Découvrez nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
logo-credit-agricole-90x90.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
groupama_small.png
logo-cerfrance-bfc-accueil.png
capeb-logo.png
logo banque populaire bourgogne franche-comté
logo-cm.jpg
logo-edf-site.jpg
ccj-logo-petit-1.jpg
110 Bourgogne
Région Bourgogne France-Comté
Criquet Magazine
Lycée Saint-Joseph de la Salle
mercato de l'emploi yonne bourgogne
Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté
chambre des métiers et de l'artisanat
Groupe La Poste
Chambre d'Agriculture de l'Yonne

Nos partenaires

bloc-marque-culture-couleur1.jpg
logo-festins-de-bourgogne.jpg
banque_populaire_bfc-long.png
capeb-logo.png
Lycée Saint-Joseph de la Salle
Caisse d'épagne Bourgogne Franche-Comté
cerfrance bfc
Communauté de Communes du Jovinien
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
Criquet magazine
logo-edf-site.jpg
logo-cifa-89-auxerre-2020.png
logo-cm.jpg
groupama_medium.png
logo-credit-agricole-90x90.jpg
région Bourgogne Franche-Comté
20211006_lpg_logo_cmjn-616fec3863034.png
mercato de l'emploi yonne bourgogne
chambre des métiers et de l'artisanat
logo-110-bourgogne-ok.png

Warning: Creating default object from empty value in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/components/com_k2/views/itemlist/view.html.php on line 743

Le développement durable dans la diversité. La phrase est loin d’être anodine à sa première lecture puisqu’elle est le credo du CIRADE, le Cercle Ivoirien de réflexion et d’action pour le développement. Accompagné d’une petite délégation de cadres, son président, Honorable Mamadou DIOMANDE, député de son état dans le pays du cacao, a fait une halte instructive ce mercredi 26 février dans la capitale de l’Yonne. La cause de ce déplacement n’était autre que sa rencontre officielle avec Jacques HOJLO, l’homme providentiel du logement social à Auxerre (OAH) mais aussi président international de l’association Habitat et Francophonie…

AUXERRE : Même si ce rendez-vous à consonance internationale s’est tenu dans l’une des salles de travail de l’Office Auxerrois de l’Habitat, c’est bel et bien d’amitié et de solidarité entre les peuples à travers le prisme des échanges courtois qui nourrissent les relations interétatiques dont il a été question en cette fin de matinée du 26 février entre les ressortissants ivoiriens et leurs hôtes français.

Une prise de connaissance informelle et utile, loin des falbalas officiels mais qui n’en aura été que plus constructive au moment de se séparer.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que des délégations africaines, en provenance de Côte d’Ivoire, font étape dans la ville symbolisée par son emblématique club de football. D’ailleurs, le patronyme du plus célèbre d’entre eux ayant revêtu la fameuse parure sportive blanche et bleue de l’AJA, Bonaventure KALOU, devait circuler durant les préambules de cette session de travail, fort prometteuse quant à ses perspectives.

Ne pas évoquer le club sportif cher à Guy ROUX lors d’un échange intercontinental serait faire offense à la tradition !

Nonobstant, la discussion qui anima ensuite les échanges entre Jacques HOJLO,  celui-ci endossa pour la circonstance sa vêture de responsable mondial de l’association Habitat et Francophonie, et le député de Côte d’Ivoire, Honorable Mamadou DIOMANDE, en sa qualité de président du CIRADE, s’orienta autour d’items relatifs à la solidarité, l’entraide et l’éducation. Sans omettre, mais cela résultait d’une évidence légitime, celui du logement « abordable ».

Organisation non gouvernementale et apolitique qui intervient dans le pays des éléphants, CIRADE a fait le pari de ne pas transcender les divergences dans une contrée où les stigmates d’un conflit inter-ethnique sanglant ont laissé des traces profondes parmi la population. Mais, aujourd’hui, l’heure est au rassemblement. Grâce à ce type d’initiative, menée localement avec les aides et les soutiens de partenaires issus de la francophonie.

