Près d’une trentaine de toiles sorties de l’imaginaire exacerbé de l’artiste peintre de La Celle Saint-Cyr devraient être présentées lors de cette manifestation qui fera la part belle à la créativité et au rêve. Programmée jusqu’au 20 septembre, l’exposition de LOL sera l’un des évènements culturels de la saison estivale au Donjon de Cravant…

CRAVANT : L’artiste peintre LOL (Laurent NEVEU) a profité d’un déplacement ensoleillé en visitant le fameux édifice du XIIIème siècle, propriété de la styliste Colette BECHET, ce mercredi 22 juillet, pour procéder à quelques nécessaires repérages des lieux, annonciateurs de sa future exposition.

C’est en effet le 08 août prochain que cet artiste polymorphe (son père Marcel lui-même figure connue et reconnue du milieu pictural et de l’architecture l’a initié à la gravure, au dessin et à la céramique) dévoilera ses œuvres les plus récentes, fruits de sa soif inextinguible de créativité.

 

 

 

Digne représentant du mouvement COBRA, LOL ne se situe pas dans le cercle conventionnel des peintres ordinaires. Cherchant à bousculer les codes, il se joue des formes et des coloris, chatoyants et vifs, en quête d’une croyance fondatrice propre à l’origine du monde.

L’huile est la matière qui lui procure ce sens inné de l’inspiration. Au détour d’une forme, d’un personnage fantastique, de paires d’yeux qui observent le contemplateur du tableau.

Bref : le travail méticuleux et sensible de l’artiste libère une énergie communicante dont on ne peut se rassasier. Ses œuvres, une trentaine d’entre elles seront présentées, égayeront le charmant univers champêtre du Donjon avec grande délectation pour celles et ceux qui en franchiront la porte…

 

En savoir plus :

LOL expose au Donjon de Cravant

Du 08 août au 20 septembre 2020

Entrée libre

Facebook : Laurent Neveu/Marcel Neveu

 

La sénatrice La République en Marche de l’Yonne ne s’est pas encore prononcée sur ses intentions de réitérer l’expérience au Palais du Luxembourg alors que les grands électeurs devront élire leurs représentants au Sénat le 27 septembre. Suppléante de Jean-Baptiste LEMOYNE, élu en 2014, elle avait rejoint le groupe des Marcheurs le 22 juillet 2017 après l’entrée de ce dernier au gouvernement. Or, sa prise de décision est suspendue à la nomination des secrétaires d’Etat que l’on annonce imminente…

AUXERRE : Maintenant que le président de la République Emmanuel MACRON s’est exprimé sur les accords obtenus après moult tractations à Bruxelles en faveur du plan de relance économique, la désignation des secrétaires d’Etat ne devrait être qu’une simple formalité.

Depuis plusieurs jours, les bruissements d’alcôves dans le cénacle politique parisien annoncent la connaissance de cette liste sous un délai très court. Au plus tard, avant le terme de la semaine. Au mieux, ce mercredi.

Il est une des représentantes de la vie politique de l’Yonne qui attend avec impatience la publication de ces nominés : la sénatrice Noëlle RAUSCENT.

L’ancien maire de Domecy-sur-Cure a en effet rejoint le groupe LREM au Palais du Luxembourg le 22 juillet 2017. Suppléant l’élu initial qui avait été choisi par les grands électeurs de l’Yonne lors de l’élection de 2014, Jean-Baptiste LEMOYNE.

Ce dernier ayant intégré le gouvernement d’Edouard PHILIPPE à l’été 2017, c’est tout naturellement en sa qualité d’élue suppléante que Noëlle RAUSCENT devenait sénatrice. Cette entrée dans la chambre haute du Parlement l’obligea à cause du cumul des mandats à rendre son écharpe de maire.

L’équation à une inconnue est, on ne peut plus simple aujourd’hui. Soit le secrétaire d’Etat en charge de l’Europe et des affaires étrangères Jean-Baptiste LEMOYNE est renouvelé à son poste, continuant ainsi à travailler aux côtés de Jean-Yves LE DRIAN. Ou à occuper un autre portefeuille auprès d’un ministre.

Soit le seul élu bourguignon, membre du gouvernement, le quitte et peut prétendre jouer un rôle au sein du Sénat en cas de réélection en septembre.

Ce qui éliminerait sans aucun doute l’actuelle sénatrice de la course des prétendants aux deux postes sénatoriaux octroyés à l’Yonne.

