatif sur la typologie de la structure, son segment et ses attentes en matière de compétences. Histoire d’être repérable de suite !

Quant aux offres d’emploi, elles abondent. A la grande satisfaction du président de la CC et édile de Migennes, François BOUCHER : « les équipes de la Mission locale ont collecté en temps réel des offres qui sont à pourvoir de manière immédiate… ».

Une centaine d’entre elles attendent désormais d’être pourvues de candidats enthousiastes. Une nouvelle au positivisme débridé dans un contexte local où le taux de chômage avoisine les 8 % de manière générale avec des pointes atteignant 14 % auprès des plus jeunes.

La pertinence de ce salon qui fait aussi la part belle aux nouvelles technologies avec la réalité augmentée (une première dans l’Yonne pour évoquer via le numérique 56 filières différentes) n’est plus à démontrer. L’an passé, plus de soixante postes avaient été pourvus au terme de la manifestation. En sera-t-il de même au soir de ce 09 octobre ?

 

Bannière droite accueil
Bannière footer