Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo13q-1.jpg
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-puissaye-forterre.png
logo13q-1.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Un voyage initiatique pour comprendre le bien-fondé des mentions complémentaires au lycée VAUBAN…

« Le 10 octobre, institutionnels et représentants des milieux économiques vont découvrir les subtilités pratiques des mentions complémentaires à l’image de la mention bar au lycée des métiers VAUBAN… Elle correspond à un taux d’employabilité de 100 % ! ». « Le 10 octobre, institutionnels et représentants des milieux économiques vont découvrir les subtilités pratiques des mentions complémentaires à l’image de la mention bar au lycée des métiers VAUBAN… Elle correspond à un taux d’employabilité de 100 % ! ». Crédit Photos : Lycée des métiers VAUBAN.

Dans le collimateur de l’Etat parce que jugées trop coûteuses dans leur mode opératoire, les mentions complémentaires, à l’instar de celles proposées au lycée des métiers d’Auxerre, atteignent pourtant des taux d’employabilité record une fois le diplôme obtenu de l’ordre de 100 %, pour la seule mention bar. Reconnues d’un grand intérêt par les professionnels de la filière Café Hôtel Restaurant, ces disciplines feront l’objet ce mercredi 10 octobre d’une soirée promotionnelle au lycée VAUBAN auprès du tissu institutionnel et économique départemental…

AUXERRE : Considérée comme une hyper spécialisation d’une discipline pédagogique, la mention apporte une réelle plus-value économique pour celles et ceux qui en sont les lauréats. Qualifiant de facto, au plan intellectuel, les bénéficiaires de ces sessions techniques abordées avec moult détails. Les professionnels le savent bien : recruter un jeune ayant suivi une mention complémentaire représente un sérieux gage de qualification professionnelle.

Or, cet avis, pour le moins logique, ne semble pas être celui partagé de tous. A commencer par l’Etat qui considère ces mentions le plus souvent trop onéreuses dans le cadre du fonctionnement éducatif.   

L’Yonne, terre de gastronomie et de grands vins, pourrait-elle supprimer, quand bien même, ces points d’excellence pour l’apprentissage et la connaissance d’un métier ?

Démontrer aux yeux de tous que ces mentions sont pertinentes

C’est dans cet état d’esprit, celui de la découverte et de l’initiation, que s’inscrit la démarche judicieuse de la direction du lycée des métiers VAUBAN à Auxerre. Le 10 octobre au soir, une cinquantaine de représentants institutionnels et chefs d’entreprise convergeront vers une animation exceptionnelle. Afin de promouvoir ces disciplines techniques, indispensables à l’exercice de certaines corporations.

Le déploiement de ces catégories pédagogiques favorise l’accueil de jeunes gens, titulaires de CAP mais aussi de bacheliers désireux de poursuivre un cursus leur permettant de se spécialiser dans les métiers de la cuisine et du service : chefs de partie, barmen, gestionnaire de bar, etc.

Depuis le 01er septembre, l’établissement a débuté deux cycles de mention complémentaire. Celui d’employé barman où seize jeunes gens s’initient aux rudiments de cette filière. Celui de la formation dessert en restaurant. Dix-sept personnes y suivent les cours.

Référencées parmi les toutes premières à avoir été créées en France, à la fin des années 90, la mention bar accueillie à VAUBAN est la seule de l’académie en Bourgogne Franche-Comté. Elle offre néanmoins de très belles opportunités de carrière à celles et ceux qui sont détenteurs du diplôme. C’est de cela, et de rien d’autre, que la direction du groupe scolaire transmettra comme message au cours de cette future soirée, riche d’enseignements.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Bannière droite accueil