De nouvelles installations prenant la forme de moyens supplémentaires pour capter la force du vent et sublimer le rayonnement du soleil en le transformant en énergie sont déjà au programme des futurs aménagements envisagés par EDF sur le site de Massangis. Celui-ci constitue déjà l’un des parcs solaires les plus puissants de France…

MASSANGIS: Opérationnelle depuis 2012, la centrale solaire implantée sur cette commune de la partie orientale de l’Yonne devrait connaître de nouvelles évolutions à brève échéance.  

Des projets novateurs y verront le jour selon la volonté de l’exploitant du site, le groupe EDF. Notamment l’installation de moyens supplémentaires pour y puiser l’énergie émise par le rayonnement de l’astre diurne mais aussi pour y capter la force du vent.

Ces futures constructions dont la date n’a pas encore été définie avec exactitude compléteraient l’œuvre de transition énergétique déjà amorcée sur cette zone géographique.

Elles contribueraient ainsi à renforcer l’ambition du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté au niveau de la transition énergétique. L’instance exécutive envisage d’être répertoriée en qualité de territoire à énergie positive à l’horizon 2020.

Rappelons que le producteur-fournisseur EDF conçoit déjà au niveau national une électricité à 95 % « décarbonée ». En Bourgogne Franche-Comté, cette production s’élève même à 100 % d’énergie renouvelable.

L’une des plus puissantes centrales de l’Hexagone…

Quant à la centrale de Massangis, composée de 700 rangées de panneaux photovoltaïques répartis sur 140 hectares de terrain, elle est l’une des plus puissantes de France. Sa capacité énergétique s’élève à 56 000 MgW, soit l’alimentation d’un équivalent de 26 000 habitants.

Substituer les énergies fossiles par le développement de l’énergie dite « décarbonisée » est devenu le cheval de bataille pour le producteur d’énergie hexagonal. Question de réalisme du fait que ces dernières produisent l’essentiel des gaz à effet de serre…

L’annonce de ces futurs aménagements qui concerne le site icaunais a été faite par Yves CHEVILLON, délégué régional EDF Bourgogne Franche-Comté. Elle représente une belle opportunité selon Xavier COURTOIS, maire de Massangis et conseiller départemental de l’Yonne.

Ce dernier a en effet toujours été favorable à l’accueil de ce parc solaire sur sa commune de prédilection. Un projet environnemental, viable et porteur d’emplois qui génère de l’énergie propre : ce n’est pas une gageure...

 

 

 

Les ouvrages industriels intéressent-ils les fervents adeptes d’un tourisme insolite dans l’Hexagone ? Sans ambages, la réponse est positive ! Pour s’en convaincre, un chiffre est à retenir. En 2018, ce sont en effet plus de 350 000 personnes qui ont ainsi découvert avec appétence les sites du producteur et fournisseur d’électricité EDF. L’ouverture d’un premier circuit conçu autour des énergies renouvelables en Bourgogne Franche-Comté (entre Crescent et Massangis dans Yonne) est révélatrice de la volonté pédagogique actuelle qui sied si bien à la stratégie de ce groupe. Explication de texte fournie par le délégué régional EDF : Yves CHEVILLON…

Dijon (Côte d’Or) : Opérationnel depuis la mi-juin, le premier circuit EDF des énergies renouvelables en Bourgogne Franche-Comté éclaire le grand public sur les modes de fabrication de l’électricité. Production hydraulique avec le barrage de Crescent ou alimentation issue de la centrale solaire de Massangis livre ainsi leurs secrets les plus intimes. D’ordinaire, ils étaient bien gardés !

Oui mais voilà, les temps changent dans ce secteur industriel. Et aujourd’hui, la promotion de l’électricité « décarbonée » s’inscrit parmi les exigences prioritaires en termes de communication. Voire de sensibilisation la plus large possible.

Pour promouvoir auprès de nos concitoyens, rien de tel que de démontrer ! C’est l’adage dans lequel s’est engouffrée bille en tête la direction régionale d’EDF. Et ce, depuis pas mal de temps déjà.

Le fournisseur d’énergie est désormais la seconde entreprise la plus visitée de France. Les Journées de l’industrie électrique, dont la neuvième édition a été organisée les 15 et 16 juin, l’ont attesté. Les Français veulent en savoir plus, voire toujours plus, sur la fée électricité et ses sources.

Pas étonnant que le groupe ait eu envie de proposer une offre « touristique » originale dans l’Yonne. Ce département dispose de deux sites exceptionnels où se produisent l’énergie renouvelable de manière complémentaire selon Yves CHEVILLON, délégué régional EDF Bourgogne Franche-Comté.

« Ces moyens de production doivent s’adosser à d’autres modes productifs afin d’être disponibles à tout moment et dans la quantité requise. Le nucléaire et l’hydraulique de barrage qui permet de stocker l’eau (par ricochet de l’électricité) assurent de manière continuelle l’équilibre entre l’offre et la demande sur l’ensemble du territoire national. Tous ces moyens ne s’opposent pas les uns aux autres. Ils sont complémentaires… ».

