Dès le début de la pandémie de coronavirus, il avait exprimé le désir d’apporter son soutien à la France et à la capitale de l’Yonne, devenu son terrain de jeu footballistique. L’industriel chinois, actionnaire majoritaire de l’AJA, a tenu parole. Le propriétaire d’ORG Packaging a décidé de faire un don de cent mille masques de protection aux soignants de l’Auxerrois. Un geste altruiste qui s’accompagne de la remise de vingt mille tests de dépistage et de trois mille vêtements protecteurs…

AUXERRE : C’est un geste fort que vient d’accomplir l’industriel chinois au profit des services sanitaires d’Auxerre et de son bassin. Un don de cent mille masques qui transiteront par le centre hospitalier de la ville. Un acte généreux et coopératif qui traduit la lutte planétaire menée depuis plusieurs semaines contre le COVID 19.

A la tête de la plus puissante entreprise d’emballage métallique dans l’ex-Empire du Milieu, James ZHOU a tenu à faire bloc aux côtés de ses amis Français dans ce combat sans merci livré contre la pandémie.

Alors que le contexte sociétal s’améliore quelque peu en Chine, le patron des trente unités de fabrication dont trois sont basées dans la province du Hubei a remis progressivement ses quatre mille employés au travail.

Précisons que les collaborateurs d’ORG Packaging avaient bénéficié des mesures de protection au commencement de l’épidémie. De ce fait, il n’y a eu aucun cas positif ni de suspicion de COVID 19 à déplorer au sein du groupe.

 

Protéger les acteurs de l’AJA et les habitants d’Auxerre…

 

En contact régulier avec le président de l’AJ Auxerre Francis GRAILLE, l’entrepreneur chinois apporte ainsi sa pierre à l’édifice de l’entraide internationale, conscient des difficultés que rencontre l’Hexagone à l’heure actuelle pour se procurer des masques de protection.

Même si plusieurs milliers de ces articles protecteurs indispensables aux soignants avaient déjà été remis au centre hospitalier d’Auxerre par le personnel de l’AJA, James ZHOU voulait en faire davantage. En apportant directement la contribution de son groupe industriel dans la balance.

D’ici quelques jours, le temps d’assurer leur acheminement vers l’Yonne, ces masques, tests de dépistage et autres vêtements seront livrés à Auxerre.

James ZHOU a fait savoir par communiqué de presse que « son entreprise assumerait en permanence sa responsabilité en faisant les efforts nécessaires pour protéger tous les salariés de l’AJA et les habitants de la ville d’Auxerre, en respectant les consignes de l’Etat, afin de gagner la guerre contre le COVID 19 ».

Un mécène généreux, qui le confirme au-delà de la parole, par ses actes…

 

 

La traditionnelle soirée « Carte de visite », un ersatz de « job dating » décliné par l’AJ Auxerre à l’intention de ses partenaires des milieux économiques et institutionnels, a fait un heureux à son terme, mercredi soir. C’est en effet l’artisan Rodolphe BROSSIER (Société B.R.I.) qui a reçu des mains du président Francis GRAILLE le lot mis en jeu lors d’une tombola, le maillot de l’un des professionnels du club…

AUXERRE : Il ne s’y attendait pas ! Quelques minutes furent nécessaires avant qu’il ne comprenne vraiment que c’était bien lui qui repartirait du club Europe avec la précieuse vêture dans sa besace !

L’entrepreneur de CHENY, Rodolphe BROSSIER, s’est donc vu gratifier d’un joli présent au terme de la traditionnelle animation « Carte de visite », concoctée chaque saison par le staff logistique de l’AJA. Une manifestation très suivie par les partenaires de la sphère économique et institutionnelle soutenant le club.

Au terme de cette soirée placée sous le sceau de la convivialité et de l’échange (surtout de la précieuse carte de visite, sésame d’entre les sésames de cette manifestation), un tirage au sort fut organisé pour offrir à l’une des personnes présentes le maillot de l’un des joueurs évoluant au sein de l’équipe première.

Cette année, c’est le milieu de terrain franco-marocain Hamza SAKHI qui s’était prêté à ce petit jeu en déposant à côté de l’urne l’une de ses parures.

