La semaine par monts et par mots… les fastes du « jubilé de platine » devraient coûter de l’or aux contribuables britanniques !

« Heureusement que le « Jubilé de platine » ne se célèbre pas tous les ans, pour les sujets imposables de Sa Très Gracieuse Majesté, la reine d’Angleterre Elisabeth II ! L’ardoise définitive des fastes dont il faudra honorer la note devrait s’élever à 300 millions d’euros de livres sterling pour les contribuables ! Une tasse de thé pour faire avaler la douloureuse ? ». « Heureusement que le « Jubilé de platine » ne se célèbre pas tous les ans, pour les sujets imposables de Sa Très Gracieuse Majesté, la reine d’Angleterre Elisabeth II ! L’ardoise définitive des fastes dont il faudra honorer la note devrait s’élever à 300 millions d’euros de livres sterling pour les contribuables ! Une tasse de thé pour faire avaler la douloureuse ? ». Crédits Photos : Dominique BERNERD et D.R.

La facture s’annonce très salée pour les sujets de Sa Très Gracieuse Majesté et leurs feuilles d’impôts ! Même si Buckingham a décidé de mettre la main au gousset pour en financer une majeure partie, les festivités imputables aux quatre jours de liesse inhérents au « Jubilé de platine » de la reine Elisabeth II devrait coûter « bonbon » pour nos voisins d’Outre-Manche. Une note d’environ 300 millions de livres sterling ! Plutôt choquant, en cette période de crise économique ?  

 

BILLET :

 

Lundi

Comme l’indique la photo, la sympathique équipe de cette boulangerie, rue du Temple à Auxerre, s’est retrouvée piégée dans la nuit à Saint-Etienne, victime des débordements stéphanois après la défaite de leur équipe face à l’AJA. Bloqués plusieurs heures durant, ils sont rentrés trop tard dans l’Yonne pour assurer la fabrication du pain et l’ouverture de la boutique. Nul doute que le grand Marcel PAGNOL aurait pu tirer quelque chose de l’aventure et réaliser un film en ce sens, dont l’on imagine déjà le titre… « Les fans et le boulanger » !

 

 

Mardi

 

Michel SARDOU se dit prêt à quitter l’Hexagone en cas de victoire de La France Insoumise aux élections législatives et de l’arrivée de Jean-Luc MELENCHON à Matignon. Michel qui… ? Mais si, vous savez bien, celui qui chantait dans les années 70 : « ne m’appelez plus jamais France, la France, elle m’a laissé tomber… ».

 

Mercredi

 

Plus c’est gros, et moins ça passe ! Les ventes de véhicules SUV sont toujours au plus haut en France, assurant semble-t-il un sentiment de puissance au conducteur du fait de leur assise en hauteur. Selon l’ADEME, le poids moyen d’une voiture vendue dans le pays est passé en trente ans de 953 kilos à 1,233 tonne. Les places de parking ne se sont pas agrandies pour autant et cet automobiliste a trouvé la solution, en se garant à cheval sur deux emplacements… La méthode est un peu cavalière !

 

 

 

Jeudi

Invité par le MEDEF de l’Yonne et les instances professionnelles que sont l’UIMM et la FFB à donner une conférence devant un parterre de chefs d’entreprises et d’élus, l’économiste Philippe DESSERTINE s’est plu à rappeler l’anecdote : « D’Estaing, c’est un beau nom d’emprunt » aurait dit le Général de GAULLE à son ministre des Finances venu lui expliquer qu’il est de tradition qu’un emprunt porte le nom du ministre le proposant. Faisant là, référence aux prétentions nobiliaires de GISCARD, descendant de notables auvergnats dont l’ajout d’une particule à leur patronyme n’avait été obtenu que quarante-cinq ans plus tôt… Comme quoi le Général savait manier « l’humour vache ! ».

 

 

Vendredi

 

Au fil des élections, le rituel est immuable : chaque candidat se fait fort d’organiser des réunions publiques auxquelles ne participe le plus souvent qu’un parterre d’électeurs déjà convaincus, venus applaudir leur poulain. Des réunions sans débat contradictoire, ne réunissant parfois qu’une poignée « d’aficionados » à l’issue desquelles sera servi le « kir de l’amitié », accompagné de chips et de « cahouettes » ! Où sont les grands meetings d’antan, comme au marché couvert à Auxerre, où les candidats se faisaient face, portés par les encouragements respectifs de leurs supporters, s’affrontant en des joutes verbales qui faisaient le sel de la démocratie et du vivre ensemble ? 

 

 

Samedi

Il y a tout juste 33 ans, dans la nuit du 3 au 4 juin 1989, les chars de l’armée chinoise sont entrés dans Pékin, massacrant des centaines de manifestants réunis sur la place Tian’anmen. Eteignant dans le sang un mouvement réclamant une Chine plus démocratique. Aujourd’hui, le pays est devenu l’usine du Monde et ne cesse de développer son hégémonie au travers notamment de la nouvelle « route de la soie », reliant la Chine à l’Europe. Qu’est devenu « tank man », ce manifestant inconnu demeuré à jamais dans l’Histoire pour avoir bloqué de sa seule présence une colonne de chars ? Un homme dont je retrouve la destinée en cet instant, en surfant sur mon smartphone, fabriqué en… Chine !

 

Dimanche


Depuis jeudi, jour de lancement des festivités du « jubilé de platine » de la reine Elizabeth II, le Royaume-Uni est en effervescence. Devant Buckingham, c’est la révolution…, royale bien sûr ! La monarchie joue sa survie mais qu’importe, c’est bien près d’un milliard d’euros que ses « gracieux sujets » auront dépensé pendant ces quatre jours en l’honneur de leur souveraine. L’ardoise finale pour le contribuable britannique, devrait pour sa part, avoisiner les 300 millions de livres sterling. « Shocking » !

 

Dominique BERNERD

 

Articles

Bannière droite accueil