 

 

Un leitmotiv avoué : la réconciliation inter-ethnique

 

Homme politique prônant la carte de l’intégrité (il finance de ses propres deniers l’édification d’établissements scolaires dans l’une des régions ivoiriennes où il assure sa députation), Honorable Mamadou DIOMANDE travaille à l’ancrage territorial de sa jeune structure, portée sur les fonts baptismaux il y a un an à peine.

A brève échéance, CIRADE bénéficiera d’une présence physique afin d’en faciliter la coordination nationale dans l’une des trente-et-une provinces que compte le pays, bordé par l’Atlantique.

 

 

« Notre objectif dans notre mode opératoire est d’être présent dans tous les cantons du pays et de faire montre de proximité afin d’épauler toutes les personnes dans le besoin qui échappent encore au cadre organique de l’Etat par méconnaissance ou ignorance… ».

Priorité sera ainsi faite à l’éducation, la formation, l’entrepreneuriat mais aussi à la santé. Le plan de bataille contre la paupérisation et la précarité mené par le Cercle Ivoirien de réflexion d’action pour le développement démarre sous d’excellents auspices. Ceux de la félicité, visiblement.

 

Vers une probable convention de partenariat à parapher à brève échéance…

 

Attentif aux explications fournies par le dirigeant africain, Jacques HOJLO, aidé de son aide-camp en charge du secrétariat général de la structure, Prudence ADJANOHOUN, précisa tout de go qu’il se situait sur la même longueur d’ondes que son éminent collègue politique, tant au plan humaniste que social.

Il se lança ensuite dans un long soliloque lui permettant de détailler exemples à l’appui les axes de travail de l’association « Habitat et Francophonie », présente aujourd’hui dans une quinzaine de pays.

L’élu auxerrois en charge du logement et de la politique de la ville aborda également le poids de l’importante diaspora ivoirienne, très représentative dans l’Yonne à travers le président de « Lune Afrique », Dieusmonde TADET.

Ayant beaucoup travaillé dans le domaine de l’alphabétisation des publics féminins, celui-ci pourrait initier et stimuler des réseaux de compétences prépondérants au développement de ce projet solidaire qui se profile dorénavant entre les deux pays.

Disposant d’un vivier de plus de mille contacts répertoriés dans le monde francophone et reconnu par une multitude de gouvernements, Habitat et Francophonie se dit favorable à l’intégration parmi son cercle opérationnel du CIRADE de Côte d’Ivoire.

Une porte grande ouverte qui provoqua le satisfecit immédiat du député DIOMANDE. Avec sans doute, à la clé et à brève échéance, les perspectives d’une convention de partenariat bipartite qui pourrait être envisagée et signée sans doute à Auxerre. Une idée qui aura également séduit les deux autres élus de la Ville, présents à cette réunion, Jean-Claude MAHPOUYAS, et Yves BIRON.

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Elle sera l’une des toutes premières structures à bénéficier de l’ergonomie avantageuse et de la logistique offerte par le futur Pôle Environnemental. Choisi après un appel d’offres par l’Agglomération de l’Auxerrois pour accompagner et conseiller les porteurs de projets bientôt accueillis dans la pépinière, le réseau BGE Nièvre Yonne emménagera sur le site au début du printemps…

AUXERRE : Un petit tour et puis s’en va ! La BGE qui s’était installée, rue Guynemer, au sein du business center de l’assureur mutualiste GROUPAMA Paris Val-de-Loire il y a quelques mois à peine, changera, une fois de plus, de siège social à l’orée du printemps. Au préalable, l’amorce de ce futur projet avait été faite lors de la dernière cérémonie des vœux, organisée sur la péniche de « La Scène des Quais ».

Mais, à l’époque, la période effective de ce déménagement n’était pas encore connue dans ses moindres détails. Les choses devraient désormais s’accélérer. Surtout après la conférence de presse, concoctée au siège de l’organisme communautaire ce mercredi 19 février. Un évènement informatif intéressant auquel prenait part, entre autres, le directeur de la boutique de gestion interdépartementale, Eric FREYSSINGE.

Venu spécifiquement de Nevers, ce dernier a bel et bien confirmé le déménagement des services auxerrois entre mars et avril prochain.

