Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-ccap-vital-sante-auxerre.jpg
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Découvrez nos partenaires

logo-festins-de-bourgogne.jpg
gan.jpg
logo-ccap-vital-sante-auxerre.jpg
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre.png
logo-iseal-salon-coiffure-auxerre.jpg

Bénéficiant d’un accompagnement individuel ou d’une formation avec la Chambre d’agriculture de l’Yonne, les professionnels du monde agricole ayant opté pour la télédéclaration PAC 2018 ont déposé plus de 3 200 dossiers auprès des services de l’Etat cette année. Comme la saison dernière, la Chambre consulaire a proposé des formules clés en main aux agriculteurs. 20 % d’entre eux ont pu profiter de cycle formatif, voire d’une aide directe et personnalisée…

AUXERRE : Etre accompagné par les services de la Chambre d’agriculture dans le cadre de la déclaration de la PAC (Politique agricole commune) devient chose courante désormais parmi les professionnels des milieux agricoles icaunais.

44 % d’entre eux sollicitent leur organisme partenaire pour remédier à cette étape importante dans la vie de leur exploitation. Source de stress si elle n’est pas bien exécutée, cette formalité peut très vite tourner au cauchemar si les éléments informatifs sont mal remplis dans les cases de cet imposant dossier. En outre, est venu se greffer cette année un certain nombre de nouveautés dans la règlementation telle que le zéro phyto sur les SIE et la période de présence obligatoire départementale inter-cultures SIE (Surfaces d’intérêt écologique).

En quête de simplification et de sécurité…

596 exploitants de l’Yonne ont fait appel aux équipes de la Chambre d’agriculture pilotées par Sandra MARTINET, responsable de la cellule PAC dans l’Yonne. Il est vrai que le rôle des conseillers du partenaire consulaire est prépondérant. Car, les agriculteurs ne possèdent pas tous les connaissances spécifiques inhérentes à la règlementation. Ainsi, la Chambre d’agriculture permet d’éviter un certain nombre d’erreurs lors de la constitution du dossier.

Comme le précise Sandra MARTINET, l’action menée par l’organe consulaire est importante : « Certains viennent pour être rassurés sur leurs saisies, d’autres nous confient entièrement leur télédéclaration pour gagner du temps. La déclaration, via Mes p@rcelles, simplifie les enregistrements et l’export vers TéléPAC en quelques clics. Que ce soit pour les abonnés Mes p@rcelles ou les non abonnés, la saisie de l’assolement en groupé et les outils de découpe des parcelles permettent un réel gain de temps. Ainsi, le temps moyen passé par déclaration a été de soixante minutes…».

Un nombre élevé de conversions vers l’agriculture biologique…

2018 aura été marquée par la recrudescence du nombre de demandes de reconversions en agriculture biologique. Plus de 60 dossiers ont été enregistrés par les services de la chambre de l’Yonne. Une première, dans les annales. Ce chiffre confirme l’augmentation de 28 % du nombre d’exploitations en agriculture biologique sur le territoire nord-bourguignon. Cela place l’Yonne dans les toutes premières places à l’échelle nationale en surfaces bio…

La société coopérative de production de Sens consolide son portefeuille clientèle à l’issue d’une année qualifiée de reprise par son dirigeant, Damien FOULON. Un quart de clients supplémentaires, issus principalement du monde de l’édition francilienne, valorisent une stratégie de développement réussie, portée par de nouvelles ambitions commerciales et une politique d’investissements maîtrisée par l’imprimeur icaunais...    

