L’exposition se présente « hors les murs », selon la formule consacrée. De la pure logique, en somme, puisque ce « Chemin d’Artistes », premier du genre concocté par l’association Le Ruban Vert, est une invitation, insolite, à découvrir à satiété un événement culturel proposé sur un circuit riche en biodiversité. Entre forêt d’Othe et Gâtinais. Très tentant !

 

VILLENEUVE-SUR-YONNE : Credo de ce rendez-vous fleurant bon la créativité et la prise d’initiative : créer du lien. Mais, pas n’importe lequel, en vérité ! Celui, très ténu, qui doit exister entre la nature et ses occupants humains, et par extension non-humains. On pense bien évidemment à la présence animalière, végétale et minérale. Rien que cela !

Inaugurée ce samedi 21 mai, sur la localité septentrionale de l’Yonne, cette manifestation, proposée sous l’égide de la structure associative « Le Ruban Vert », interpelle à plus d’un titre.

D’une part, cela permet de placer sous le feu nourri (on le souhaite !) des projecteurs médiatiques le travail de cette entité à la verdoyante appellation. Une association qui exerce ses talents conceptuels depuis 2015 déjà, sous la houlette de sa présidente nationale, Claire TUTENUIT, une personnalité charismatique au demeurant, qui a été récemment promue au rang d’officier de la Légion d’Honneur par le ministère de la Transition écologique.

D’autre part, ce sera l’heureuse opportunité de pouvoir apprécier le travail de vingt-cinq créateurs, nationaux et locaux, durant cette période estivale qui s’annonce belle en possibilités oniriques.

Dans l’absolu, des œuvres éphémères vont être exposées le long d’un sentier formant une boucle de dix kilomètres, une allée de bucoliques promenades qui traverse différents écosystèmes. Un projet revitalisant qui a reçu les soutiens de partenaires conquis, le Département de l’Yonne, la municipalité de Villeneuve-sur-Yonne ainsi que plusieurs mécènes, sensibles à l’art qui s’exprime en toute liberté.

L’état d’esprit de ce premier rendez-vous – il en appelle nécessairement d’autres – est résumé par Claire TUTENUIT : « Cette manifestation veut sensibiliser tous les publics à la fragilité et à la valeur de la nature, inspiratrice et décor des œuvres dévoilées… ».

A voir sans retenue !

 

 

En savoir plus :

Inauguration de « Chemin d’Artistes » le samedi 21 mai à 11 heures à la gare de Villeneuve-sur-Yonne.

Retour vers 16 heures, le pique-nique est offert.

Le Musée galerie Carnot ouvrera ses portes à partir de 18 heures pour un cocktail de découverte d’autres réalisations des artistes.

 

Thierry BRET

 

Présidents et secrétaires d’associations, à vos claviers ! Un appel à projets, initié par la Fondation du Groupe EDF vous concerne à plus d’un titre ! Et, ce jusqu’à la date butoir de dépôt du dossier, soit le 31 juillet 2022. Dans le cadre de ses opérations de mécénat en Bourgogne Franche-Comté, EDF et plusieurs de ses filiales veulent soutenir les projets de structures associatives évoluant dans les domaines de l’environnement, l’éducation et l’inclusion.

 

DIJON (Côte d’Or) : De 3 000 à 15 000 euros de subsides envisageables ! La fourchette est, on ne peut plus alléchante, il faut bien en convenir. Ce sont les sommes que la Fondation du groupe EDF en Bourgogne Franche-Comté souhaite dispatcher vers les structures associatives qui retiendront l’intérêt du Comité de mécénat territorial en charge de ce dossier.

Regroupant les représentants d’EDF-SA, d’EDF Renouvelables mais aussi de DALKIA, CITELUM et ENEDIS, ce comité a décidé de lancer un appel à projets à hauteur de 60 000 euros pour encourager les associations de notre territoire. Et plus spécifiquement, celles qui interviennent dans les domaines de l’environnement, de l’éducation et de l’inclusion.