 

Une présence de trois conseillers au service des entrepreneurs…

 

La raison est, on ne peut plus simple : BGE Nièvre Yonne a été adoubée par l’Agglomération de l’Auxerrois après s’être portée candidate à l’appel d’offres obligatoire pour y développer une mission d’accompagnement et de recherche de partenaires financiers de ces futures entreprises en voie d’installation in situ.

« On avait quitté le Phare fin 2018, a déclaré Eric FREYSSINGE, pour prendre nos quartiers dans le bâtiment de GROUPAMA Paris Val-de-Loire, avec lequel nous maintenons et développons un partenariat fructueux. Compte tenu de l’évolution de notre actualité, il est légitime de se situer au plus près des entreprises que nous allons aider… ».

L’an passé, BGE Nièvre Yonne a reçu plus de 1 500 porteurs de projet dont 50 % sur le seul bassin de l’Auxerrois. Autant dire que la structure peut relever ce nouveau challenge en connaissance de cause. L’entité a proposé sa candidature, séduite par la création de ce nouvel éco système environnemental où ne manqueront pas de cogiter idées fortes et projets aboutis.

Une équipe de trois conseillers y agira en permanence, à l’écoute des attentes et besoins des néo-entrepreneurs. Coordinatrice de l’animation du réseau, Amandine BENOIST fera vivre ce lieu en y déclinant des conférences et des rencontres régulières ouvertes au milieu économique, mais aussi aux élus et à la presse.

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Une décennie, déjà. On pourrait presque la qualifier de prodigieuse tant le travail fourni à bon escient par les bénévoles formateurs s’est révélé payant. Organisme de formation linguistique reconnu d’intérêt public, la structure fonctionne aujourd’hui à plein régime avec l’aide de partenaires inconditionnels. Les projets fourmillent dans les têtes. De nouvelles perspectives pointent en ligne de mire, notamment depuis la mise en place d’un prolongement pédagogique naturel, proposé dans la langue de Shakespeare…

AUXERRE : Lutter contre l’illettrisme. La belle affaire. Délicate mission que celle-ci qui peut paraître complexe à bien des égards et qui nécessite la motivation continuelle de celles et de ceux qui y contribuent. Oui mais voilà, au sein de CLEF, de la volonté et de l’abnégation, ses décideurs en ont à revendre. A commencer par Michel CANET, son emblématique président.

Un homme de ressources et de conviction. En portant sur les fonts baptismaux la structure associative en 2009, pensait-il vraiment que CLEF posséderait cette aura territoriale en termes de notoriété et d’efficience dix ans après ?

Rien que l’acronyme représente déjà un raccourci très évocateur des différentes missions auxquelles ces bénévoles passionnés se sont assujettis : Communiquer, Lire, Ecrire, Former.

 

 

CLEF est devenue une clé de voûte inéluctable pour toutes celles et ceux qui n’ont pas la chance de jongler avec les mots, d’interpréter entre les lignes avec un brin d’imaginaire les textes lus parce qu’ils ont compris le sens de leur lecture et de disposer des connaissances requises pour aller de l’avant.

Bref, ce public fragilisé par l’âpreté de notre monde ne peut plus se sentir seul avec un tel organe opérationnel. Les trente-huit personnes, vouées corps et âme au succès de cette entité, le savent bien. Elles n’ergotent pas sur le nombre d’heures passées aux côtés de ces apprenants de l’impossible qui réalisent pourtant de sérieux progrès et des prouesses dans leur quotidien. Grâce aux séances d’alphabétisation ; grâce à des méthodes au final accessibles pour grandir dans leur for intérieur.

 

Un véritable ancrage territorial pour cette ESUS…

 

Au-delà de cet apprentissage volontaire et participatif, le suivi et l’évaluation des candidats demeurent primordiaux. Personne n’est abandonné en cours de route une fois lancé dans le cycle de la compréhension et de la maîtrise du français, une langue réputée si complexe et difficile à pratiquer. Le sens de la pédagogie chez CLEF, on en a fait un sacerdoce.

Soutenu par divers partenaires dont en premier lieu l’Etat et le Conseil départemental, CLEF a reçu l’adoubement officiel de collectivités locales (la Ville d’Auxerre), de structures financières à l’instar du réseau des Caisses d’Epargne. Même l’obtention de fonds européens permet d’abonder dans le financement des missions éducatives.

