Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
110 Bourgogne
Région Bourgogne France-Comté
Criquet Magazine
Lycée Saint-Joseph de la Salle
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
chambre des métiers et de l'artisanat
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
Criquet magazine
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat
logo-110-bourgogne-ok.png

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

De la fierté. Des compliments, aussi. De la part des parents qui encouragent, en toute logique, leur progéniture. Elles et ils, ont réussi leurs examens. En l’occurrence, elles, puisque c’est bien du concours « Un des Meilleurs apprentis de France » catégorie esthétique dont il s’agit. Une épreuve consacrée à la sélection départementale qui s’est disputée dans le saint du saint de l’excellence en matière d’apprentissage, le CIFA de l’Yonne.

 

AUXERRE ; Ils ont de quoi être fiers les parents des candidats du concours « Un des Meilleurs apprentis de France », de la catégorie esthétique. La sélection départementale de l’épreuve qui se déroulait dans les locaux du CIFA de l’Yonne, le centre interprofessionnel de la formation par l’apprentissage, a tenu toutes ses promesses avec quatre jeunes filles qualifiées pour le concours régional de Bourgogne Franche-Comté sur les six lauréates ayant obtenu une distinction. Précisons que treize prétendantes au sacre se lançaient sur la grille de départ.

Un concours dont les récompenses et les encouragements oraux furent prononcés par le président départemental des MOF, Marc LABARDE, toujours affublé de sa célèbre écharpe rouge, sa griffe vestimentaire qui porte chance aux candidats de l’Yonne visiblement.

 

Les résultats

Lucie POQUEREAU, institut Citron Vert, médaille d’or

Adèle GUEGAN, institut Yves Rocher, médaille d’or

Capucine BERTRAND, institut Yves Rocher, médaille d’argent

Alicia OUDART, institut Pur Elégance, médaille d’argent

Rachelle SAIB, institut Yves ROCHER, médaille de bronze

Lauren BONGIBAULT, institut Azur Bien Etre, médaille de bronze.

Les quatre premières obtiennent leur billet pour le concours régional.

 

Thierry BRET

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Bien connu des milieux associatifs - la planète footballistique départementale -, ancien éducateur sportif et salarié du groupe YOPLAIT depuis une trentaine d’années, Auréliano LOPES occupe la 36ème place sur la liste des 81 candidats « La France Insoumise » en lice pour les européennes du 09 juin. Juste retour des choses pour celui qui s’est forgé une vocation de militant sur les ronds-points avec les « Gilets jaunes ». Une expérience vécue comme « un moment d’éducation populaire ». Il se présente aujourd’hui comme « un citoyen vigilant »…     

 

AUXERRE ; Bien sûr, il y a ces sondages qui créditent le RN de 30 % d’intentions de vote en juin prochain. Là où La France Insoumise (LFI) plafonne à 6 %. Mais, pas de quoi fragiliser les convictions d’un candidat qui a fait de ces élections un avant-goût de ce que seront les présidentielles dans trois ans : « c’est pour nous un scrutin important, car il va déterminer l’après MACRON et conditionner 2017… ».

Tout jeune quinquagénaire, Auréliano LOPES se refuse à voir comme une fatalité le Rassemblement National s’assoir dans le fauteuil élyséen : « Je pense que Emmanuel MACRON, c’est fini et il nous faut absolument nous battre contre l’extrême droite, désolé de le dire, mais la « peste brune » arrive et je ne veux pas d’une société comme ça pour nos enfants et petits-enfants… ».

Regardant en priorité le programme d’un candidat avant de s’intéresser à sa personne : « et c’est celui de LFI qui m’a parlé un peu plus, avec notamment l’idée d’une VIème République et d’un changement de société, avec l’intervention des citoyens dans la construction commune de celle-ci… ».    

 

Tractage et porte-à-porte dans le quartier Rive Droite à Auxerre

 

Pour l’heure, le combat porte avant tout contre l’abstention et sur les tracts distribués par La France Insoumise, ce message est sans ambiguïté : « Ne les laissons pas décider pour nous. Inscrivez-vous sur les listes électorales et faites inscrire les gens autour de vous… ».

On se souvient de cette campagne d’affichage qui fit polémique, il y a quelques semaines. Humour pour les uns, provocation pour les autres, appelant à s’inscrire sur les listes électorales en prenant comme contre-pied, des personnalités journalistiques ou des grands patrons, catalogués au rang d’adversaires politiques.

Au menu de ce lundi soir pour le candidat, entouré pour l’occasion de militants : tractage et porte-à-porte dans le quartier Rive Droite. Un secteur que connaît bien Auréliano LOPES puisqu’il y réside : « en fait, il suffit d’écouter les gens quand on fait du porte-à-porte et c’est ce que l’on fait. Ils ont besoin de parler, de dire leurs problèmes, ce qu’ils aimeraient changer… ».