SENS : L’assemblée générale d’une société coopérative de production revêt toujours de la plus haute importance pour celles et ceux qui y assistent. C’est l’heure des bilans. Ceux dont on peut se délecter quand l’annonce des résultats de l’exercice antérieur démontre la pugnacité et le dynamisme de l’ensemble des équipes à aller de l’avant. Parfois, c’est aussi ceux du rétropédalage lorsque les chiffres escomptés ne dépassent pas la barre des résultats positifs…

Fort heureusement, à l’énoncé des renseignements statistiques et comptables de Damien FOULON, dirigeant de la PME de Sens, cette année encore, les sociétaires de la SCOP de l’Yonne peuvent se frotter les mains. Et montrer ce sentiment de fierté d’appartenir à une entité structurellement forte tant au plan financier que dans la réalisation et l’atteinte de ses objectifs.

Ces derniers, nourris sous les cieux cléments de la réussite, ont été réalisés avec sérénité et certitude. Au terme de ce nouvel exercice, l’entreprise clôt son bilan avec une hausse de 6 % de son chiffre d’affaires, soit 3,5 millions d’euros. De quoi rassurer les vingt-cinq personnes, adhérentes au concept coopératif, de n’avoir jamais eu à regretter l’adoption de ce statut, survenue il y a fort longtemps de cela.

2017 : une véritable année de reprise économique…

Année de la reprise, 2017 se caractérise par celle de la consolidation des résultats. Un quart de nouveaux clients en plus ont été enregistrés par la structure entrepreneuriale de Sens à la fin de cette période, principalement des éditeurs qui ont été glanés par les forces commerciales en Ile de France.

Saine, l’entreprise icaunaise l’est également dans la gestion de ses amortissements. Plusieurs vagues d’investissements ont déferlé sur les premiers mois de 2018 avec la mise à jour du CTP, l’acquisition de nouveaux racks destinés au rangement de palettes ou l’ajout d’un nouveau chariot élévateur à pinces pour transporter les bobines de papier.

« Nous gagnons en puissance tant au niveau commercial que technique, a expliqué Damien FOULON, qualifiant au passage lors de ses discours explicatifs l’année 2018 comme celle de la transition. Aujourd’hui, notre objectif est de conserver le cap et de maintenir notre ligne politique favorable à la croissance… ».

Cette présentation stratégique ne pouvait se clore sans avoir abordé le développement de la vision coopérative que souhaite véhiculer au cours du second semestre le responsable de l’exécutif de l’entreprise. Enfin, il fut évoqué aussi le facteur humain de la société, poumon indissociable à la réussite du concept.

L’an passé, six départs en retraite ont constitué un état de fait important dans le quotidien de la structure. Adepte de l’anticipation, le dirigeant Damien FOULON avait optimisé la situation en prenant soin de préparer méthodiquement le renouvellement de ses équipes.

Quant à la féminisation, elle prend de nouveaux repères, jugés très positifs au sein de l’effectif à l’identique d’un très net rajeunissement des sociétaires qui s’emploient au succès du projet professionnel de cette imprimerie ayant le vent en poupe…

La société coopérative de production de Sens vient de se doter d’un tout nouvel équipement nécessaire à sa ligne de fabrication. Commercialisé par l’industriel d’outre-Rhin, KBA, ce dérouleur de bobines garantit une stabilité optimale dans le traitement des feuilles avant qu’elles ne soient imprimées. Tout en réduisant les nuisances produites par l’électricité statique…

SENS : Depuis une quinzaine de jours, le nouveau dérouleur « MABEG » est fonctionnel sur le site de la société d’imprimerie de Sens. Conçu et fabriqué par un gros faiseur de l’industrie allemande, le groupe KBA avec lequel CHEVILLON collabore depuis plusieurs années, cet appareillage ultra moderne et performant sert à optimiser la stratégie technique de la coopérative de production.

Grâce à ce dérouleur de nouvelle génération, l’imprimeur de l’Yonne gagne en qualité de traitement lors de ses diverses opérations. Cet additif à la chaîne de fabrication réduit les effets nuisibles liés à la présence d’électricité statique tout en garantissant une stabilité supplémentaire au dévidage des bobines de feuilles de papier.