La main « innocente » requise pour procéder à l’identification du vainqueur par le fruit du hasard fut celle du…président Francis GRAILLE en personne !

Appelé à la tribune afin de récupérer son cadeau, le dirigeant de la SASU B.R.I. remercia ses hôtes avant de présenter de manière liminaire son activité professionnelle : la décoration, peinture et rénovation d’intérieur.

Un chef d’entreprise satisfait de cette soirée, riche et utile en contacts…

 

Le moyen-métrage se nomme « Sur les pas de Gérard-André à la Closerie ». D’une durée de quarante-deux minutes, ce document signé d’un professionnel de l’audio-visuel présente avec sensibilité et humanisme l’autre facette de cet artiste iconoclaste de notre territoire. Celui qui enchante depuis des lustres grâce à sa programmation éclectique proposée dans son théâtre champêtre les férus des arts vivants et de la chanson à texte. Un film à apprécier ce mardi soir à 19 heures du côté du passage Soufflot…

AUXERRE : La silhouette débonnaire du compositeur-interprète crève l’écran. Outre les séquences captées sur scène, le lieu de prédilection qu’il affectionne, on y voit de nombreux témoignages d’amis et de fidèles de toujours. Dont celui de Patrick GENDRAUD, le président du Conseil départemental de l’Yonne.

Tourné entre Auxerre (la Maison d’écrivain de Marie NOEL) et Etais-la-Sauvin, bourgade fleurant bon les traditions rurales en Puisaye-Forterre où l’artiste a su remettre les prestations artistiques de talent au goût du jour, le document se visionne avec grand intérêt.

Auteur d’une quarantaine de films (« Guédelon vingt ans déjà », « La légende de l’Escale » où il narre les débuts de Johnny HALLYDAY…), Claude ROUTHIAU aime profondément ce territoire. Il le fait savoir en promenant sa caméra.

Collaborateur plus de trois décennies pour TF1 (« 1 Rue Sésame » pour les nostalgiques de l’enfance), le vidéaste-réalisateur est un touche-à-tout talentueux : communication, transmission, production, programmateur de télévision…

Il travaille avec les plus grands, de Jacques PRADEL (« Perdu de Vue ») à Jean-Marc MORANDINI. Sans oublier les duettistes du PAF : Laurent FONTAINE et Pascal BATAILLE. Sa collaboration avec TF1 se termine pourtant avec Sébastien CAUET au début des années 2000.

Passionné de chansons et de musique, Claude ROUTHIAU s’adonne à une autre de ses innombrables passions : celle du portrait documentaire. Il en consacre un à son ami, l’artiste Gérard-André, adorateur de BREL et de FERRE, digne héritier de BRASSENS et de FERRAT. Ou de Jean-Roger CAUSSIMON.

L’occasion était trop belle de projeter ce travail de très belle facture en séance publique et de le commenter. Avec à la clé, une belle rencontre autour de gens passionnés et heureux de ce qu’ils sont…

« Sur les pas de Gérard-André à La Closerie »  ce mardi 11 février à 19 heures à Auxerre Passage Soufflot, salle Surugue. Sur réservation au 03.86.47.28.16.

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Le prodige auxerrois de ce sport de glisse aquatique possède un faible pour la sauvegarde de l’environnement. Logique que son partenaire historique, le groupe PLANETE AUTO, lui fournisse à raison d’un véhicule remis tous les semestres un mode de locomotion qui préserve la nature…

AUXERRE : Juste avant les fêtes de fin d’année, le sportif le plus titré de notre département, le kayakiste Cyrille CARRE, a reçu, presque au pied du sapin, un cadeau fort utile à la manière dont il se déplace pour se rendre en stage ou aux séances d’entraînement à travers l’Hexagone.

Dans le cadre d’un partenariat de sponsoring qui court depuis 2011, le concessionnaire automobile PLANETE AUTO et la filiale de location du constructeur FORD ont procédé à la remise des clés de ce véhicule de courtoisie que le sportif trentenaire de l’Yonne a eu à cœur d’essayer.