 

« Rendre à la France ce qu’elle m’a donnée… »

 

Un peu partout dans le département et les quartiers vont se multiplier des actions pour inciter les gens à s’inscrire sur les listes électorales dans un premier temps. Avant de tenter de les convaincre à voter LFI en juin prochain. Sont prévus également une réunion publique en avril, en présence de députés de LFI, et le passage de la « Caravane populaire », le lundi 27 mai.

Né d’une mère sénégalaise et d’un père cap-verdien, arrivé en France à l’âge de cinq ans, Auréliano LOPES considère son engagement comme un juste retour des choses : « la France m’a accueilli généreusement, c’est un pays formidable avec tous ces mécanismes de contre-pouvoir, tous ces mécanismes institutionnels. J’ai envie de lui redonner un peu de ce qu’elle m’a donné, c’est pour cela que je m’engage à fond… ».

Rebondissant positivement sur la victoire ce week-end du candidat antisystème à l’élection présidentielle sénégalaise : « un résultat qui signifie que nous sommes nous aussi en mesure de changer les choses, si vraiment on en a envie… ».

Réponse le dimanche 09 juin.  

 

Dominique BERNERD

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

L’exercice se reproduira dix fois. Dans chacune des caisses locales de la vénérable institution. Celle qui prône les vertus et les valeurs du mutualisme au travers de la protection et de la prévoyance. Entamées sur le secteur Nord Est du Sénonais, et plus spécifiquement à Pont-sur-Yonne, les assemblées générales de l’assureur mutualiste vont ainsi s’étirer jusqu’à la mi-mai, date de l’ultime rendez-vous…

 

PONT-SUR-YONNE ; C’est la grande revue du printemps. Un exercice qui revient une fois l’an et qui s’égrène sur une période d’une dizaine de semaines environ. Presque autant que le nombre de caisses locales qui sont ainsi concernées par l’initiative, s’inscrivant parmi les étapes obligatoires et statutaires de la structure assurantielle et de prévoyance, les assemblées générales des caisses locales concoctées dans l’Yonne.

Le rendez-vous revêt toujours de la plus haute importance pour les dirigeants de GROUPAMA Yonne. A l’instar de ceux du groupe régional, Paris-Val-de-Loire, puisque ce type d’exercice est programmé dans chacun des départements fédérés sous cette appellation.

C’est donc par la partie septentrionale de l’Yonne que les responsables de l’entité mutualiste ont posé les jalons de ce nouveau cycle de dix rendez-vous, correspondant à la programmation 2024. Et c’est le président de la caisse locale Nord Est Sénonais, Guillaume GALLOT, qui devait lancer les opérations lors de la première rencontre, dans l’une des salles des fêtes de Pont-sur-Yonne. Sous les regards attentifs de Ludovic DAME, directeur des établissements de GROUPAMA Yonne et Seine-et-Marne, de Pascal MAUPOIS, président de la Fédération des caisses locales de la structure et de Grégory DORTE, premier vice-président du Conseil départemental de l’Yonne et maire de Pont-sur-Yonne.

 

 

Mieux cerner le mode de fonctionnement de l’assureur mutualiste

 

Une localité que GROUPAMA 89 connaît particulièrement bien pour y avoir décliner différentes opérations salvatrices et généreuses en matière de prévention aux gestes qui sauvent, ou le soutien financier de la réhabilitation du Vieux pont.

Retour aux sources ou presque donc pour la société de prévoyance et de gestion des sinistres, avec ce rendez-vous explicatif pour les nombreux sociétaires présents. Des personnes à l’écoute de tout ce qui fut présenté durant deux heures avec une option sur la prévention et les alarmes.

 

 

Rendre compte de l’activité de la caisse locale à travers ses multiples actions, en y ajoutant de la convivialité – le traditionnel repas des sociétaires servi sur place en guise de clôture de cette rencontre – reste la priorité de ces états des lieux forts instructifs pour mieux cerner le mode de fonctionnement de l’entreprise.

C’est en substance ce que devait rappeler Guillaume GALLOT dans son préambule.

Ce dernier devait revenir sur la grande opération des gestes qui sauvent, accueillie dans les salons de l’AJ Auxerre, il y a quelques semaines. Autre manifestation orchestrée avec le concours des sapeurs-pompiers de l’Yonne (SDIS) en direction de l’Ukraine, la mise en condition de chiens sauveteurs qui ont été préparés par les pompiers de l’Yonne, en vue de rechercher des personnes ensevelies sous des décombres après les bombardements.