Travaillant désormais à partir de bobines de papier dont le poids dépasse aisément la tonne, CHEVILLON avait un besoin impérieux de ce type de dérouleur de dernier cri dont sont équipées aujourd’hui la plupart des structures compétitives sur le marché.

Soutenue par le Crédit coopératif et BPI Bourgogne Franche-Comté dans le montage du plan de financement, la PME dirigée par Damien FOULON a consenti un investissement de 500 000 euros pour se doter de ce nouveau fleuron de la  technologie allemande.

Comprenant des modèles haut de gamme (Grand Sport, Sports TOURER et Country TOURER), la gamme INSIGNIA sera la première à bénéficier des atouts novateurs de la technologie multimédia validés par l’ingénierie du constructeur d’outre-Rhin. Navi Pro sera de série sur l’ensemble de cette gamme sauf pour le modèle Edition. Désigner de manière élégante et ultramoderne au niveau de leur fonctionnalité, ces auxiliaires multimédia de dernière génération devraient conforter le positionnement du constructeur allemand en matière de connectivité et de divertissement embarqué. Le déploiement se poursuivra sur d’autres modèles tout au long de cette année et courant 2019.

PARIS : Une navigation embarquée optimale qui propose des services connectés de belle facture. Voilà la stratégie déclinée par le constructeur allemand lorsque ce dernier travaille sur l’avenir de l’offre de services multimédia à bord de ses véhicules.

Intuitifs et évolués, ces nouveaux systèmes qui équipent progressivement la gamme des modèles INSIGNIA apporteront de précieuses indications aux conducteurs.

Des informations personnalisées au conducteur…

Des renseignements sur la fluidité du trafic. Mais, également bon nombre de mises à jour se rapportant aux prix des carburants, aux changements de signalisation. En phase avec la récente actualité inhérente à l’adoption de la limitation de vitesse à 80 km/h !

Concrètement, ce dispositif intelligent sera personnalisé selon les profils du conducteur. Jusqu’à cinq personnes différentes propres à conduire le véhicule  peuvent être ainsi définies. Ce système astucieux mettra l’accent sur les pôles d’intérêt de plusieurs automobilistes en charge du véhicule.

Les paramétrages iront des réglages de la climatisation à ceux du système audio en tenant compte des desiderata de chacun. Les destinations favorites, les playlists mais aussi d’autres points d’intérêt peuvent être enregistrés dans un profil personnalisé. Une facilité pour que le conducteur se concentre uniquement sur l’art du pilotage.

Quant aux évolutions de ce processus numérique, elles se rapporteront sur la recherche personnalisée d’un itinéraire, prenant en compte le type de conduite habituel.

Une marque qui a déjà obtenu de nombreux prix en la matière…

Le « Connected Car Award » avait plébiscité par le passé le constructeur allemand. OPEL a apporté de sérieuses évolutions sur le secteur du multimédia embarqué. Le mouvement devrait encore s’accélérer à court terme. La marque de Rüsselsheim prépare de nouvelles étapes à ce renforcement de la connectivité à bord de ses futurs modèles. Une nouvelle génération de systèmes multimédia arrivera dans le cours de l’année sur le vaisseau amiral de la flotte (INSIGNIA).

Pour simplifier encore leur utilisation, les appareils Multimedia et Multimedia Navi Pro disposent d’une nouvelle interface homme-machine privilégiant l’aspect intuitif, en offrant un accès direct aux principales fonctions (par exemple audio, téléphone, navigation) directement depuis la page d’accueil. Les commandes, semblables à celles d’une tablette intégrant par exemple le geste de balayage, se montrent ergonomiques et simples d’utilisation. Le conducteur peut également piloter le système d'infodivertissement à partir des commandes au volant. Le Multimedia Navi Pro peut en outre fonctionner avec une commande vocale intégrée.

