L’Etat soutient l’initiative : le projet cosmétique de Mikaël PECHERY pourrait faire tâche d’huile sur l’Avallonnais…

« Réunion de travail importante ce jeudi 14 janvier dans l’Avallonnais pour les acteurs de l’économie qui examineront la pertinence du projet de fabrication de produits cosmétiques porté par l’agriculteur de Brosses, Mikaël PECHERY. Une initiative à mettre au crédit de la sous-préfète Cécile RACKETTE… ». « Réunion de travail importante ce jeudi 14 janvier dans l’Avallonnais pour les acteurs de l’économie qui examineront la pertinence du projet de fabrication de produits cosmétiques porté par l’agriculteur de Brosses, Mikaël PECHERY. Une initiative à mettre au crédit de la sous-préfète Cécile RACKETTE… ». Crédits Photos : Thierry BRET/SCEA PECHERY.

Il a de la suite dans les idées, Mikaël PECHERY. L’agriculteur exploitant de Brosses se révèle être un véritable précurseur pour faire évoluer sa filière. Déjà à l’origine de la fameuse épicerie commercialisant des produits locaux au Silo Rouge à Avallon, le garçon souhaite diversifier ses activités en se lançant dans la conception de produits cosmétiques. Auquel il ajoutera volontiers le volet aromathérapie. Un projet novateur qui a reçu le soutien de la sous-préfète d’arrondissement Cécile RACKETTE...

AVALLON : Conversion partielle de son exploitation de 620 hectares en cultures biologiques, vente directe de produits du terroir à l’aide d’une vitrine commerciale spécifique aux côtés d’une dizaine d’autres producteurs…décidément, rien n’arrête l’exploitant agricole trentenaire du sud de l’Yonne qui déborde de créativité !

En compagnie de deux autres représentants de la filière, le voilà reparti bille en tête dans la réalisation d’un nouveau projet. Celui-ci se positionne dans la réalisation de produits cosmétiques et dans l’aromathérapie !

L’idée est plus que louable : cultiver diverses plantes afin d’obtenir par la magie de la transformation des huiles végétales et des huiles essentielles. Celles-ci servant de base à la création d’une nouvelle gamme de cosmétiques qui seraient vendus de manière semi-directe et directe. Comblant ainsi des consommateurs de plus en plus intéressés par ces articles.  

Précisons qu’une partie de la production serait commercialisée dans une structure implantée aux alentours de Vézelay.

 

 

Un accompagnement du projet avec les acteurs de l’économie…

 

La lumineuse idée de l’éleveur de bovins allaitants a donc fait tilt dès que la sous-préfète d’arrondissement Cécile RACKETTE en a eu écho. Ce futur projet a interpellé la représentante de l’Etat, soucieuse de soutenir toutes les initiatives attrayantes de la dimension économique pour le bienfait de son territoire.

C’est sur le registre de l’accompagnement de ce dossier que Cécile RACKETTE a pris soin d’organiser une réunion de travail en présentiel ce jeudi 14 janvier après-midi à la salle des fêtes de Montillot.

Elle y convie différents acteurs du département afin d’analyser la pertinence de ce projet pour le moins original dans la filière agricole. Les élus, les services de l’Etat, les chambres consulaires, la Région ou encore l’agence de développement Yonne Tourisme ont d’ores et déjà confirmé leur participation.

 

Thierry BRET

 

Articles

Bannière droite accueil