 

 

Des items aux vertus cardinales…

 

Sur le volet environnemental, cela englobe toutes les initiatives et les programmes en faveur de la lutte contre le changement climatique et la préservation de la biodiversité, notamment au travers de projets pédagogiques et de sensibilisation. Voire d’expérimentations novatrices pour adapter, préserver ou restaurer des espaces naturels.

Du côté de l’éducation, le comité s’intéressera plus particulièrement aux dossiers mettant en exergue deux priorités : l’égalité des chances et la citoyenneté.

Enfin, l’aspect inclusif, troisième item retenu, offre une réelle opportunité à ces associations qui permettent à chacun, y compris les plus fragiles, de participer pleinement à la société. Ainsi, la lutte contre la pauvreté peut se décliner sous la forme d’aide à l’insertion, la réinsertion sociale ou professionnelle de ces personnes fragilisées.

 

 

Les modalités pratiques avant de se lancer…

 

Pour concourir, rien de plus simple ! Il suffit de déposer un dossier sur le site Internet de la Fondation Groupe EDF au titre du territoire Bourgogne Franche-Comté. Quant au règlement, il est consultable sur le site de la fondation.

Toutefois, quelques conditions sont requises avant de tenter sa chance. Seules les associations éligibles au mécénat peuvent prétendre candidater. Leur siège ou antenne doit être localisé en Bourgogne Franche-Comté. En outre, elles doivent avoir au moins deux années d’existence et des ressources annuelles supérieures à 100 000 euros. Le projet soutenu correspond à une action déclinée sur notre territoire régional. Enfin, ce soutien ne peut dépasser plus de 50 % du budget total du projet.

Les projets seront examinés par le comité de pilotage de la Fondation Groupe EDF entre août et septembre. Quant aux résultats, ils seront communiqués début octobre ; les dotations financières devant être versées avant le terme de l’année 2022.

 

 

En savoir plus :

Appel à projets ouvert jusqu’au 31 juillet 2022 minuit.

Site Internet de la Fondation Groupe EDF

Référence : htpps://projetsfondation.edf.com/fr/

 

Thierry BRET

 

Elles et ils sont représentatifs de cette volonté d’entreprendre qui chevillent le corps. Et, bien sûr l’esprit ! Sept candidatures pour seulement trois places d’accessits : ce fut un profond dilemme pour le jury de ce premier concours de la « Dynamique du territoire », composé de représentants de GROUPAMA Paris Val-de-Loire et de l’association, INIACTIVE 89. Avec à la clé de beaux vainqueurs…

 

AUXERRE : Dans le paysage très hétéroclite des distinctions et autres concours devant saluer les initiatives prises par de valeureux porteurs de projets envers l’entrepreneuriat réussi, coup de projecteur sur le dernier né de ces challenges qui offrent un précieux sésame à ses lauréats !

Le prix de la « Dynamique du Territoire » a fait part de son acte de naissance dans le microcosme icaunais et de la plus belle manière que ce soit : l’organisation d’une cérémonie officielle de remise de récompenses.

Lieu d’accueil de ce rendez-vous : l’une des salles de réception de l’assureur mutualiste, GROUPAMA Paris Val-de-Loire, à Auxerre. De la pure logique, en vérité, puisque cet acteur de l’activité assurantielle et de la prévoyance, toujours aussi bien ancré sur sa zone d’influence, est à l’origine de ce nouveau trophée qui en prévoit d’autres.

 

 

La création d’un nouveau concours valorisant les entrepreneurs…

 

Partenaire légitime de ce défi fait à l’adversité et à la chance (surtout pour les prétendants à ce challenge) : INITIACTIVE 89. La structure associative départementale, propre à venir en aide et à accompagner au financement des entreprises en création, reprise et en développement, peut s’enorgueillir de posséder une excellente vision de ce que se vit au quotidien dans la sphère de l’entrepreneuriat et de ses projets.

