Le nouveau directeur-adjoint de la CPAM en conférence de presse : exercice de style réussi pour Thierry GALISOT

 « La dimension humaine de la Caisse primaire d’assurance maladie de l’Yonne l’a séduit. Mais, aussi les capacités d’actions de cet organisme. Communicant, désireux d’optimiser les partenariats avec l’ensemble des acteurs institutionnels et économiques du territoire, le nouveau directeur-adjoint de la CPAM Thierry GALISOT a donné sa première conférence de presse en présence d’assurés sur le dossier médical partagé (DMP)… ». « La dimension humaine de la Caisse primaire d’assurance maladie de l’Yonne l’a séduit. Mais, aussi les capacités d’actions de cet organisme. Communicant, désireux d’optimiser les partenariats avec l’ensemble des acteurs institutionnels et économiques du territoire, le nouveau directeur-adjoint de la CPAM Thierry GALISOT a donné sa première conférence de presse en présence d’assurés sur le dossier médical partagé (DMP)… ». Crédit Photo : Thierry BRET.

Nouvellement promu au poste de directeur-adjoint de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) de l’Yonne, Thierry GALISOT a tenu sa première conférence de presse, mardi 19 juin, au siège de la vénérable institution. Ce premier contact oratoire le fut aussi auprès d’un panel d’assurés sociaux. Celles et ceux qui eurent le privilège de remporter la récompense d’un jeu de hasard mis en place pour la création de leur DMP, le fameux Dossier médical partagé…

AUXERRE : L’exercice de prise de parole face à un auditoire n’est jamais chose aisée. De surcroît lorsque la présence de représentants de la presse, jamais avares en questions pertinentes, est confirmée.

Pour rajouter davantage de piment à ce rendez-vous, agrémentons-le de la présence d’une dizaine d’assurés sociaux. Des personnes encore toutes auréolées à leur joie d’avoir été choyées par le sort : elles devaient quitter l’assemblée munie d’un nouveau smartphone dans leur besace. Le gain subtil d’une tombola qui a été associée à la création de leur propre dossier médical, le fameux DMP dont la CPAM nous abreuve en informations statistiques depuis l’automne !

C’est pourtant avec ce surplus d’ingrédients que le nouveau bras droit de Patrick KAZANDJIAN, directeur de l’établissement icaunais, avait choisi de s’exprimer. Une intervention concise, avec détails à l’évocation de certains points, professionnelle.

Bref, l’ancien spécialiste des ressources humaines que fut Thierry GALISOT dans une vie antérieure, lorsqu’il exerça ses talents au plan national au sein de l’UCANSS (Union des caisses nationales de sécurité sociale), possède la maîtrise du verbe et l’art de le vulgariser. Les oreilles profanes, lors de cette conférence, mêlant presse et public, purent s’en nourrir à satiété avec aisance.

Faire connaître la CPAM auprès d’un large public…

Quel est le profil de ce nouveau cadre supérieur ayant pris ses fonctions au 15 avril dans l’Yonne ? Agé de 54 ans, Thierry GALISOT a consacré les cinq dernières années de son temps professionnel à exercer des responsabilités de directeur de mission nationale juridique et de chef de projet utilisateur de l’ONGC. C’est-à-dire l’outil national de gestion des contentieux qui sera par ailleurs livré dans l’ensemble des CPAM à compter du quatrième trimestre 2019.

Se définissant comme un vrai militant de la renommée de l’institution et de sa connaissance auprès du public, le nouveau directeur-adjoint de la CPAM présente le profil type du parfait communicant. Il suffit pour s’en persuader de relever quelques phrases, distillées lors de cette rencontre, pour le constater : « je souhaite faire connaître et reconnaître la Caisse primaire d’assurance maladie par le prisme de ses partenariats… ». Ou encore « je pense volontiers aux organismes traditionnels qui collaborent en étroite osmose avec l’assurance maladie mais aussi aux associations et aux collectivités locales… ».

Thierry GALISOT n’est pas arrivé dans l’Yonne par hasard. « Je suis venu apporter mon investissement et ma force de travail auprès de l’encadrement afin de les aider à piloter et accompagner leur unité dans l’application des services rendus aux assurés, livre-t-il en guise d’explications.

Celui qui dispose d’une solide expérience vécue parmi les trois branches de l’institution (assurance maladie, famille et retraite), fait valoir son intérêt personnel qu’il accorde à l’humain.

Gageons que Thierry GALISOT disposera de nombreuses occasions pour décliner ce précepte au plus près du terrain et de ses collaborateurs. Lui qui connaît parfaitement bien le territoire septentrional de la Bourgogne, y possédant des attaches familiales paternelles…

Bannière droite accueil
Bannière footer