Avec l’appareil connecté à Internet (ce qui nécessite d’avoir un smartphone couplé), la fonction Traffic Live regroupe les informations de circulation provenant de multiples sources. La circulation et la météo sont mises à jour en temps quasi réel et intégrées dans le calcul d’itinéraire. Cela permet d’avoir des alertes plus précises ainsi qu’une navigation plus pertinente. En outre, la fonction Live Traffic montre quelles parties de l’itinéraire sont affectées par des retards et quel genre d’incident peut en être la cause.

L’agence de communication événementielle d’Auxerre déborde de projets en cette période de l’année. A croire que la période estivale ne sera qu’une douce utopie et une lointaine illusion pour son responsable, Jérôme CASSEGRAIN. Multipliant les manifestations d’entreprise, la récente a eu lieu à Sens et a accueilli plus de deux cents personnes fin juin, l’entrepreneur s’est permis une fructueuse immersion parmi l’univers moderniste et connecté du salon international VIVATECH à Paris. Explications…

PARIS : Pourquoi l’entreprise était-elle présente sur cet événement international ? 

PUBLICIS LIVE a fait appel à CREATIVE COCKTAIL pour la diffusion d'info décors et de visuels durant les différentes conférences organisées dans le cadre des « start-ups stage ». Les compétences techniques de notre société ont été mises en exergue pour répondre rapidement et professionnellement aux demandes des orateurs et aux changements de dernière minute.

Malgré le coût d'un salon parisien, est-il stratégique de disposer d'un stand sur ce type de rendez-vous ? 

Les coûts de ce salon, désormais devenu incontournable pour les professionnels, sont très élevés tant pour les visiteurs que pour les exposants. C’est un passage obligé…

Est-ce que les espérances étaient présentes au terme de cette expérience ? 

Il est encore un peu tôt pour le dire. Mais si l’on raisonne en termes de fréquentations sur le stand et durant les conférences, il est possible d’affirmer que ce fut un vrai succès.

Quelles ont été les grandes nouveautés dévoilées lors de ce salon ?

La robotique prend une place déterminante dans la vie de tous les jours. Que cela soit pour aider les gens en cas de problème, les guider sur un lieu inconnu, voire les accueillir dans une entreprise. Des applications mobiles, complémentaires de celles des grandes entreprises, soutiennent les professionnels pour leur offrir des avantages supplémentaires dans leurs offres. La robotique répond à des usages multiples aujourd’hui : aides à l’organisation de ses vacances ou lors de ses déplacements. Mais, il y aussi la possibilité d’échanger avec des personnes qui nous sont inconnues et qui sont autour ou proche de soi avec les mêmes intérêts. Les échanges de données sont de plus en plus présentes et de façon sécurisées. Que cela soit sur son téléphone portable, son ordinateur, son automobile, sa salle de bains et d’autres endroits qui nous touchent de près comme de loin. La personnalisation de ces besoins par des applications et l’observation de nos comportements dans divers lieux pour nous proposer des produits et services qui nous conviennent sont omniprésentes…

Un second trimestre très prometteur au niveau des perspectives…

Quelle est l'actualité de CREATIVE COCKTAIL en cette fin de saison ? 

L’actualité est fournie. Et si le deuxième semestre se situe dans la ligne du premier, l’agence verra progresser de façon significative son chiffre d’affaires. Créée il y a neuf ans et opérationnelle dans l’Yonne et en Bourgogne Franche-Comté depuis 2013, l’entreprise se construit peu à peu une réputation de sérieux, de professionnalisme et de réactivité. Nos actions sont concentrées sur la création et la maintenance de sites Internet, l’élaboration de logos et l’événementiel avec récemment une manifestation d’entreprise où près de 200 personnes ont été conviées sur une journée contenant de nombreuses attractions. En outre, nous  travaillons au montage d’un salon événementiel d’envergure qui se tiendra en octobre dans la région. Nous avons en parallèle un gros projet en réserve : mais, ce n’est pas encore le moment d’en parler…

Page 1 sur 20
Bannière droite accueil