Puisque GROUPAMA est également membre du conseil d’administration de l’entité associative, il n’y avait qu’un pas qui fut très vite franchi par Angélique COEURDOUX, directrice d’INITIACTIVE 89, Malika OUNES, sa présidente et Jacques BLANCHOT, directeur des établissements de l’assureur en Seine-et-Marne et dans l’Yonne pour convenir d’un partenariat démonstratif et valorisant pour le milieu économique du territoire. La création d’un nouveau concours. On connaît la suite sur son appellation !

 

 

Une diversité professionnelle encourageante pour l’Yonne…

 

Un appel à candidatures fut lancé il y a quelques semaines. Sept PME/TPE se présentaient finalement sur la grille de départ afin de pouvoir s’adjuger les récompenses mises en jeu, au-delà du symbolique classement sur le podium. Celui plaçant les lauréats sous le feu des projecteurs.

Parmi la liste des candidats, on retrouvait des noms déjà connus dans le sérail professionnel, à l’instar de Ned CEKIC, patron de l’excellente société sénonaise « NEED ROBOTICS » qui a déjà eu les honneurs de la presse, à l’instar de la performante Christina NGOUMBI – Bien Etre des Petits et Compagnie Concept -, mais également la jeune Marie DUCORNET, à la tête de l’étonnante structure positionnée sur le tourisme, ALMA Héritage.

Invité à s’exprimer lors de la remise des distinctions honorifiques, c’est à tour de rôle que chacune et chacun de ces entrepreneurs venait présenter de manière rapide les contours et orientations de leur outil de travail.

Mentions spéciales, aussi, pour les quatre entrepreneurs non cités en amont : Carole LEFRANC de la société « Belle Autrement » à destination des femmes touchées dans leur corps par la maladie, Thibaud MAREC, créateur d’un projet d’astro-tourisme (la belle idée !) du côté de Vézelay (Du Ciel et des Hommes), un concept adossé à l’existence d’une savonnerie artisanale, Cynthia RELANGE, de FAIR MOMS qui prône les vertus des produits équitables et Rachid CHENOUNA, à la tête de PHOENIX 89, un garage « solidaire » de réparation automobile.

Il revenait à la présidente d’INITIACTIVE 89, Malika OUNES, et au président de la Fédération des caisses locales de GROUPAMA Paris Val-de-Loire dans l’Yonne, Pascal MAUPOIS, de remettre les prix au terme de cette animation très conviviale. Une cérémonie qui fit dire à ce dernier qu’il se félicitait de « contribuer à la mise en lumière de projets ambitieux, portés par des entreprises locales ». Une histoire de famille en somme au nom de l’entreprenariat.

 

 

 

En savoir plus :

Le classement de l’édition 2022

1er Christina NGOUMBI (BPC Concept) prix de 1 000 euros,

2ème Ned CEKIC (NEED ROBOTICS) prix de 700 euros,

3ème Rachid CHENOUNA (PHOENIX 89) prix de 500 euros.

 

Thierry BRET

 

 

Qualificative pour les championnats nationaux de la discipline marathonienne, l’épreuve, un semi-marathon concocté par l’AJM (Association de Jumelage de Monéteau) a connu un joli succès le 17 avril dernier. Une vingt-septième édition qui avait reçu au préalable l’entier soutien de la Caisse d’Epargne de Bourgogne Franche-Comté, côté sponsoring…

 

MONETEAU : Aider au développement des structures associatives dans l’accomplissement de leurs projets : c’est le principe des interventions de l’établissement financier régional, l’un des incontournables en matière de sponsoring et de mécénat sur sa zone de prédilection.

La Caisse d’Epargne de Bourgogne Franche-Comté n’a donc pas dérogé à la règle avec l’Association de Jumelage de Monéteau, instigatrice de l’un des évènements sportifs phare de la localité périphérique d’Auxerre. Le fameux semi-marathon annuel qui s’est disputé le 17 avril dernier sous un chaud soleil.

 

 

Florence FORZINETTI, directrice du groupe Yonne de l’établissement bancaire, accompagnée de deux directeurs d’agence, Philippe BEAUREPAIRE (Monéteau) et Franck CARRASCO (Saint-Georges-sur-Baulche) avait quelques jours avant l’heureux évènement – la compétition ! – procédé à la signature de la convention de partenariat avec le président de l’AJM, Daniel CRENE.