Possédant aujourd’hui un vrai ancrage départemental, CLEF a profité de l’année 2016 pour se recentrer sur les actions de formation. Référencé DATADOCK, et devenu un centre à part entière, l’organisme s’appuie depuis cinq ans sur le professionnalisme reconnu de sa directrice, Nelly DEDEBANT pour optimiser ses changements d’orientation et accroître son potentiel d’offres visant à former tous les publics.

 

 

C’est simple : cette reconnaissance s’est muée en un atout très précieux puisque la structure bénéficie dorénavant du DLA, le dispositif local d’accompagnement auprès des foyers ruraux, de Bourgogne Active et de la Caisse d’Epargne.

Au service de ce public en situation précaire et délicate, CLEF décline ses prestations avec l’aide d’une équipe structurée et professionnelle, des formateurs salariés qualifiés, des bénévoles volontaires et formés aux méthodologies d’usage, en s’appuyant au plan décisionnel sur un conseil d’administration actif et revendiquant son dynamisme.

Centre d’examens, pour le français mais aussi pour certaines langues étrangères dont l’anglais, CLEF s’apparente désormais à une ESUS, une entreprise solidaire d’utilité sociale depuis quelques mois.

Réduire les inégalités linguistiques grâce à un programme d’actions valorisantes intègre l’ADN de cette toujours jeune entité qui vient de souffler ses dix premières bougies. Et compte bien ne pas en rester là…

 

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Son attachement pour l’essor de l’économie en circuit court ne date pas d’hier. D’ailleurs, le patron de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Yonne, jamais avare sur ce sujet une fois qu’il est lancé, n’a jamais caché ses appétences pour les actes de consommation qui privilégient la qualité à la quantité, le local au mondialisé, le personnalisé au standardisé. Ce franc retour de nos modes consuméristes vers la proximité le réjouit. Une exigence qu’il défend bec et ongles au quotidien…

AUXERRE : Avec ses collègues de la toute nouvelle mouture de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Bourgogne Franche-Comté (une configuration institutionnelle qui a vu le jour au 01er janvier), Jean-François LEMAITRE est devenu l’archétype même du défenseur investi de l’économie de proximité à 100 % !

Ne comprenant pas les motivations personnelles de celles et ceux de ces consommateurs qui se tournent vers une ultra consommation totalement hors sol et désincarnée (si, si cela existe encore !), le dynamique président de la chambre consulaire départementale vante les mérites des circuits courts. Pas un de ses discours officiels qu’il est amené à prononcer ne peut se soustraire à ces références vertueuses.

D’ailleurs, il se dit ravi de cette fusion intéressante des chambres de Bourgogne et de Franche-Comté qui vont permettre à brève échéance de coordonner des actions au niveau de la grande région.

 

 

Des ententes qui lui tiennent à cœur…

 

Et en particulier, une qui lui tient à cœur mais qui n’a pas encore été éventée de manière opérationnelle la mise en œuvre d’un outil au service du développement local. Son entente cordiale avec le président Emmanuel POYEN devrait faciliter une présence forte et engagée de ce nouvel organe régional y compris sur le territoire de l’Yonne.

Autre entente qui a tout l’air de fonctionner avec harmonie et efficience, c’est la Chambre économique de l’Yonne. Un auxiliaire précieux et utile favorisant le rapprochement et sur la même longueur d’ondes des trois partenaires institutionnels que doivent être, au-delà d’une simple feuille de route, le monde agricole, celui du commerce et de l’industrie et bien sûr celui des métiers et de l’artisanat.

 

 

 

A ce titre, la dernière opération mutuelle concoctée en début d’année au moment des vœux, avec la présence de l’économiste Nicolas BOUZOU, fut une entière réussite.

« J’ai immédiatement trouvé que ce projet conjoint possédait du sens, explique Jean-François LEMAITRE, que vous soyez commerçant, agriculteur, artisan, vous avez un dénominateur commun qui est le fait d’être un dirigeant d’entreprise. Sans oublier que le territoire où vous intervenez à titre professionnel est le même dans la plupart des cas… ».

 

Œuvrer à la création d’entreprises durables…

 

La philosophie du président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Yonne n’occulte pas la problématique de l’emploi. Bien au contraire !