 

Changement de cap important en matière de stratégie décisionnelle pour la société de pompes funèbres qui officie depuis 2004 sur le secteur de l’Avallonnais. A compter du mardi 21 juillet, l’ancien directeur associé de la structure Yves SENNEQUIER assure seul la gérance de la SARL. Un choix qui lui permet d’afficher de nouvelles ambitions…

SAUVIGNY-LE-BOIS : Discret et impliqué depuis plus de trois décennies au sein de la filière si spécifique des obsèques, Yves SENNEQUIER n’a pas encore envie de remiser son savoir-faire de côté.

Loin s’en faut : la récente actualité vécue par cette TPE confortablement installée dans le paysage tend à le démontrer.

Notamment depuis le mois de juin où l’entreprise s’est dotée d’une toute nouvelle infrastructure fonctionnelle lui permettant d’accueillir dans la manière la plus digne qu’il soit les cérémonies au funérarium local. Le site dispose même d’un parking pourvu d’un accès facilitant la déambulation des personnes à mobilité réduite.

Un investissement qui ne fait que renforcer ce désir d’accompagner les familles en deuil de la manière la plus humaine et la plus respectueuse possible. Sous le sceau de la confiance, de l’empathie et de la qualité. Et aussi de l’écoute, la marque de fabrique de ce professionnel au service des familles depuis 1987. Date où il débuta sa carrière en faisant ses gammes sur le secteur de Guillon.

 

 

 

Ce jour, mardi 21 juillet, Yves SENNEQUIER a décidé de reprendre les rênes de la SARL. Devenant ainsi seul maître à bord à choisir désormais la destinée de cet outil de travail prolifique dont il fut à l’origine de la création survenue en 2004.

Malgré la délicate période de tension vécue pendant l’épidémie de coronavirus, le chef d’entreprise n’a pas failli à sa mission. Celle d’être au plus près des familles qui ont perdu un être cher.

Avec ses équipes, AEF assure dans le respect des règles sanitaires en vigueur mais toujours avec ce professionnalisme inné des cérémonies funéraires dans la plus pure des traditions pour accompagner le défunt à sa dernière demeure. Et entourer les familles comme il convient.

Aujourd’hui, les projets fourmillent dans la tête de l’entrepreneur avallonnais. Logique, il vit ce métier avec passion et sérieux. Le gage des maisons de belle facture, en somme…

 

 

En savoir plus :

La SARL Avallonnaise Espace Funéraire dispose également d’une vitrine commerciale à Avallon, au 12 de la rue Mathé, à proximité du centre hospitalier, où elle reçoit les familles. Ce local fait aussi office de point de vente d’articles funéraires…

 

 

Le commandant du Groupement de la gendarmerie nationale dans l’Yonne quittera ses fonctions le 01er août prochain. Comme il se l’était fixé trois années plus tôt en acceptant cette nomination en terre de Bourgogne. Le lieu de sa nouvelle affectation n’est guère une surprise. Le colonel Rénald BOISMOREAU désirait servir les intérêts de son pays à l’étranger : l’ambassade de France à Tunis l’accueillera en septembre où il agira en qualité de conseil attaché à la sécurité intérieure…

AUXERRE : Il y a quelques jours, le colonel Rénald BOISMOREAU effectuait un court déplacement dans l’un des pays du Maghreb qui entretient d’excellentes relations fraternelles avec la France : la Tunisie.

Ce ne fut pas un séjour propice à la découverte touristique de la capitale de ce joli pays qui compte l’un des musées les plus éclectiques de la planète (le Bardo). Non, le patron du Groupement de la Gendarmerie nationale de l’Yonne s’y rendait afin de peaufiner les ultimes préparatifs annonciateurs de sa prochaine venue. De manière définitive.

Car, c’est bien à Tunis, plus précisément Place de l’Indépendance où est implantée la représentation nationale française, que travaillera dès le 01er septembre celui qui dirigea les gendarmes de l’Yonne depuis trois ans.

Nommé attaché à la sécurité intérieure, il conseillera l’ambassadeur Olivier POIVRE d’ARVOR, écrivain et diplomate en poste depuis 2016, frère de Patrick, homme de média que l’on ne présente plus.

Depuis un an déjà, le colonel Rénald BOISMOREAU était attentif aux moindres opportunités professionnelles qui pouvaient se présenter à lui afin de lui permettre d’exercer tôt ou tard sur le théâtre des opérations internationales.

Le renforcement de la coopération entre les deux pays, mais aussi la lutte contre l’immigration clandestine et la poussée du terreau terroriste intègreront ses futures missions sur place.

 

 

Une dizaine de collaborateurs au lieu d’un effectif de 587 hommes

 

A la tête d’une équipe restreinte d’une dizaine d’éléments (cela le changera de manière significative lui qui dirigeait les 587 hommes du groupement départemental), le colonel Rénald BOISMOREAU constituera un binôme permanent avec l’ambassadeur de France lors de ces futures missions.

