L’ULM a le vent en poupe dans l’Yonne : le Club de la Forêt d’Othe y pourvoit en qualité de centre d’examen

« Vingt-cinq ans après sa création, le Club ULM de la Forêt d’Othe touche le Graal de la formation autour de la discipline, recevant l’agrément officiel de la DGAC de centre d’examen. Une nouvelle qui satisfait son président Stéphane BORDES ». « Vingt-cinq ans après sa création, le Club ULM de la Forêt d’Othe touche le Graal de la formation autour de la discipline, recevant l’agrément officiel de la DGAC de centre d’examen. Une nouvelle qui satisfait son président Stéphane BORDES ». Crédit Photo : Thierry BRET.

L’information n’a rien de théorique. Elle n’est pas comme ce fameux brevet qui dorénavant sera enseigné sur place aux futurs pilotes de cette structure sportive ayant vocation à tutoyer les étoiles ou presque ! Depuis un petit mois, le Club ULM de la Forêt d’Othe a obtenu ses galons de centre d’examen. Grâce à l’agrément qui émane de la Direction générale de l’Aviation civile. Une belle réussite pour une entité qui possède, mine-de-rien, un quart de siècle d’existence…

 

CHEU : Auparavant, les mordus d’ULM devaient se rendre systématiquement à Dijon, voire en région parisienne pour tenter d’obtenir le précieux sésame les autorisant ensuite à piloter un appareil : le brevet théorique de pilotage.

Un déplacement le plus souvent coûteux, pas forcément facile à organiser dans un emploi du temps un peu serré et fastidieux à bien des égards. De quoi en rebuter plus d’un vers l’approfondissement légitime de la discipline.

Désormais, les choses évoluent positivement. Elles se présentent sous de nouveaux auspices pour les pratiquants (amateurs et sportifs) de ce vol aérien si atypique. La puissante DGAC, direction générale de l’aviation civile, a donc tranché dans le vif, en suivant les recommandations de la Fédération nationale d’ULM, pour que le club icaunais, vieux d’un quart de siècle, puisse enfin obtenir l’agrément indispensable lui permettant de devenir centre d’examen.

 

Une dizaine de candidatures pour tenter le brevet de pilotage…

 

Du pain béni pour la notoriété de cette structure où règne un climat convivial et qui possède sa base arrière près de Saint-Florentin. D’autant qu’avec ce titre distinctif, le Club de la Forêt d’Othe devient ainsi l’un des rares sites ULM de Bourgogne Franche-Comté à pouvoir proposer ces examens.

De quoi faire sourire le président Stéphane BORDES, pilote émérite lui-même, qui est aussi de facto examinateur.

« Dès que nous avons obtenu l’autorisation officielle, nous avons été assaillis de demandes avec huit élèves pilotes qui se sont inscrits au cours… ».

Dans l’Hexagone, plus de 25 000 personnes pratiquent régulièrement la discipline, tant pour le loisir qu’en compétitions officielles.

D’ailleurs, fin 2021, la Fédération nationale enregistrait un nombre d’adhésions dépassant les seize mille licenciés.

D’ici le terme de la saison, le président du club pense programmer une petite dizaine de sessions préparatoires au brevet théorique de pilotage. Il se complète de cours pratiques. Vingt-cinq heures de vol sont nécessaires à l’obtention du précieux brevet.

L’ULM est dans le vent dans l’Yonne : c’est une certitude !

 

Thierry BRET

 

 

Articles

Bannière droite accueil