Une simple formalité en somme entre les deux partenaires puisque cette union se réitère tous les ans à pareille époque.

 

Thierry BRET

 

Joindre l’utile à l’agréable. L’adage s’adapte à la perfection à l’état d’esprit qui règne en maître au sein du CFA La Brosse. Surtout lorsqu’il concerne directement des jeunes apprenants. Ces derniers viennent de le vérifier, à l’instar de ce qu’ils avaient déjà vécu l’an passé, en recevant une dotation de matériels utiles à leur scolarité et selon leurs filières. Un geste altruiste qui ne s’apparente nullement au symbole puisque correspondant à 500 euros TTC par apprentis !

 

VENOY : C’est tous les jours Noël ou presque au CFA La Brosse ! Et ce sont les jeunes apprenants qui bénéficient des largesses émanant de leur établissement de prédilection : le centre de formation agricole ! Ils viennent de recevoir une précieuse dotation. D’une équivalence budgétaire de 500 euros TTC par apprentis. Des kits contenant du matériel qui correspondent à leur cycle de formation. Ces accessoires leur ont été offerts. Ils sont très appréciables pour l’apprentissage de leur futur métier. Ici, pour une demoiselle suivant le cursus du CAP palefrenier, l’un des parcours pédagogiques menant vers les métiers équestres. Ou là, auprès d’un jeune homme ayant opté pour un job agricole dans l’élevage.

Tapis de selle, protections et chaussettes, vêtements de palefrenier ou encore parures chaudes répondant aux normes de sécurité composent le premier des deux kits, exposés par deux jeunes gens, studieux élèves du centre de formation.

Le kit numéro deux n’est pas mal non plus. Il renferme dans une caisse à outils de dernier cri la panoplie parfaite du bricoleur expert. Celui qui assure des interventions dans le domaine de la mécanique ou sur les engins agricoles.

 

 

Un projet financé par OCAPIAT, le référent opérateur de compétences…

 

Sur ce projet, c’’est l’OPCO (opérateur de compétences) OCAPIAT qui régale ! L’une de ces onze nouvelles structures, apparues en 2019, dans le cadre de la loi dite « Avenir professionnel » et qui intervient sur cet univers complexe de la formation et de l’apprentissage.

Hélène DECULTOT, responsable du CFA La Brosse, s’en explique.

« L’organisme  nous a fait cette judicieuse proposition. Prendre à sa charge les frais d’équipements de ces deux cursus de la filière agricole. Un schéma que l’organisme appliquait au niveau national. Le CFA agricole de l’Yonne en a été bénéficiaire, après enquête pour mieux en connaître les besoins. Il en est ressorti que les jeunes apprenants manquaient d’outils utiles pour parfaire la connaissance de leurs filières. Une véritable aubaine, en définitive que de pouvoir souscrire à ce projet… ».

Souvenons-nous ! L’an passé, l’établissement pédagogique de l’Yonne avait obtenu des financements pour l’acquisition de 73 ordinateurs portables, prêtés ensuite aux élèves durant leur formation.

 

 

Même la formation de jardinier paysagiste était concernée…

 

Cette année, c’est belote, rebelote et dix de der ! Puisqu’in fine, ces fameux kits (palefrenier) et caisse à outils seront conservés par leurs jeunes bénéficiaires à l’issue de leur cycle formatif. Soit au total, une centaine de paquets cadeaux qui furent remis sans les emballages affriolants de Noël fin décembre pour la plupart.

Un troisième cycle de formation, celle concernant l’apprentissage du métier de jardinier paysagiste, profitait aussi de cette manne avantageuse. Un kit conçu à base de vêtements protecteurs. Vivement 2023 pour continuer sur la lancée au CFA La Brosse !

 

Thierry BRET

 

 

Page 1 sur 37

Articles

Bannière droite accueil