 

 

Contribuer à l’attractivité touristique locale : nouvelle mission d’EDF ?

Dans l’absolu, on pourrait être très surpris de la démarche actuelle mais celle-ci obtient déjà des résultats tangibles auprès du public.

« Les ouvrages industriels passionnent les Français, observe le délégué régional du groupe, montrer les différentes sources énergétiques sur un même territoire, c’est aussi illustrer la diversité de ses ressources, de ces atouts. Mais, cela prouve aussi notre dynamisme car un tel circuit correspond à une initiative parmi d’autres… ».

EDF est ouverte à une collaboration étroite avec les acteurs départementaux et locaux du tourisme et de l’environnement. La promotion de ce circuit en dépend.

Une autre raison qui explique le bien-fondé de cette offre si atypique puise ses explications dans la pédagogie. Celle à destination des scolaires.

« Nous espérons que ce circuit suscitera des vocations auprès des jeunes filles et garçons, argumente Yves CHEVILLON, pour qu’ils s’engagent dans ces métiers d’avenir liés au développement des énergies renouvelables… ».

Une première en France à Montbard avec une formation spécifique…

Proposé en priorité aux collégiens et lycéens, le concept traduit l’expertise et la variété des métiers de la  filière énergétique. Car, pour Yves CHEVILLON, l’avenir se prépare ici, au contact des jeunes générations.

« La palette de nos métiers est large : techniciens d’installation, d’exploitation, de maintenance, mais aussi développeurs de projets, ingénieurs, chercheurs,…nos besoins sont croissants ! ».

Motiver les jeunes pousses est une chose ; les former en est une autre.

« Dès la rentrée, ajoute Yves CHEVILLON, la Région avec l’Académie et EDF proposeront au lycée Eugène Guillaume de Montbard une formation de technicien de conduite et de maintenance de centrale solaire. Ce sera la première du genre en France… ».

Plus qu’une simple transmission de savoirs, EDF souhaite apporter sa pierre à l’édifice en préparant les consciences, par le prisme de ce tourisme novateur et de l’éducation, aux opportunités qui se profilent à nous à brève échéance dans le cadre de cette révolution énergétique…

 

Immobiles mais bien en place pour leur ultime scénographie faite d’ombre et de lumière dans la cour du château, une trentaine de statues métalliques accueillaient les invités du vernissage de l’artiste Icaunais en fin de journée ce samedi…Une situation propre à l’onirisme.

DRUYES-LES-BELLES-FONTAINES : « Dis-moi, dit l’enfant en s’adressant à la sculpturale silhouette de métal, de quelle planète viens-tu ? ». « Je viens de l’imaginaire inventif de mon créateur… semble lui répondre la figurine en ferraille.

« Pourquoi es-tu présente dans l’enceinte de ce château du Moyen-Age ? », insiste le garçonnet qui n’éprouve aucune crainte à son approche. « Parce que je suis une œuvre d’art qui aime m’exposer au regard des autres rétorque par la pensée l’objet de la convoitise enfantine…

Etrange rencontre onirique que celle-ci. Vécue entre un bambin tout frais émoulu à la découverte de la chose artistique et ce curieux personnage métallique, dépourvu de parole et d’âme.

Pourtant, au détour de la curiosité, un contact s’est établi un bref instant entre ces deux êtres. Le réel et le factice. Il aurait peut-être pu engendrer ce dialogue atypique et décalé si l’occasion leur en avait été donnée. Qui sait exactement ce qui s’est tramé dans l’esprit vagabond de ce blondinet un rien aventureux et rêveur à ce moment « t » ?

Le « père » de cette créature à l’apparence si humaine, Jean-François BROSSIER, aura atteint son objectif avec le clou de sa prestation artistique estivale samedi en fin d’après-midi au moment d’inaugurer une exposition qui allait s’achever. Susciter l’émerveillement auprès des petits comme des plus grands !

En cela, le cadre médiéval de l’édifice du XIIème siècle aura servi de judicieux écrin du haut de ses murailles et de son imposant donjon central.

La cinquantaine d’invités n’aura pas boudé son plaisir de se promener librement parmi cet espace garni de personnages fantasmagoriques. Les dépassants de plusieurs têtes. Profitant des jeux d’ombre et de lumière provoqués par leur concepteur afin d’en accentuer davantage la bizarrerie…  

La seconde édition des « LUZYGOMATIQUES », festival de l’humour englobant les fameuses « Misters Class » du comédien et humoriste SMAIN, est à peine achevée que déjà la cheville ouvrière de l’association culturelle icaunaise, Nadia FENNIRI, s’active en vue du prochain évènementiel. Celui-ci, un banquet concert orchestré avec le concours de « Châtel Anim », se déclinera ce 23 août au camping de Châtel-Censoir…

CHATEL-CENSOIR : Jamais à court d’idées, Nadia FENNIRI œuvre en faveur de la promotion artistique et culturelle de notre territoire. Reconnue parmi le sérail des créatifs en effervescence de la région, la jeune femme s’est investie depuis un récent passé dans une kyrielle de projets aboutis à l’aide de l’entité structurelle dont elle a porté l’existence sur les fonts baptismaux en 2015 : « TRIODARTS ».