Ce petit séjour de reconnaissance de la semaine dernière n’aura été qu’un premier contact avec son nouveau pays d’adoption. Avant son installation définitive à la mi-août.

Son successeur, le colonel Christophe PLOURIN, en poste actuellement au Haut-commissariat de l’Energie Atomique à Paris, prendra ses fonctions le 01er août dans la capitale de l’Yonne. Il est âgé de 42 ans.

Dans un prochain article, nous reviendrons sur le bilan de ces trois années de présence du colonel Rénald BOISMOREAU sur notre territoire.

Il était aussi le dernier maillon d’un trio de personnalités sympathiques qui aura travaillé en parfaite symbiose pendant trois ans : l’ancien directeur de la sûreté Thomas BOUDAULT, établi depuis en qualité de commissaire divisionnaire en Essonne et de Julia CAPEL-DUNN, ancienne directrice de cabinet du préfet de l’Yonne, aujourd’hui secrétaire générale de la préfecture de l’Ardèche à Privas.

 

 

Réélu président de la Communauté de communes de l’Aillantais, siégeant au Conseil départemental de l’Yonne sur le canton de Charny, Mahfoud AOMAR possède une autre casquette intéressante qui en fait une figure de proue dans le sérail politique de l’Yonne. Il préside l’Association des maires de France sur notre territoire depuis août 2015. Un organe institutionnel qui accueillait l’an passé le président du Sénat Gérard LARCHER lors de son assemblée générale. Interview…

CHARNY-OREE-DE-PUISAYE : Quel est l’objectif principal de cette association ?

Créée en 1921, l’Association des maires de France a pour vocation de former et d’informer les élus d’un département sur les principes fonctionnels de leur poste. L’AMF 89 a rejoint un groupe de 102 associations départementales qui sont rassemblées sous le vocable d’Association des maires de France. La structure nationale est aujourd’hui présidée par François BAROIN, édile de Troyes.

 

Votre élection date du mois d’août 2015. A quoi correspond-elle ?

 

Elle est très liée aux élections municipales. D’ailleurs, il est prévu au mois d’octobre prochain un renouvellement de mandat. La reconduction ou pas du bureau s’effectue après chaque élection municipale…

 

Combien d'adhérents fréquente l'association ?

 

À ce jour, nous sommes 397 élus sur les 423 maires de l’Yonne. Quand j'ai pris la présidence en 2015, nous étions 150 adhérents. Plusieurs membres du bureau se sont ralliés à moi pour informer les maires de l'utilité d'adhérer à cette association et de son bien-fondé.

 

 

Comment fonctionne l'association ?

 

Le bureau est constitué d’un président, de quatre vice-présidents (ils représentent les secteurs cardinaux de l’Yonne), d’un trésorier et son adjoint ainsi que le représentant des présidents des communautés de communes. Quant au conseil d’administration, il se compose de douze élus.

Nous organisons beaucoup des formations. Cette année était prévue une formation pour les nouveaux élus et les secrétaires de mairie. Nous avons dû la reporter à la suite des événements actuels.

Il est pour nous important d'inclure les secrétaires de mairies à ces séances pédagogiques : ce sont d’indispensables maillons au bon fonctionnement des communes. Ils sont également le premier relais d’information.

 

 

Votre but est de pouvoir à toutes les interrogations que peuvent se poser les élus…

 

Oui, notamment sur les questions dont les sujet sont le budget et les pouvoirs de police. Mais, les élus locaux peuvent nous poser de cinq à sept questions par jour sur diverses problématiques.

Pendant le confinement, nous avons été submergés d'appels téléphoniques. Nous facilitons les exercices en apportant une assistance juridique, technique, financière, administrative au travers de conseils juridiques.

Il faut savoir que le métier de maire a beaucoup évolué depuis trente ans, demandant une responsabilité plus importante et requérant une vigilance régulière.

Cela nécessite, entre autres, le respect des textes à suivre avec un certain formalisme.

 

 

Naturellement, la structure de l’Yonne participe aux rendez-vous nationaux, je suppose ?

 

C’est exact : nous nous rendons chaque année au congrès des maires de France. Il nous permet d'échanger avec d'autres collègues.

 

La représentativité des membres de l’AMF 89 s’effectue également par délégation…

 

Oui, les adhérents élisent parmi eux des maires qui vont les représenter au sein des commissions départementales, régionales et nationales. Selon leur connaissance et l’intérêt, ils interviennent dans diverses commissions organisées par ces institutions.

 

Propos recueillis par Maryline GANDON

 

Page 1 sur 189

Articles

Bannière droite accueil