 

Les sociétaires sont les acteurs du mutualisme…

 

Naturellement, le président de la caisse locale Nord Est Sénonais ne pouvait s’affranchir de parler de l’association des « Petits Princes » et des marches déclinées çà et là pour récolter des fonds nécessaires pour porter les projets de la structure. D’ailleurs, le 01 er avril, c’est sur le secteur de Chablis que sera organisée l’une de ces opérations pédestres, toujours très suivie par les randonneurs.

De quoi donner aux sociétaires une vision globale et locale de la vie de la structure. « Le mutualisme ne fonctionne véritablement si et seulement si les sociétaires sont actifs de l’organisme dont ils défendent les valeurs, ajouta Guillaume GALLOT, le mutualisme, c’est l’affaire de tous… ».

Un message envoyé en substance à celles et à ceux des sociétaires qui aimeraient bien s’investir davantage dans la prise de décision de la caisse locale. Puis, les comptes de l’entité septentrionale de l’Yonne furent présentés et commentés via des slides par une analyste vocale. La soirée pouvait alors se poursuivre tranquillement avec la traditionnelle série de questions et réponses des sociétaires…Un rendez-vous utile et agréable.

 

Thierry BRET

 

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

L’un, figure locale de Puisaye, est connu sous le pseudonyme fleuron bon le patronyme méridional de Jean GIONO, Jean des ROBINETTES. L’autre, tout aussi populaire dans la même contrée, est une figure de la politique hexagonale qui vient de publier son nouvel opus. Le premier est en tournée de dédicaces locales pour son ouvrage « Regards de Femmes » dévoilées lors de la tenue des Engagées et qui met en lumière celles qui agissent en faveur de notre territoire. Le second multiplie les rencontres à travers la France avec ses lecteurs (et ses électeurs), expliquant les fondamentaux de son ouvrage consacré à l’immigration qui n’est plus une chance à ses yeux…

 

TOUCY ; Echange de bons procédés entre Jean TETU et Guillaume LARRIVE. L’un a découvert le livre de l’autre qui a saisi l’opportunité de se l’accaparer lui aussi, la réciproque s’est ainsi appliquée. L’essentiel étant d’assurer la promotion de ces deux nouveautés littéraires, diamétralement opposées sur leur contenu. Et de créer ainsi l’évènement comme savent le faire régulièrement les propriétaires de la librairie JOFAC, n’hésitant jamais à mettre la culture en exergue, à grand renfort de séances de dédicaces avec le lectorat.

Il y a quelques semaines de cela, lors de la cérémonie des Engagées, devant récompenser les structures et les personnalités mettant en avant la défense des droits au féminin, chère à la sénatrice Dominique VERIEN, porteuse de l’évènement, Jean TETU avait profité de cet épisode pour annoncer la parution de son ouvrage, de belle qualité au demeurant, « Regards de Femmes », illustré de bon nombre de ses clichés dont celui de ladite sénatrice locale.

Des photographies prises sur le vif par l’auguste personnage, se faisant appeler Jean des ROBINETTES, bien connu des habitants de la Puisaye. Entre exposition de clichés retraçant au naturel ces femmes qui sont une inépuisable source d’inspiration et ouvrages de belle facture comme ce « Regards de Femmes », aux esthétiques iconographies.

Présent à la séance de dédicaces, accueillie le week-end dernier à la librairie JOFAC, de Guillaume LARRIVE, il était normal que Jean TETU discute avec l’ancien parlementaire de Puisaye, qui lui non plus n’en est pas à son coup d’essai scriptural. Quatrième volume que l’on doit à sa plume, « Immigrations, l’heure de la décision » succède ainsi à « Insoumission » publié en 2017, « Le Coup d’état Macron » paru l’année suivante et « La Révolution inachevée », que les lecteurs découvrirent en 2021. Un quatrième livre qui aura su titiller les esprits des suiveurs de l’homme politique, étiqueté Les Républicains. On aura pu le constater à Toucy aux termes de cette séance de dédicaces, où la convivialité était de mise…

 

Thierry BRET

 

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Le local, sis au passage Soufflot à Auxerre, est spacieux. Il comprend plusieurs pièces, facilitant rencontres et échanges avec les adhérents en visite opportune. Des visiteurs qui aimeraient en connaître davantage sur la pertinence de cette antenne locale du mouvement « AVF », déclinant une kyrielle d’activités culturelles et touristiques. Tout sourire et accueillant, le vice-président de la structure associative, Daniel MARIN, propose une présentation de l’activité de cet Accueil des Villes Française auxerrois.

 

AUXERRE ; Il est affable et sympathique, Daniel MARIN. Pas étonnant que les nouveaux arrivants qui découvrent l’Auxerrois ou la capitale de l’Yonne prennent du plaisir à rejoindre les rangs de cette structure associative qui a précisément pour objectif d’étendre son réseau en accueillant les nouveaux habitants de la ville et de son agglomération.

