Il existe une vie après les doutes : Sarah DEGLIAME-PELHATE, le retour gagnant dans le bâtiment !

 « Reconversion réussie pour l’ex-directrice de l’agence bancaire du Crédit Foncier à Auxerre ! Sarah DEGLIAME-PELHATE brille de mille feux et rayonne avec un enthousiasme faisant plaisir à voir dans la conduite de son nouveau projet entrepreneurial mené avec son époux Bruno : la SAS BATRIUM RENOV… ». « Reconversion réussie pour l’ex-directrice de l’agence bancaire du Crédit Foncier à Auxerre ! Sarah DEGLIAME-PELHATE brille de mille feux et rayonne avec un enthousiasme faisant plaisir à voir dans la conduite de son nouveau projet entrepreneurial mené avec son époux Bruno : la SAS BATRIUM RENOV… ». Crédits Photos : Thierry BRET et SAS BATRIUM RENOV.

Son idylle avec le monde bancaire s’est achevée de manière soudaine au printemps 2019. Quatorze années de bons et loyaux services pour porter le Crédit Foncier sur un piédestal avant que l’aventure ne tourne en eau de boudin. Il n’en fallait pas davantage pour redonner du punch à cette femme dynamique. Depuis, son rêve d’enfance se réalise : elle pilote une SAS dans le secteur du bâtiment…

AUXERRE : Voilà l’exemple parfait d’une reconversion professionnelle réussie ! Celle qui illustre la nouvelle aventure entrepreneuriale de l’ex-adjointe de la Ville d’Auxerre, Sarah DEGLIAME-PELHATE.

Logique, en vérité que le succès soit au rendez-vous de sa réorientation de carrière ; elle qui avait en charge la jeunesse, la formation et l’enseignement supérieur lors de la précédente mandature sous l’ère de Guy FEREZ.

Depuis le 01er avril, cela ne s’invente pas ( !), cette amoureuse des vieilles pierres et du patrimoine préside à la destinée de son nouvel outil, une SAS baptisée BATRIUM RENOV.

La structure se positionné sur la pratique des règles de l’art de la rénovation et de la réhabilitation d’espaces habitables au cordeau. Ses agréments en poche après avoir suivi les cycles très instructifs de l’Ecole européenne des arts et de la matière à Albi, Sarah complète son cursus par des établissements pédagogiques qui lui confèrent une acuité très approfondie sur les pigments et les trompe l’œil.

Aux côtés de son époux, Bruno qui a endossé la vêture de directeur général de la TPE, la dirigeante fréquente à bon escient et avec beaucoup d’enthousiasme les chantiers où s’effectue la rénovation de bâtisses traditionnelles et d’anciennes demeures bourgeoises à l’instar de cet édifice datant du XVIIIème siècle implanté dans le Bordelais.

 

Un signe zodiacal qui ne trompe pas dans son obstination : le taureau !

 

Perfectionniste jusqu’au bout des ongles, la cheffe d’entreprise a même pris soin de peaufiner les moindres détails de l’architecture en travaillant le travertin, une pierre spécifique de cette contrée de Gironde.

Elle ne rechigne pas à mettre la main à la pâte ! Ou plutôt à poser le carrelage, à réaliser des travaux de peinture, à concevoir les aménagements intérieurs et extérieurs avec cette obstination caractéristique qui lui est propre en sa qualité de native du signe du taureau !

 

 

 

 

Rendre leur cachet et leur typicité à ces demeures qui ne demandent qu’à briller de mille feux après ce travail minutieux de lifting est son leitmotiv.

Issue d’une famille d’artistes qui se passionnent pour la mode et la musique, Sarah souhaite laisser une trace pérenne de son œuvre professionnelle après elle. Ce qui ne l’empêche pas, au quotidien de suivre l’administratif et de réaliser les devis et les plans de ses interventions (elle a suivi une formation de métreur au CFA Bâtiment d’Auxerre), étapes obligatoires qui mène à l’obtention d’un marché.

 

La ligne bleue des Vosges de la pérennité professionnelle…

 

A 51 ans, Sarah DEGLIAME-PELHATE rayonne dans sa nouvelle existence. La vie après la vie ! Un choix longuement mûri de près de deux ans, la période nécessaire qui lui aura fallu pour évacuer définitivement les reliquats de sa précédente carrière bancaire.

Pas de regrets selon elle : même si le métier lui a ouvert de jolis horizons intellectuels, elle a su couper court avec ce cordon ombilical qui la reliait et l’entravait au monde financier. Une profonde entaille inéluctable faite dans une quiétude et une détermination qui frisent l’insolence.

Epanouie, confiante et optimiste quant à son devenir, elle est l’incarnation même de cette opportunité heureuse qui peut se présenter à chacun d’entre nous afin de mieux rebondir dans sa vie professionnelle.

D’ailleurs, malgré le contexte sanitaire du moment, elle se projette volontiers sur l’horizon 2021 en le distinguant comme la ligne bleue des Vosges : la création d’une embauche et l’apport de nouvelles perspectives en termes de services ne sont pas à exclure dans ces douze prochains mois.

 

Thierry BRET

 

 

Articles

Bannière droite accueil