Il renchérit : « faire évoluer nos modes de vie pour consommer mieux et local, c’est contribuer à créer de l’emploi pérenne sur son lieu de vie. Et surtout permettre aux entreprises de former des jeunes qui resteront fidèles à ce département. Ils y prendront confiance grâce au travail et ne partiront pas… ».

C’est peut-être là, la clé du véritable problème qui en préoccupe plus d’un. Quant à la situation de l’artisanat, notre interlocuteur se montre plutôt confiant et réaliste dans ses propos.

« Malgré leur taille modeste, les entreprises artisanales se réforment, innovent et proposent de nouvelles solutions face aux défis environnementaux. Prenons l’exemple des artisans du bâtiment. Ils mettent en œuvre des matériaux plus performants et respectueux de la nature. Ceux de la production créent des produits de qualité, plus durables, et surtout réparables.

Quant aux professionnels des métiers de bouche, ils mettent l’accent sur la traçabilité et les circuits courts. Enfin, les professionnels du service limitent leur consommation énergétique en gérant mieux leur impact environnemental… ».

Bref : une vision des choses idyllique. Mais, bien réelle. La base de tout, en revanche, demeure la formation. Jean-François LEMAITRE insiste sur ce dernier point : sans elle, pas de salut.

« L’été dernier, dans une volonté de simplification, le gouvernement a choisi de supprimer l’obligation de suivre un stage de formation préalable en entreprise. Mais si l’obligation n’existe plus : la nécessité demeure au quotidien… ».

L’offre de services aux créateurs et repreneurs d’entreprise a été relookée en profondeur. Pour que chacun puisse trouver chaussure à son pied à travers la formation, le conseil et l’accompagnement propres à la réussite de tout projet…Immanquablement, de proximité !

 

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Les prix se nomment « Trophée Egalité ». Ils seront décernés dans la seconde partie de matinée du jeudi 20 février lors d’une cérémonie protocolaire qui verra la présence de la rectrice de l’académie de Dijon et d’un représentant de l’Etat.

AUXERRE : Accueilli dans l’enceinte du lycée des métiers Vauban, le futur évènement se peaufine déjà depuis quelques semaines pour celles et ceux qui en assument la logistique et l’organisation.

Ce moment fort de la vie éducative de notre territoire bénéficiera de la participation de Nathalie ALBERT-MORETTI, rectrice de l’Académie de Dijon. Cette dernière a, en effet, confirmé qu’elle effectuerait le déplacement depuis la capitale régionale pour assister à cette remise honorifique de récompenses.

Après la phase des discours officiels, les projets des différents lauréats profiteront de cinq minutes d’explication afin de mieux s’en imprégner.

Une fois le déjeuner avalé (il est servi sur place), un temps de visite sera proposé pour les élèves, les personnels des autres établissements présents et les invités.

Rappelons que ces Trophées Egalité avaient été décernés lors du colloque consacré aux femmes et les métiers du vin, en mai dernier. Sous la houlette de Claire DUCHET, déléguée départementale de l’association FETE (Carrefour des métiers au féminin), la manifestation avait réuni une vingtaine de professionnelles issues du milieu viticole (viticultrices, cavistes, négociantes, guides touristique…) autour de la question de l’insertion professionnelle des femmes dans ce secteur d’activité.

Les services académiques n’avaient pas manqué de décerner leur coup de cœur de ces trophées égalité/mixité à cette initiative pertinente du lycée Vauban…

 

Les lauréats de ces Trophées Egalité sont :

Côte d'Or : collège Paul Fort à Is-sur-Tille,

Nièvre : collège Henri Wallon à Varennes-Vauzelles,
Saône-et-Loire : collège Victor Hugo à Lugny,
Yonne : lycée Jacques Amyot à Auxerre.
Notons que le prix Coup de cœur reviendra à l’hôte de cette manifestation, le lycée des métiers Vauban à Auxerre, dont la proviseure n’est autre que Capucine VIGEL.

 

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d688666115/htdocs/presse-evasion-2017-07/templates/ts_news247/html/com_k2/templates/default/tag.php on line 99

Articles

Bannière droite accueil