« AVF ». Qui ne connaît pas, d’ailleurs, cette entité organisationnelle qui s’active dans l’Hexagone depuis des décennies pour faciliter le développement des relations publiques et de l’amitié par le socle de l’intégration des nouveaux habitants ?

Et justement, depuis plusieurs mois maintenant, l’antenne auxerroise va encore plus loin dans sa logique d’intégration ; ne se limitant plus aux seules et seuls néo-Auxerrois mais bien en ouvrant grandes les portes à celles et ceux qui désirent participer pleinement à ses activités.

Et des activités, il y en a pléthore. Qu’elles soient culturelles et artistiques, voire touristiques. Un grand classique qui fait le lit de cette typologie d’associations. Mais, pas seulement. AVF Auxerre a su pousser le bouchon pédagogique encore plus loin et à son avantage, en proposant des cycles de conférence, des visites en entreprise – s’ouvrant désormais vers les milieux économiques -, en suivant le fil de l’eau d’une actualité foisonnante et tous azimuts.

 

Une multitude d’animations tout au long de l’année

 

Avec un tel programme, c’est certain, le nombre d’adhésions devrait progresser au fil des mois. En 2023, lors de la dernière assemblée générale statutaire, accueillie en octobre, ils étaient 234 membres à profiter pleinement de ce copieux menu, très éclectique. Plus de 25 nouveaux adhérents en l’espace d’une seule année. Qui dit mieux, en somme ?

Alors, c’est vrai, au sein du contenu des actions de la structure icaunaise, il y a des choses classiques. La gymnastique, l’informatique, le yoga, les randonnées pédestres. Le tout saupoudré de conférences – notamment celles dispensées à l’Abbaye Saint-Germain d’Auxerre -, de visites aux orientations touristiques, voire aux soirées théâtrales. On retrouve là la touche spécifique de Daniel MARIN qui concocte le calendrier avec le président Francis BAUGER, en sa qualité d’administrateur du fameux et fort agréable Théâtre Perché de Brienon-sur-Armançon, un édifice au décorum très esthétique.

L’ouverture à un autre public, celui vivant de plus longue date à Auxerre et dans sa périphérie, offre de nouvelles opportunités à AVF Auxerre. Dense, le programme s’est encore enrichi de nouvelles possibilités, à l’instar de plusieurs actions qui seront menées avec l’étroite coopération de la Ville d’Auxerre ; une coopération ayant fait l’objet d’un véritable partenariat.

 

Le soutien à la réfection de Saint-Germain, la preuve par quatre…

 

A propos de l’Abbaye Saint-Germain, vaisseau amiral de la flotte patrimoniale des richesses historiques de la ville, AVF Auxerre va devenir le pilote de différentes actions au cours de 2024 qui permettront de récolter des fonds dans le cadre de l’opération réhabilitation du site, en complément de la souscription.

Quatre grandes actions vont voir le jour, à la plus grande joie du dirigeant de la structure qui en parle avec beaucoup d’enthousiasme.

La première d’entre elles sera un grand repas. Il pourrait recevoir près de deux cents convives dans le cloître de la fameuse abbaye en rénovation, lors d’une date qui est déjà arrêtée, le 14 septembre prochain. La somme sera modique ; trente euros et le dîner concocté par un traiteur du cru. Une animation complètera la soirée…

Second rendez-vous, le 06 octobre 2024 (sous-réserve) avec une manifestation articulée autour de la marche, incluant deux circuits, l’un de sept kilomètres, l’autre du double pour les plus courageux, avec comme point de départ, la Coulée verte auxerroise.

Toujours à l’Abbaye Saint-Germain – très en verve mais dans la pure logique puisque ces quatre actions serviront, rappelons-le, à participer au financement de son embellissement -, une dictée géante. Que les férus de la grammaire, du vocabulaire précieux et de la syntaxe se mettent déjà sur les rangs, même si le jour de l’animation n’est pas encore connu.

Enfin, pour l’ultime rendez-vous, dont la date n’est pas identifiée, AVF Auxerre prévoit une action menée avec le concours de l’AJ Auxerre, action qui pourrait comprendre la visite du nouveau musée du club de football local, agrémentée de la découverte du centre de formation…Des contacts ont été pris avec la direction de l’entité sportive. A suivre.

Un cinquième projet – décidément, rien n’arrête l’AVF Auxerre côté dynamisme – se réfléchit avec la présence des boulangers de l’Yonne. Sans doute, Laurent BISSON, président du syndicat de la filière, est-il déjà dans les rouages organisationnels ?

Chez AVF Auxerre, on a de l’énergie à revendre. Utile et précieux pour optimiser ses réseaux et facilité son intégration…

 

Thierry BRET

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Articles

Bannière droite accueil