La formation professionnelle suscite un partenariat entre l’AFPA, EUREKA et HMY : la preuve par trois en efficacité !

« Un nouveau partenariat est né entre l’AFPA, le groupe EUREKA et HMY, soutenu par AKTO, en matière de détection et de formation de futurs collaborateurs. De nouveaux soudeurs et plieurs en ont bénéficié pour renforcer les effectifs déjà opérationnels…Une initiative reconduite en 2022 ». « Un nouveau partenariat est né entre l’AFPA, le groupe EUREKA et HMY, soutenu par AKTO, en matière de détection et de formation de futurs collaborateurs. De nouveaux soudeurs et plieurs en ont bénéficié pour renforcer les effectifs déjà opérationnels…Une initiative reconduite en 2022 ». Crédit Photos : Thierry BRET.

La confiance. Le mot revient en boucle tel un leitmotiv lancinant lors de la présentation tripartite de cet évènementiel qui traduit la totale efficience d’un partenariat rondement construit. Celui qui met sur le même piédestal trois des acteurs clés de la formation et de l’emploi en Bourgogne Franche-Comté. La branche entreprise de l’AFPA, le pôle expertise RH du spécialiste de l’intérim, EUREKA et l’industriel HMY. Du trois en un sur mesure au service de l’employabilité, favorable à six personnes ayant bénéficié de leurs précieux atouts…

 

AUXERRE : Existe-t-il une recette atypique pour réussir l’intégration de futurs salariés au sein d’une entreprise ? Une méthodologie qui sortirait de l’ordinaire et des sentiers battus, faisant acte de jurisprudence dans le microcosme de l’emploi et des ressources humaines ? On connaît les difficultés récurrentes que vivent les structures entrepreneuriales pour trouver l’oiseau rare par les temps qui courent ! Pourtant, certains acteurs de l’économie tentent des choses novatrices, qui ne manquent ni de réalisme ni d’efficacité…

Prenons l’exemple suivant. Il pourrait faire l’objet d’une judicieuse étude de cas élémentaire à mettre entre toutes les mains des étudiants suivant la licence d’apprenti RH de l’IUT Auxerre !

L’énoncé du problème est le suivant. Partant du simple postulat que les entreprises éprouvent à l’heure actuelle les pires difficultés à pouvoir recruter, voire n’embauchent plus pour de ténébreuses raisons financières du fait des effets successifs de la crise, il est envisageable désormais de réinventer les processus d’intégration des nouvelles recrues avec les bonnes volontés. En unissant, pourquoi pas, les compétences et le savoir-faire.

Un argument qui n’a rien de fallacieux et qui a su faire tilt à l’esprit des dirigeants de l’industriel HMY. Le leader international de l’innovation dans l’agencement (ingénierie, fabrication et installation de mobilier) exprime un besoin tangible. Celui d’incorporer dès que possible de nouveaux soudeurs (de vrais joyaux placés dans un écrin doré tant les spécialistes de ce métier sont recherchés par les industriels en croissance de commandes !). Oui mais voilà, où les trouver et surtout comment les former ?

 

 

Complémentarité et transparence pour gagner en efficacité…

 

C’est là que la magie du sens pragmatique et relationnel de celles et ceux qui croient en la vertu bénéfique des partenariats se fait jour ! Une piste que n’hésite pas à explorer le groupe aux 470 millions d’euros de chiffre d’affaires et aux treize unités de production. Dont celle située entre Auxerre et Monéteau.

HMY sait investir dans ses relations partenariales. Et le démontre dans le concret, une nouvelle fois, avec l’exemple qui suit.

La recherche des compétences sur les métiers de plieurs et de soudeurs, indispensables à la production de son activité, conduit le groupe à se rapprocher de deux références en la matière, côté détection et formation. Professionnalisme, transparence, complémentarité seront donc les maîtres mots de ce nouveau challenge à relever ; des mots auxquels il est indispensable d’y ajouter cette fameuse notion de confiance…

L’équation se résume ainsi. Le groupe EUREKA, spécialiste de l’insertion professionnelle par le prisme de l’intérim, décide d’accompagner six personnes au profil très disparate en mettant en place un plan de financement reposant sur l’apprentissage du soudage.

 

 

De nouveaux projets s’esquissent à l’horizon…

 

Ces dernières ont profité de ladite formation en simultanée dans les locaux de l’AFPA à Migennes mais également en étant immergés dans les ateliers du site HMY à Monéteau.

Commentaires à brûle pourpoint des responsables de l’entité professionnelle : « Nos stagiaires ont évolué remarquablement dans leur parcours, avant d’être incorporés à leur poste de travail, épaulés par les tuteurs de l’entreprise… ».

Incontestablement, ce travail en synergie s’avère une vraie réussite. Gagnante à tous les étages pour ce trio de partenaires créatifs qui aura bénéficié des subsides accordés par AKTO, l’opérateur de compétences, pour y parvenir.

In fine, l’opération se solde par un investissement global de plus de 127 000 euros. Une suite sera donnée à cette première initiative, vécue positivement.

Six plieurs intégreront l’unité de production fin juillet, après avoir fréquenté le même processus formatif. Sur le site que possède HMY à Vendôme (Loir-et-Cher), une équipe de trois soudeurs et trois plieurs a été déployée afin de renforcer les forces déjà opérationnelles. On évoque déjà la possibilité de préparer de nouvelles recrues (une douzaine) en 2022 grâce à cette méthodologie.

L’osmose, à la réussite attestée, n’est donc pas prête de se tarir entre ces trois partenaires. Bien décidé à œuvrer ensemble pour le bien de l’optimisation des cursus professionnels des salariés et faciliter ainsi leur retour vers l’emploi…

 

Thierry BRET

 

Articles

Bannière droite accueil