Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
110 Bourgogne
Région Bourgogne France-Comté
Criquet Magazine
Lycée Saint-Joseph de la Salle
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
chambre des métiers et de l'artisanat
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
Criquet magazine
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat
logo-110-bourgogne-ok.png

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

Le projet « Yonne Numérique » qui doit assurer le développement du très haut débit sur le territoire le plus septentrional de la Bourgogne se poursuit. Les Départements ont été appelés à prendre en charge les zones qui ne sont pas traitées par les opérateurs privés. Conséquence, le président du Conseil départemental, Patrick GENDRAUD, a tenu à dévoiler lui-même les avancées de ce programme ambitieux lors d’une conférence de presse à Auxerre. Sur le secteur icaunais, les opérateurs privés ont en charge le périmètre de l’agglomération de l’Auxerrois (avant 2011) et la ville de Sens. Cette action se réalise en parfaite conformité avec le Plan France Très Haut Débit, appliquée en étroite osmose avec les EPCI, l’Etat, la Région et l’Europe…

AUXERRE : Ne négligeant aucun exercice de communication sur les sujets importants durant sa mandature, le président du Conseil départemental de l’Yonne, Patrick GENDRAUD, a promis de multiplier les points rencontres avec la presse dès que cela s’avérerait nécessaire. Cela a été le cas il y a quelques jours. La présentation du Schéma Numérique Terrestre de l’Yonne et le rôle attribué à chacun des partenaires, acteurs de ce chantier, aura permis d’y voir un peu clair sur le déroulement de ce vaste programme, devant être segmenté en différentes périodes.

Complémentaires, deux technologies principales seront déployées selon un mode opératoire s’écoulant selon trois étapes comprises entre 2016 et 2030. Il s’agit de la montée en débit (MeD), une technologie préparant la fibre à l’abonné en milieu rural et de la fibre optique (FTTH, Fiber to the home), ciblé sur les zones les plus denses et insuffisamment desservies en Internet fixe (ADSL).

Un projet porté par la SPL Bourgogne Franche-Comté et l’opérateur Orange…

En Bourgogne Franche-Comté, certains départements à l’instar de la Côte d’Or, de la Saône et Loire, de la Nièvre, du Jura, du Doubs et de l’Yonne se sont regroupés au sein d’une société publique locale (SPL) qui travaille en direct avec l’opérateur, Orange. Ensemble, les partenaires détermineront la nature réelle des futurs aménagements, soit à partir d’un réemploi de l’existant, soit par le biais de la création de génie civil afin de favoriser le passage de la fibre optique.

Selon les technologies déployées, le Conseil départemental construit les infrastructures en maîtrise d’ouvrage ; la mise en service étant assurée par l’opérateur historique, Orange, voire par d’autres opérateurs ultérieurement. Dans le cas de la fibre optique à l’abonné (FTTH), le Département a confié l’exploitation et la commercialisation du réseau à la Société publique locale Bourgogne Franche-Comté, dans le cadre d’une délégation de service public (DSP) validée le 09 février 2018, et le fournisseur d’accès choisi par le particulier.

Quant à la construction des infrastructures, elle incombe au groupement d’entreprises CIRCET/DRTP qui, dans le cadre d’un marché de conception-réalisation sur une durée de quatre ans, assure les études et l’édification de ce réseau.

L’objectif à atteindre au terme de la première étape d’ici 2021 pour le Département est d’installer 37 000 prises connectées à la fibre optique dont dix mille au terme de 2018 dans le secteur de Migennes et le Sénonais. Le reliquat s’échelonnant au cours des deux années suivantes. Soit 23,3 millions d’euros hors taxes. L’enveloppe financière globale du projet Yonne Numérique s’élève à 190 millions d’euros hors taxes jusqu’en 2030, avec 56 millions d’euros hors taxes consacrés à la seule première étape. Elle se répartira entre l’Etat (29 %), le Département (21 %), les EPCI (21 %), la Région (23 %) et l’Europe avec des fonds spécifiques à hauteur de 6 %.

Les travaux se rapportant à la montée en débit concernent près de 90 zones médiocrement couvertes pour un montant de l’ordre de 20 millions d’euros hors taxes. Une trentaine de chantiers sont en cours : ils se poursuivront jusqu’en 2020.

La pénurie de fibre menace au niveau mondial…

Cependant, difficile de dire à quelle date précise seront achevés ces travaux. Les partenaires de la SPL BFC doivent prendre en compte la pénurie actuelle de la fibre qui pourrait pénaliser les calendriers prévisionnels annoncés.

« L’ARCEP cherche des solutions à cette crise, explique Malika OUNES, vice-présidente du Conseil départemental de l’Yonne en charge de l’économie numérique, nous sommes plutôt confiants car les spécialistes estiment que cette pénurie de fibre devrait cesser d’ici peu… ».

Certains avancent l’idée d’adopter une norme spécifique pour cette matière comme en Allemagne où les délais sont nettement plus courts que ceux pratiqués en France.

« D’ailleurs, renchérit Patrick GENDRAUD, le département de l’Yonne n’accuse aucun retard sur la marche à suivre de ce projet. Hormis le souci d’approvisionnement de la fibre, il convient de préciser que les délais de mise en service définitive ne dépendent pas de notre seule bonne volonté puisque les étapes postérieures à la construction (commercialisation, raccordement, exploitation…) échappent totalement à notre bon vouloir… ».

Il aura fallu près de dix-huit mois pour désigner le partenaire opérateur sur une liste de huit candidatures et que les occupants des 45 000 logements sur plus de 200 000 habitations concernées dans l’Yonne devront encore s’armer d’un peu de patience avant de profiter des bienfaits de cette avancée technologique.

D’ici l’été, les services techniques du Département apporteront des précisions complémentaires à l’aide d’une cartographie détaillée. Celle-ci répertoriera les dates et échéances de raccordements potentiels des zones géographiques approvisionnées.

Nonobstant, les partenaires du SPL Bourgogne Franche-Comté s’installent également dans une autre réflexion quant à la suite nécessaire à donner à ce vaste programme de développement. Les étapes 2 et 3, qui couvrent la période 2022 à 2030 sont à élaborer en concertation avec les EPCI. Sachant, autre paramètre probable, que de nouvelles technologies risquent de se développer dans cet intervalle…


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Une quinzaine de jeunes gens ont partagé leurs ressentis avec le président de la Communauté d’agglomération de l’Auxerrois et édile d’Auxerre, Guy FEREZ et la secrétaire générale de la préfecture de l’Yonne, et sous-préfète, Françoise FUGIER, sur les réelles opportunités offertes par cette formidable expérience professionnelle vécue lors de ces huit derniers mois. En présence des partenaires associatifs et institutionnels ainsi que les représentants de la gendarmerie nationale et du SDIS, qui favorisent l’éclosion de cet engagement mobilisateur auprès des jeunes, ces témoignages ont démontré tous les bienfaits vertueux de ce dispositif…

AUXERRE : Sous des conditions météorologiques peu enclines à écouter les propos pourtant optimistes d’une jeunesse ayant trouvé ses repères, la table ronde informelle voulue par les organisateurs de cette étape auxerroise de la « Tournée de la Quinzaine promotionnelle du service civique » n’aura pas été dénuée d’intérêt. Bien au contraire, tant l’enthousiasme de ces jeunes filles et jeunes garçons, âgées d’une vingtaine d’années à peine, était palpable à l’énoncé de leur vision personnelle de cette expérience encore toute fraîche.

Aux côtés de quelques-uns de leurs tuteurs, ces étudiants ou futurs professionnels en instance d’intégration dans la vie active ont pu deviser sur les moments forts de cette participation à la vie publique.

Une immersion intéressante au plus près de la vie active…

Pour bon nombre d’entre eux, et parfois après avoir échoué à un examen scolaire (baccalauréat ou supérieur), la tentation du service civique fut une véritable aubaine pour se refaire une virginité pédagogique, mentale et intellectuelle. Outre l’envie d’approfondir leurs connaissances humaines, au contact de leurs encadrants, ces volontaires au développement de la citoyenneté ont découvert la réalité des défis sociaux et environnementaux, occasionnés par cette immersion de plusieurs mois au plus près du monde professionnel.

Qu’il s’agisse de côtoyer les services de l’Etat et ceux des collectivités, mais aussi à travers des incursions approfondies auprès des Missions locales, d’EHPAD, de services à la personne, de la Ligue de l’enseignement, voire de la gendarmerie ou de compagnies de sapeur-pompiers. Bref, on l’aura compris : ces jeunes adultes en voie d’apprentissage de la vie professionnelle se sont littéralement ressourcés en écoutant et en apprenant les bases de ce qu’il les attend dans leur future existence.

Evoquant leur avenir, certains ont déjà des idées bien arrêtées concernant leur carrière. Qu’elle soit exercée parmi un environnement viticole dans un château du Bordelais ou dans l’Armée de terre, voire de tenter le concours permettant d’être recruter parmi l’élite des pompiers au sein de la célèbre brigade des soldats du feu de la capitale.

Aujourd’hui, le Service Civique constitue le vecteur privilégié de l’engagement des jeunes et contribue à la cohésion nationale et à la mixité sociale. Sa généralisation doit permettre à cette nouvelle génération de s’engager dans une mission d’intérêt général et de bénéficier d’une expérience reconnue et valorisée au sein d’une association, d’une collectivité ou d’un service public.

Un parcours fait de générosité et de courage que ne manqueront pas de saluer Françoise FUGIER et Guy FEREZ durant leurs interventions…


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

AUXERRE : Une date est à biffer sur les agendas : il s’agit du mercredi 06 juin 2018. Un horaire est également à noter : 19 heures. Ce soir-là, les responsables de l’association « AU BONHEUR DES CHUTES », l’une des nombreuses structures accueillies au sein du Tiers-lieu Les Riverains dans les anciens locaux qui jouxtent la gare ferroviaire à Auxerre présenteront ce film consacré à l’expérience d’un homme et de sa famille dans leur quête d’une vie respectueuse de l’environnement.

Confrontés aux récurrentes problématiques de la surconsommation de produits de toute sorte et à la gestion de leurs emballages, ces témoins d’une consommation développement durable ont été suivis par le regard avisé du réalisateur de documentaire, intitulé « Ma vie zéro déchet », Donatien LEMAITRE.

En 66 minutes de reportage, tout est dit ou presque pour réduire sa production de déchets hebdomadaires de 27 kg à 180 grammes !

Cette présentation engendrera, dans le cadre de cet apéro mensuel, un petit débat entre les participants et les membres de l’association. Avant de prendre le verre convivial de l’amitié. Entrée libre…

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

En déclinant son nouveau programme « 100 % connecté », la première fédération associative des clubs de seniors en France désire sortir de l’ornière numérique celles et ceux de ses adhérents (et ils sont légion dans l’Hexagone) qui ne possèdent pas la maîtrise suffisante des outils multimédia. Sur le seul territoire de l’Yonne, la structure accueille 130 associations locales qui représentent in fine près de 9 000 adhérents. Un poids non négligeable en matière de représentativité. A l’aide de ce nouveau programme, s’appuyant sur la dotation de tablettes spécifiques de type ARCHOS 10,1 proposées à des conditions tarifaires préférentielles, GENERATIONS MOUVEMENT veut apporter un bouquet de services visant à accompagner l’utilisateur face à des difficultés potentielles. Des cycles de formations, suivis à travers différents ateliers, permettront aux néophytes de découvrir l’ensemble des subtilités technologiques et ses vertus applicatives…

AUXERRE : Favoriser le lien social parmi les habitants des territoires urbains et ruraux, tout en jouant un rôle d’animation dans la vie de la cité, constitue le credo de cette structure associative d’envergure nationale. Affiliée aux Aînés Ruraux, la Fédération française des clubs GENERATIONS MOUVEMENT, par ailleurs reconnue d’utilité publique, revendique aujourd’hui le droit de défendre et de représenter les intérêts matériels et moraux des seniors. Parfois, un peu trop oublié par les gouvernances habituelles…

Défendre et représenter les intérêts des seniors…

Lors de la récente assemblée générale de l’entité icaunaise, le président de la Fédération départementale, Jean-Louis DRUETTE, qui eut le plaisir d’accueillir le nouveau responsable national, Henri LEMOINE, brossa un aperçu exhaustif du travail et des missions effectuées par cet organisme qui, par le prisme des activités culturelles, physiques, intergénérationnelles et ludiques, offre et garantit des opportunités de rencontres, d’échanges et de partage parmi les représentants de cette catégorie sociale en France.

Or, la fracture numérique provoque l’incompréhension intellectuelle de cette strate de la population. Et de facto, son isolement. Ecartées, ces personnes âgées peuvent ainsi témoigner de cette navrante dichotomie pouvant exister dans notre pays. Privant ainsi une majorité de seniors aux accès de la connaissance, aux loisirs, aux informations et aux modes opératoires de la vie quotidienne, à l’instar de déclarations administratives ou fiscales.

Le soutien des pouvoirs publics pour mener à bien ce projet…

« N’oublions pas celles et ceux qui restent sur le bord de la route du numérique, expliqua Jean-Louis DRUETTE, notre objectif est de favoriser le bien vieillir, de créer du lien social et de prendre part dans l’animation de notre territoire. C’est le fondement même de GENERATIONS MOUVEMENT ! ».

Petit à petit, l’action « 100 % connecté » s’est imposée dans les esprits des dirigeants de la structure associative. En concomitance avec une campagne de sensibilisation à la pratique de conduite automobile, le conseil d’administration de la fédération a pris soin de peaufiner ce projet novateur, où l’informatique n’était plus seulement le seul fait des plus jeunes. Partant aussi du simple postulat que les néo-retraités ne recherchaient peut-être pas que des activités liées à des retrouvailles chaleureuses en jouant aux cartes ou en se sustentant avec un bon repas ; les responsables de GENERATIONS MOUVEMENT ont réfléchi à une parade moderne, devenant une véritable riposte stratégique pour que chacune et chacun puisse s’initier aux rudiments leur permettant de naviguer sur la toile sans trop de difficultés.

Soucieux de montrer leur pugnacité pour faire aboutir cette action, les dirigeants de GENERATIONS MOUVEMENT ont ensuite pris attache avec les pouvoirs publics. La conférence des financeurs dans laquelle le Conseil départemental de l’Yonne prend une grande part, a au final accordé, comme la Communauté d’agglomération de l’Auxerrois, des subventions importantes dans le cadre du développement de ce projet.

Une fracture numérique conséquente en France…

Alors que 63 % des personnes âgées de plus de soixante ans considèrent qu’Internet est un vecteur d’intégration fondamental pour se sentir bien dans la société, 7,5 millions de ces seniors ne pratiquent pas le multimédia. Impensable de maintenir cette tendance pour GENERATIONS MOUVEMENT.

Une solution clé en main sera préconisée pour changer les règles du jeu. Munis de leurs tablettes ARCHOS 10,1, déclinant Wifi et 3G, les adhérents qui le souhaitent bénéficieront d’un bouquet de services facilitant l’optimisation de l’apprentissage de l’appareil. Assistance téléphonique, possibilité pour les proches de pouvoir gérer la tablette à distance, sauvegarde des données…GENERATIONS MOUVEMENT, via le concept de tablette « ARDOIZ », proposera un abonnement à tarif forfaitisé aux volontaires.

Ces derniers participeront ensuite à six ateliers distincts, encadrés par des spécialistes professionnels, depuis la prise en main de la tablette et la découverte d’Internet jusqu’aux simulations cognitives et autres divertissements, sans omettre l’apprentissage des démarches administratives, la communication et les exercices.

Bref, à terme, la fédération aimerait que la fracture numérique des seniors ne soit plus qu’un lointain souvenir…


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Fonctionnelle depuis le mois de janvier, cette agence commerciale au style résolument novateur et ultra moderne dans sa conception accueille la clientèle de particuliers et de professionnels de l’établissement bancaire régional à Saint-Georges sur Baulche. Bâtie à 80 % par des sociétés artisanales locales, traduisant ainsi la volonté du donneur d’ordre de valoriser le savoir-faire de partenaires régionaux et de s’ancrer davantage au plus près du territoire, l’infrastructure représente la première étape de la mutation numérique et digitale opérée par la Banque Populaire en terre icaunaise. L’agence de Sens, seconde incursion vers davantage de modernité, devrait être livrée à l’automne 2018…

SAINT-GEORGES SUR BAULCHE : La vingt-troisième vitrine commerciale de la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté, conçue sous le sceau de l’approche personnalisée et optimisée par l’électronique, a été officiellement inaugurée en cette fin de mois de mai. C’est le territoire de l’Yonne qui en est l’heureux bénéficiaire, au cœur de cette localité de la couronne périphérique auxerroise.

Des espaces repensés pour un parcours client adapté et simplifié

Proposant des bureaux non personnalisés, où chacun des cinq collaborateurs dédiés à développer et à pérenniser la relation clientèle peut intervenir à sa guise et en parfaite autonomie, cette agence profite d’une très belle luminosité et d’univers spacieux, très agréables à l’appréciation esthétique.

Pourvu largement de tablettes tactiles et autres bornes numériques, permettant aux clients d’accomplir moult tâches opérationnelles, ce point de conseil possède une présence humaine forte, dirigée par la directrice Sandrine FRANEY.

Nommée en janvier 2018 et devant succéder à Patricia VAUCHER MERCIER, cette dernière s’est très vite accoutumée à cet outil de travail peu commun dans un environnement bancaire. Un cadre conceptuel unique qui devrait bientôt faire florès à travers l’Yonne au cours de ces prochains mois. L’agence commerciale de Saint-Georges sur Baulche constitue en effet la tête de pont d’un maillage de plusieurs structures qui seront élaborées sur des bases existantes.

Ce sera le cas, notamment, à Sens où les premiers coups de pioche ont été donnés la semaine dernière par les artisans du secteur sénonais, choisis à cet effet. L’un des particularismes de cette stratégie de rénovation de ses agences par l’établissement bancaire est précisément de s’agréger les services de professionnels du cru. Histoire de solliciter les entreprises se situant sur sa zone d’influence et de les faire travailler !

Un budget global de 100 millions d’euros pour la digitalisation des agences…

Avec ce projet où le design et l’optimisation de l’ergonomie vont de pair, la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté aura consenti un programme d’investissement de près de 100 millions d’euros afin de réhabiliter la totalité des agences de son territoire. L’apport du digital n’étant pas une utopie pour cette entreprise qui génère aujourd’hui, et grâce à son application mobile, jusqu’à 3 millions de connexions par mois…

En présence de Crescent MARAULT, édile de Saint-Georges sur Baulche, et d’un parterre de personnalités composées d’élus et de professionnels dont le directeur de la Banque de France ou le responsable départemental de GROUPAMA Paris Val de Loire, Jacques BLANCHOT, le directeur régional de la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté, Laurent GUEIT, aura présidé à la cérémonie inaugurale. Avant qu’il ne coupe le traditionnel ruban en compagnie de la directrice de l’agence et du représentant de la municipalité…


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Articles

Bannière droite accueil