Pléthore de rendez-vous de bon aloi ayant marqué les esprits sont à déposer dans sa besace : le cinquantenaire de « La Grande Vadrouille » avec Monique BEL et la figure emblématique de la cascade cinématographique, Rémy JULIENNE ou la création des « Misters Class » aux côtés de SMAIN.

Mais, il y a aussi son soutien inconditionnel accordé à des artistes en devenir. A l’image de GYPSY GALAXY ou de HUGWAN, groupe chantre de la musique traditionnelle avec l’un des maîtres instrumentistes de l’accordéon diatonique régional, Sébastien EGRELON…  

Parmi cet inventaire à la Prévert figure aussi le combo bourguignon Adrien MARCO TRIO qui distille du jazz manouche de très belle facture à faire pâmer les admirateurs du regretté et illustre génie en la matière, Django REINHARDT.

C’est précisément avec ce groupe originaire de l’Yonne que Nadia FENNIRI a peaufiné l’une des ultimes animations de cet été culturel. Le principe d’un banquet récital sous les étoiles a séduit l’association locale, « Châtel Anim », qui en a approuvé la mouture et assuré la co-organisation.

Présente au vernissage de l’artiste sculpteur et plasticien, Jean-François BROSSIER au château de Druyes-les-Belles-Fontaines, Nadia FENNIRI s’est faite le porte-voix de la prochaine manifestation dont elle assure le marketing…

Banquet concert au camping de Châtel-Censoir

Samedi 23 août 2019 à partir de 19 heures.

Réservation : 03.86.81.03.67.

En étroite osmose avec la Gendarmerie nationale, la Sécurité routière et le SDIS 89 (Service départemental d’incendie et de secours de l’Yonne), l’assureur mutualiste organisera du 09 au 13 septembre la Semaine de la prévention des seniors. In fine, ce sont près d’une centaine de personnes par jour et par site (ils sont au nombre de cinq) qui bénéficieront des précieux conseils de ces spécialistes de la mobilité sur nos routes…

AUXERRE : Se familiariser avec les innombrables chausse-trappes et autres pièges vicieux de la conduite automobile qui parsèment le réseau routier de l’Hexagone. Tel est l’objectif du nouveau cycle pédagogique concocté par GROUPAMA Paris Val-de-Loire. Il prendra forme au cours de la première quinzaine de septembre.

Cinq villes de notre territoire accueilleront ces séances initiatiques au bon sens et à la raison gardée lorsque l’on s’installe au volant d’une automobile. Sens, Joigny, Auxerre, Tonnerre et Avallon permettront à une centaine de personnes à chaque rendez-vous (attention le nombre de places est limité) de recevoir les judicieux conseils des représentants de la Gendarmerie nationale, de la Sécurité Routière et des sapeurs-pompiers du SDIS 89. Trois structures ayant paraphé des accords de partenariats officiels avec l’assureur mutualiste…

A raison de trois séances quotidiennes qui seront déclinées sur l’ensemble des villes étapes, ces spécialistes de la conduite faisant montre de bon sens et de discernement aborderont au cours de cinq ateliers des thèmes aussi variés que le Code de la Route ou la découverte des gestes qui sauvent.

Les participants, uniquement des personnes âgées de plus de 65 ans, auront aussi la faculté de tester leurs capacités auditives et visuelles tout en s’essayant au pilotage offert par un simulateur de conduite.

Eviter les pièges du réseau routier de l’Yonne…

Bref : en près de deux heures et trente minutes, les seniors devraient acquérir à satiété de nouvelles aptitudes techniques à la conduite pour éviter les dangers qui les menacent sur les routes de notre département. L’un des plus accidentogènes de France selon les dernières statistiques de la préfecture …

Conscient du bien-fondé de ces actions sociétales préventives envers cette typologie de la population, le président de la Fédération départementale des caisses locales de l’Yonne, Pascal MAUPOIS, détaillera le copieux programme de cette semaine spécifique lors d’une conférence de presse. Celle-ci sera proposée le mercredi 11 septembre au siège auxerrois de l’assureur mutualiste.

Le directeur de l’établissement Icaunais, Jacques BLANCHOT, y apportera son concours. Quant à la Gendarmerie nationale, la Sécurité Routière et le SDIS 89, ils éclaireront les journalistes sur les objectifs à atteindre et la méthodologie suivie par le prisme de cette animation annuelle.

Précisons qu’une large communication sera faite sur cet évènement dans les agences de GROUPAMA mais aussi dans les mairies des communes icaunaises.

Bannière droite accueil
Bannière footer