Proposant une motorisation adaptée au bio éthanol E 85, ce véhicule de type KUGA est flambant neuf. Il arbore sur ses côtés la griffe du champion…

Soucieux de la protection environnementale et adepte des principes vertueux liés au développement durable, Cyrille CARRE pratique cette démarche écologique depuis fort longtemps dans ses modes de déplacement.

L’athlète change ainsi de moyen de transport à chaque semestre tel que le stipule son partenariat à la charge de la cellule de location « FORD RENT ».

 

 

Un partenariat basé sur la communication et l’image…

 

En contrepartie, et question d’image, Cyrille CARRE s’engage à assurer la promotion de ses partenaires en optimisant leur soutien sur l’ensemble des canaux de communication dont il est friand.

Parcourant environ quinze mille kilomètres dans cet intervalle de temps (le semestre), le kayakiste Français qui pourrait participer à ses quatrièmes Jeux Olympiques cette année à Tokyo si le cap des sélections est atteint, apprécie l’ergonomie et la praticité de ce modèle commercialisé depuis 2019.

A titre d’exemple, le toit du véhicule lui facilite la tâche, via une galerie assez large posée dessus, pour transporter son embarcation plutôt volumineuse. Quant à la capacité offerte par le coffre, elle répond aux besoins du sportif qui y amoncelle tous ses effets personnels et matériels nécessaires à l’entraînement.

 

 

En partenariat avec la Fondation du Patrimoine, le Département de l’Yonne a lancé il y a quelques semaines une souscription en faveur de l’une des édifications patrimoniales les plus énigmatiques de notre territoire : le château de MAULNES. Chaque donateur (particulier, collectivité, entreprise) contribuera ainsi à l’effort commun nécessaire aux travaux de réhabilitation de ce haut lieu du tourisme nord-bourguignon.

AUXERRE : Faire appel à la générosité des acteurs de la société qu’il s’agisse de particuliers, d’associations, de structures professionnelles ou institutionnelles. C’est le nouveau défi lancé par le Conseil départemental de l’Yonne qui lance avec cette souscription publique une grande campagne de sensibilisation à la sauvegarde de notre patrimoine.

Le projet de restauration de l’édifice, symbole de la richesse patrimoniale du Tonnerrois, doit se poursuivre en effet après d’importants travaux réalisés entre 2011 et 2016. Trois façades du bâtiment ont déjà été traitées grâce à la dextérité des artisans du cru qui ont l’habitude de rénover les monuments historiques. Il reste encore deux façades de la construction en forme de pentagone à réaliser ainsi les toitures ; soit un budget global de plus d’1, 6 million d’euros.

 

Continuer une aventure humaine d’exception…

 

Lors de la signature de la convention unissant la Fondation du Patrimoine et le Département de l’Yonne, le président Patrick GENDRAUD se réjouissait de ce lancement officiel, synonyme d’œuvre collective au service de l’attractivité touristique et économique du territoire.

Pour le patron de l’exécutif icaunais, valoriser le Tonnerrois figure parmi ses priorités de mandat. D’autant que le secteur oriental de notre territoire possède de nombreuses richesses patrimoniales et culturelles.

Si la nouvelle tranche de travaux doit débuter dès les premiers mois de 2020, Patrick GENDRAUD espère une mobilisation générale autour de cette souscription ; et pas seulement de la part d’amateurs d’art et de culture. Un chiffre a été évoqué en matière d’objectif potentiellement à atteindre : 70 000 euros.

 

 

Chaque don fera l’objet d’une déduction fiscale. La Fondation du Patrimoine comme devait le confirmer son responsable régional, Guy BEDEL, pourra apporter un financement complémentaire.

L’information se propage depuis la signature de la convention le mois dernier par de multiples canaux. Tous les réseaux prônant les valeurs de la culture et du tourisme sont concernés à l’instar de sites Internet ad hoc.

 

Pour participer à la souscription :

Le site Internet : www.fondation-patrimoine.org/00000

 

Contacts : Conseil départemental Yonne

03.86.72.85.03.

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Page 1 sur 20

Articles

Bannière droite accueil