Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png

« C’est bon, c’est beau, c’est Bourguignon » : l’excellence des arts culinaires encouragée par la préfecture de l’Yonne et la Région

« La filière des métiers de bouche représente une manne professionnelle importante pour celles et ceux qui désirent s’y engouffrer. L’Etat et la Région Bourgogne Franche-Comté soutiennent les initiatives en ce sens avec ce concours culinaire qui croît d’année en année au niveau de ses participants… ». « La filière des métiers de bouche représente une manne professionnelle importante pour celles et ceux qui désirent s’y engouffrer. L’Etat et la Région Bourgogne Franche-Comté soutiennent les initiatives en ce sens avec ce concours culinaire qui croît d’année en année au niveau de ses participants… ».

La formule a séduit les participants. Qu’ils soient apprentis ou déjà intégrés au sein de leurs entreprises, prêts à en découdre derrière le piano aux côtés des professionnels de la restauration, des membres du jury et des institutionnels ! Cette troisième édition de ce challenge gourmand soutenu par l’Etat et la Région s’inscrivait dans le cadre de la Fête nationale de la gastronomie. Elle aura aussi permis de mettre l’accent sur les bienfaits de l’apprentissage auprès des plus jeunes et d’évoquer la richesse des produits du terroir, l’une des caractéristiques majeures de la Bourgogne !

 

AUXERRE : « La gastronomie, c’est l’art d’utiliser de la nourriture pour dispenser du bonheur autour de soi…». La conclusion épicurienne du préfet de l’Yonne, Patrice LATRON, devait faire mouche au terme de cette nouvelle édition du seul et unique concours culinaire élaboré par une préfecture en France, celle de l’Yonne, et le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté.

Notons que la Chambre d’agriculture départementale avait aussi apporté sa contribution participative via son réseau « Bienvenue à la Ferme » et ses trois « drives » fermiers.

Avec l’étroite complicité du lycée professionnel Vauban, du lycée Saint-Etienne de sens et celle du CIFA de l’Yonne, le centre de formation véhiculant les vertus de l’alternance et de l’apprentissage, cette épreuve aura mobilisé dix-sept jeunes gens, à même de concourir en brigades placées sous la responsabilité d’un encadrement qualifié.

Durant près de cinq heures, ces six équipes tenteront de donner du corps et surtout le supplément d’âme nécessaire à leurs recettes à base d’ingrédients incontournables de la cuisine française, entre autres le poulet, le miel ou encore le pain d’épices.

Une filière de l’excellence porteuse d’emplois…

Plusieurs chefs des meilleures tables régionales constituaient le jury d’expérience devant statuer sur les lauréats de ce challenge qui a pour but de valoriser la formation professionnelle et l’apprentissage des métiers de bouche à travers l’excellence des produits du terroir.

Si les épreuves se déroulaient le matin même au Centre interprofessionnel de formations d’apprentis d’Auxerre (CIFA), déjà habitué par ce type d’exercice de haut niveau avec le défi IRON COOK, la remise des diplômes a eu lieu dans les salons de la préfecture, en présence du préfet Patrice LATRON, de Frédérique COLAS, vice-présidente du Conseil régional et de Bernard VAUSSION, membre émérite de l’Académie culinaire de France, ancien chef de l’Elysée et président du jury.

L’excellence de la gastronomie demeure un vecteur de développement économique incontestable de notre territoire. Pour s’en convaincre, il suffisait d’observer les yeux pétillants des jeunes ayant obtenu une distinction.

" Autour du préfet de l'Yonne, Patrice LATRON, la sixième brigade pilotée par Gabriel GONFROT, chef à la préfecture, pose pour la postérité après son premier prix : félicitations à Simon LEFEBVRE et Guénael LEFEBVRE..."

Accentuer l’apprentissage vers les métiers de bouche : le credo de l’Etat et de la Région

Lors de son intervention, Frédérique COLAS, l’élue régionale, profitait de sa présence pour légitimer ce concours novateur qui devrait perdurer dans le temps. « La Région Bourgogne Franche-Comté soutient toutes les initiatives en faveur de l’apprentissage et de l’alternance, devait-elle rappeler, un territoire régional doit représenter une terre d’avenir pour les jeunes qui désirent y apprendre un métier et s’y installer professionnellement… ».

Ce patrimoine immatériel que représente l’art culinaire, porteur de nombreux emplois et reconnu par l’UNESCO, demeure le meilleur moyen d’apprendre un métier et de devenir plus tard un entrepreneur. Paradoxe, ces métiers de bouche peinent pourtant à trouver de jeunes recrues alors que les postes existent bel et bien...

Parfois, considéré à tort comme une voie de garage en matière d’orientation, l’apprentissage a perdu en quelques mois près de deux mille apprenants sur notre territoire. Ce qui explique en grande partie l’engagement en sa faveur de l’Etat et de la Région qui veulent mettre les bouchées doubles pour le remettre sous le feu des projecteurs…

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le lundi, 25 septembre 2017 13:43

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil