Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
banque_populaire_bfc.png
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
ordre-des-experts-comptables-de-bourgogne-franche-comte.jpg
Région Bourgogne France-Comté
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Groupe La Poste

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-2.jpg
logo-atelier-de-l-immo-auxerre-1.jpg
Ordre des experts comptables de Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png

Précurseur en de nombreux domaines digitaux et technologiques, l’établissement bancaire régional le prouve une nouvelle fois avec ce concept élaboré à destination des chefs d’entreprises. Désormais, la souscription d’un crédit professionnel en ligne représente une opportunité palpable pour celles et ceux qui en éprouveraient le besoin. Une stratégie d’accompagnement favorable aux projets économiques du territoire qui confère un rôle de « business partner » idoine à la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté…

DIJON (Côte d’Or) : Ils intègrent la catégorie des artisans, des commerçants, des professions libérales, des agriculteurs ou des viticulteurs. Tous ont à cœur de faire prospérer leurs entreprises par le prisme de projets innovants.

La Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté s’engage à les accompagner. Comment ? En soutenant leurs perspectives de développement !

Ainsi, la demande de financement pré  accordé vise à simplifier les recours aux prêts de celles et ceux qui créent la richesse économique de notre territoire. Concrètement, en s’appuyant sur le crédit professionnel en ligne, les stratèges de l’établissement bancaire financent les projets de travaux, l’achat de véhicule ou de matériel de ces entrepreneurs perspicaces.

Un concept réactif et facile à mettre en place…

Opérationnel depuis deux mois, le principe se veut d’une rare simplicité. Le client bénéficie d’une enveloppe pré accordée d’un montant de 10 000 à 50 000 euros. La somme est remboursable sur la durée de 24 à 60 mois. Le bénéficiaire perçoit l’argent sous un délai de 48 heures et ce dès la réception de la demande client qui est validée en ligne. Le crédit est déblocable pendant trois mois.

Effectué sans justificatif et sans garantie, avec ou sans assurance, le crédit souscrit peut-être de type classique (crédit d’équipement) ou sous la forme d’un crédit-bail. L’enregistrement de la souscription s’effectue 100 % en ligne, depuis l’espace Cyber Plus du client. Une offre de service qui est déclinée par l’établissement.

Aujourd’hui, un professionnel sur trois (plus de 50 000 clients) est suivi par cette banque en Bourgogne Franche-Comté et Pays de l’Ain. Elle a financé près de 11 000 projets en 2018, portés par des entreprises pour un montant proche de 520 millions d’euros.

Proposée par l’institut Pierre FABRE de tabacologie, cette distinction a pour objectif la mise en lumière et l’accompagnement d’un projet novateur qui améliore la prévention et la prise en charge du sevrage tabagique au profit des professionnels de santé ou des patients. Cette année, dix-sept structures avaient déposé au préalable leur dossier de candidature. In fine, c’est l’entité bourguignonne qui a su remporter les suffrages auprès du jury…

AUXERRE : Présidente du jury, en charge de la gouvernance de la Société francophone de tabacologie (SFT), le docteur Anne-Laurence LE FAOU ponctuait la cérémonie protocolaire de remise de prix en offrant un chèque d’une valeur de cinq mille euros à son heureux bénéficiaire. En l’occurrence, le médecin tabacologue, coordonnateur de l’association lauréate, Jean-Loup DUROS.

Un joli résultat pour TAB’AGIR ! L’association a su convaincre par la pertinence de ses actions proposées au plan de la région Bourgogne les membres du jury de ce prix de l’innovation 2019. Devançant ainsi les seize autres candidats qui venaient quérir le trophée national.

Acteur incontournable dans la lutte menée contre le tabac et ses effets nocifs, TAB’AGIR décline des possibilités opérationnelles qui se sont avérées efficaces à l’usage.

Pour mémoire, l’offre se compose de cinq consultations de suivi vers un prescripteur (médecin, sage-femme, infirmière), de quatre consultations gratuites auprès d’une diététicienne pour le suivi du poids et de quatre interventions où la gratuité est de mise pour la dépendance gestuelle et comportementale, recommandées par la Haute autorité de santé (HAS). Ces séances consultatives étant assurées par un psychologue.

Précisons que l’ensemble des professionnels sollicités par ce programme bénéficient de formations à la tabacologie. Quant aux psychologues, ils sont également formés aux thérapies comportementales et cognitives.

Le personnage a marqué ceux qui l'ont rencontré un jour. Plutôt que de revenir sur sa carrière exceptionnelle au sein d'un grand groupe, il nous invite à regarder l'avenir, avec optimisme. Sa conviction profonde : entretenir notre curiosité. A la lecture de ce texte, vous allez la réveiller et être encore plus performant dans vos activités habituelles !

TRIBUNE : Notre homme a dirigé nombre de sites industriels et a exercé de hautes responsabilités au sein d'un grand groupe. Il a été également acteur des premières actions de revitalisation en France, pour le compte de Saint-Gobain Développement.

Personne charismatique, son autorité naturelle a inspiré René GOSCINNY pour le personnage de César, dans la célèbre bande dessinée « Astérix et Obélix » !  Sa sagesse lui permet d'apporter des réponses simples (et pertinentes) à des questions complexes. Il nous propose dans cet entretien d'ajouter un défaut à votre management car il pense que la curiosité en est un…

Pourquoi êtes-vous convaincu de l'importance d'être curieux ?

Parce que j'ai expérimenté très tôt l'inconvénient qu'il y a à ne pas être curieux. En effet, j'ai réalisé des études d'ingénieur électricien, simplement parce que je m'étais mal informé sur la réalité de ce métier. Conséquence : j'ai perdu du temps à faire ce qui ne me passionnait pas réellement.  Heureusement, j'ai, par la suite, découvert une carrière de manager qui m'a correspondu beaucoup mieux.

Je rencontre encore aujourd'hui des jeunes qui mènent des études par défaut. LA véritable question à se poser, c'est pourquoi je m'engage dans cette voie ? Dans quel but ?

Aujourd'hui, nous disposons d'une opportunité géniale, avec internet, de disposer d'une information complète, immédiate et facile,  pour explorer les voies sur lesquelles on s'engage. Et prendre une décision éclairée est synonyme d'envie et donc d’efficacité.

Comment exercer cette curiosité ? 

Dès que vous avez une décision à prendre, qu'elle soit personnelle ou professionnelle, ayez le réflexe de réactiver votre curiosité.  Pour cela, faites tourner votre radar de recherche. Soyez modeste,  cherchez autour de vous, renseignez-vous de façon complète et efficace.

Utilisez Internet pour accéder à l'information. Mettez à profit les réseaux sociaux pour optimiser votre réseau. Demandez l'avis de votre entourage. Vous verrez que votre radar de recherche va vous détecter des pistes, va vous révéler des territoires inconnus, des opportunités que vous n'aviez même pas imaginées !

En tant que bon manager, vous aimez votre équipe. Quand on aime ses collègues, on les écoute, on s'intéresse à eux. On est donc curieux de qui ils sont.

En tant que manager efficace, on est amenés à leur apporter des réponses, des pistes éclairantes, des ouvertures à valeur ajoutée.  Et comment avoir des réponses modernes, nouvelles, si par curiosité, vous n'êtes pas allés chercher de nouveaux angles, des informations approfondies ?

Votre curiosité, quant à l'évolution de votre métier, aux techniques actuelles, aux technologies à venir, et votre passion sont une source importante d'inspiration pour votre équipe. C'est souvent dans cette démarche que l'on découvre son cap.

milieu articles

Concrètement, dans votre expérience, comment cela s'est-il traduit ?

Trois souvenirs me viennent instantanément à l'esprit :

1) Celui qui m'a recruté, le regretté Georges D'Argenlieu, un homme extrêmement intelligent et curieux, qui m'a inspiré et a impacté, par l'exemple, ma carrière dans cette voie.

2) Un peu plus tard, lorsque je manageais dix entreprises de cinquante personnes chacune, j'ai eu la chance de m'appuyer sur des gérants curieux qui m'alimentaient (Internet n'existait pas) de leur curiosité, matière première d'une stratégie gagnante.

3) Puis, à la tête d'une entreprise de 500 personnes spécialisées dans la production de parebrises, j'avais pour mission de redresser la production répartie sur les sites de Pise, d'Aix-la-Chapelle et de Compiègne. J'ai pris le temps d'écouter attentivement, d'observer, d'analyser trois méthodes de production radicalement différentes, issues de cultures  différentes. L'observation, sur le terrain, de ces trois sites industriels, l'écoute de leurs managers, la compréhension de leurs logiques très différentes : l'une rigoureuse, l'autre astucieuse, la troisième technologique ont conduit à un succès marquant.

La mobilisation de tous, la productivité, l'esprit d'équipe, la cohérence,  étaient à portée de main à la simple condition de faire preuve d'une vraie curiosité.

4) Après cette carrière, j'ai monté un cabinet de consulting. La prise du premier gros marché qui nous garantissait plusieurs années de chiffre d'affaires tient à une offre différente de ce que présentaient tous les concurrents, plus expérimentés, mais enfermés dans leur métier, et moins ouverts à de nouvelles solutions.

Même avec des robots performants, c'est le curieux qui invente le monde, se crée son monde et se connecte à son propre talent.

Quels seraient les écueils de cette approche basée sur la curiosité ?

J'en vois deux : oublier que cette curiosité doit en priorité porter sur l'entourage proche et dans le rapport à l'autre ; papillonner, c'est-à-dire s'intéresser un peu à tout, sans fil directeur,  sans objectif ou sans persévérance. C'est chaque jour, avec constance, que votre curiosité vous apportera le plus !

 

L'application 16 h44 : soyez curieux 

Dans les 5 prochaines  minutes :

Découvrez les hobbies de vos collaborateurs 

Dans les prochaines heures :

Définissez  l'objet de trois sujets de recherche vers lesquels vous allez  orienter votre curiosité 

Dans le mois :

Choisissez un thème de la performance de votre entreprise que vous allez sublimer grâce à une approche proactive curieuse.  

Au cours de l'année : étudiez  votre métier, son histoire, ses fondements. Découvrez les secrets de vos « leaders d'excellence »… 

Philippe CARPENTIER

Déciderjuste.com

 

Devant l’ampleur de ce drame patrimonial qui perturbe la France depuis quarante-huit heures, l’assureur mutualiste a décidé de fournir en les offrant mille trois cents arbres prélevés sur le massif des Conches. Ces chênes centenaires serviront à réhabiliter la charpente de l’édifice cultuel profondément endommagé à la suite de cet important sinistre…

PARIS : Situé à moins de deux heures de la capitale, le massif des Conches possède de magnifiques forêts de chênes centenaires. Propriétaire terrien, la compagnie d’assurance GROUPAMA possède sur ce terroir normand plusieurs hectares de chênes maintes fois centenaires.

Afin d’apporter sa contribution utile face à cette catastrophe qui touche et meurtrie  l’Hexagone, l’assureur mutualiste a décidé de mettre à disposition un certain volume d’arbres. Mille trois cents, précisément.

Ce chiffre correspond au nombre de végétaux nécessaires à la reconstruction de la fameuse « forêt » qui faisait office de charpente du célèbre édifice érigé il y a 850 ans. Celle-ci est partie en fumée quelques heures après le début de ce monstrueux incendie.

Composé d’une quinzaine de membres, le Comité de direction générale qui réunit les représentants des grandes directions sectorielles de GROUPAMA autour de son directeur général, Thierry MARTEL, a donc pris sa décision mardi en fin de matinée.

Investisseur institutionnel et acteur à la fois sociétal et économique au plus près des territoires, l’assureur mutualiste n’a pas ergoté quant à ses choix. Ces mille trois cents chênes centenaires seront prélevés dans cette zone forestière de Normandie où la structure possède mille hectares. Précisons, à ce titre, que GROUPAMA est le troisième propriétaire privé de forêt en France.

Localement, le chêne est une essence végétale abondamment représentée. C’est l’arbre le plus planté en Normandie devant le hêtre. Soit 38 % de présence sur l’ensemble de ce massif forestier.  

L’initiative généreuse de GROUPAMA fait ainsi écho aux messages de mobilisation adressés par les professionnels de la filière bois. La Fondation nationale FRANSYLVA sollicite chaque propriétaire terrien (plus de 3,5 millions) de réserver l’un de ses arbres au futur projet de reconstruction. Une idée qui a été suivie également par le Syndicat Français de la filière bois (SFB).

 

Groupe international, disposant de plus de 180 magasins, SCHIEVER est une entreprise en constante évolution. Soucieuse de proposer des opportunités de carrière à l’ensemble de ses collaborateurs, la structure n’en exclut pas pour autant dans sa stratégie de transmission de savoir-faire le milieu estudiantin. Ce dernier, on le sait, est toujours en quête d’un précieux sésame lors de la période estivale : un job d’été. Et cette année, à l’instar des saisons estivales précédentes, il y aura encore d’heureuses opportunités à satisfaire chez cet acteur incontournable de la grande distribution de l’Hexagone…

AVALLON : Le développement humain au sein de cette structure, c’est sacré ! D’ailleurs, les collaborateurs du groupe SCHIEVER disposent depuis plusieurs années des outils et de l’accompagnement idoines pour assurer leur évolution de carrière. Qu’ils soient opérationnels en magasin, en entrepôt, à la centrale ou ailleurs.

Intégrer le groupe, spécialiste de la grande distribution à travers ses fameuses enseignes (AUCHAN, ATAC, KIABI, BRICOMAN, WELDOM…), c’est rejoindre une véritable « tribu ». Faite de femmes et d’hommes qui deviennent progressivement les propres acteurs de leur avenir. Le mot d’ordre de ce groupe aux multiples facettes n’est autre que la formation.

Via l’apprentissage qui permet l’évolution professionnelle. Via des organismes pédagogiques partenaires qui déclinent des offres de qualité et adaptée à chacun des besoins.

Quant aux jeunes pousses, elles ne sont pas oubliées de cet univers vertueux, incitatif à s’immerger davantage dans le monde du travail. Chaque année, à l’époque si redoutée de la période estivale pour les étudiants où il est nécessaire de décrocher la timbale par le biais d’un job d’été, SCHIEVER propose une offre de postes plutôt abondante afin de garnir ses entrepôts.

Juillet et août 2019 ne dérogeront donc pas à cette règle coutumière. Une centaine de postes de préparateurs de commandes sont à pourvoir pour celles et ceux qui n’hésiteront pas à relever les manches durant cette chaude période !

Une première opportunité judicieuse pour rejoindre la fameuse « tribu » et de poser un jalon initial pour une future carrière ?

Si vous êtes convaincus, pas d’hésitation à avoir : postulez !

Articles

Bannière droite accueil